fbpx

Comment jouer une cocotte à la guitare ?

Cocotte à la guitare ? Et oui, c’est bien ça. Dire cocotte à la guitare peut sembler marrant et c’est le cas. Parce qu’à la base le mot « cocotte » renvoie tout de suite vers la cuisine ou vers le poulet. Si c’est ce que cela suscite en vous quand vous entendez ce mot, sachez juste que vous n’ êtes pas le seul. En effet, bon nombre de guitaristes débutants la perçoivent aussi le plus souvent de cette façon.

Mais contrairement à ce que nous pouvons imaginer, il s’agit d’une technique particulière à la guitare qui est désignée ainsi.

Dans cet article, nous vous expliquerons en détails dans un premier temps, en quoi consiste cette technique. Ensuite nous allons vous montrer comment vous pouvez appliquer cette technique, c’est-à-dire, faire une cocotte à la guitare.

Cocotte à la guitare : définition

cocotte sur guitare
cocotte sur guitare

Comme nous l’annoncions dans l’introduction, il s’agit d’une technique musicale appliquée à la guitare. Elle consiste tout simplement à jouer les notes seulement l’une après l’autre tout en respectant une certaine rythmique. Cette façon, de jouer les notes est différentes de la façon dont on joue les mélodies. Il faut savoir que quand on fait une cocotte, en général, on ne laisse pas les cordes libres, mais on les étouffe. L’idée, quand on étouffe les cordes est de jouer sur la rythmique à la main qui gratte les cordes, mais aussi éviter d’avoir des résonances parasites, c’est-à-dire indésirables.

Le funk, le reggae, le rythme et blues sont des styles musicaux  qui utilisent le plus souvent, cette technique. Ils semblent même en effet ne pas pouvoir se passer de cette technique.

Certaines personnes, s’accordent à dire que cette technique est la racine ou l’essence même du funk. D’autres, soutiennent que sans cette technique la magie qu’on reconnait à certains morceaux du Funk, n’existerait pas tout simplement.

Faut-il une guitare particulière pour faire la cocotte à la guitare ?

La réponse est bien évidemment non ! Il est vrai que cette technique est souvent appliquée dans de nombreux morceaux avec la guitare électrique. Cependant, on peut l’appliquer sur n’importe qu’elle type de guitare. Bien sûr, si on s’en tient à la définition de cette technique. De ce fait, les guitares folk ont été aussi parfois utilisées pour faire la cocotte à la guitare. Quelques rares fois même, la guitare classique peut faire l’affaire.

Possible d’utiliser la gamme pentatonique pour faire la cocotte à la guitare ?

Cet ensemble de 5, comme nous aimons l’appeler est incontestablement une gamme magique en musique. Oui, elle est présente ici aussi. Rappelez-vous, nous avons dit que quand on fait une cocotte à la guitare, on joue les notes seules. Et donc, sous un autre angle, on pourrait simplement dire que c’est faire un solo. Et c’est le cas. Or, on sait que pour faire le solo, le principe est simple même si l’application peut être parfois difficile.

On peut faire usage des notes constitutives des accords de notre progression. Ou, on peut aussi jouer dans une gamme particulière comme la gamme pentatonique. Donc c’est clair qu’on peut faire une cocotte en utilisant les notes de la gamme pentatonique. Et ceci, peu importe le style musical que nous sommes en train d’utiliser.

Comment faire une cocotte à la guitare dans la pratique ?

cocotte sur acoustique
cocotte sur acoustique

Faire une cocotte à la guitare suppose que vous devez suivre les étapes de façon méticuleuse. Surtout si vous êtes débutants ou que vous découvrez ce concept ou cette technique pour la première fois. Il est donc important d’observer toutes les étapes qui vont vous permettre de parvenir à un bon résultat.

Si on retourne à la définition, on peut facilement déduire deux notions primordiale ou plutôt deux styles. C’est le solo et la rythmique. De ce fait, on peut oser dire que les deux axes principaux de la cocotte à la guitare sont le solo et la rythmique. Et donc si vous faites déjà du solo et de la rythmique, c’est une bonne nouvelle pour vous. Tout simplement parce que vous pourrez très facilement vous adapter.

Première étape

Cette première étape dans la marche vers l’utilisation de la technique de cocotte à la guitare est primordiale. Il faut savoir choisir les notes à jouer pour sonner bien. Et ce qui concerne les notes, nous l’avons vu précédemment. On peut faire usage des notes constitutives des accords de la grille. Mais, il faut savoir que vous pouvez utiliser les notes de la gamme pour connecter vos notes principales.

On ne le dira jamais assez, La pentatonique reste une meilleure gamme à utiliser. Donc les notes de la gamme pentatonique peuvent vous aider à faire des exploits.

Pour résumer cette première partie, on peut dire qu’elle répond aux principes utilisés lorsqu’on veut faire du solo. Une fois que cette étape est finie, vous pouvez passez à l’étape suivante.

Deuxième étape

La deuxième étape consiste à l’utilisation du mediator. L’utilisation du mediator respecte ce qui est fait à la rythmique. C’est-à-dire, le mediator doit être fidèle au principe de régularité et de permanence.

En clair, tout se passe comme si l’on faisait une rythmique mais avec une action différente. En effet, ici, il est question de se concentrer sur une ou deux cordes.

Pour empêcher les autres cordes de résonner et de produire des sons non désirés, on les étouffe. On empêche ainsi, les bruits indésirables qu’on pourrait avoir au cas où le mediator touche ces cordes.

Au vu de ces deux étapes, on peut déduire que la première étape, elle, s’inspire des techniques de solo. Mais la deuxième, se tourne vers la rythmique pour se constituer. On comprend alors clairement ce qu’on disait à propos des guitaristes qui ont déjà l’expérience. L’expérience en ce qui concerne la rythmique et le solo. On a dit qu’ils auront plus de facilités à s’en sortir ou à d’adapter à la technique de cocotte à la guitare.

Quelques précisions à propos de la cocotte à la guitare

On peut, et d’ailleurs, c’est ce qui se fait le plus souvent; dire qu’on peut faire une alternance entre les notes qui ont une résonance complètement libre et celles dites notes mortes. Les notes mortes sont en effet des bruits permissifs créés en étouffant les cordes.

Il faut faire attention. Parce que les notes jouées doivent respecter le bruit des notes dites mortes. Pour la simple raison qu’il y a une succession des notes jouées et des notes mortes. Si on joue les notes en permanence, on risque de ne pas avoir une bonne distinction des notes jouées. Cependant, s’il y a une chose qu’il ne faut pas perdre de vue quand on fait une cocotte à la guitare, c’est le débit rythmique.

En effet, le débit rythmique doit lui, rester régulier. Et la raison pour laquelle ce débit rythmique doit rester régulier réside là aussi dans le fait qu’on a une succession des notes jouées et des notes non jouées ou ghost notes( en Anglais)

Une dernière précision, c’est justement l’utilisation possible de cette technique très connue sous le nom de Technique de « Palm mute ».

Que dire de la technique de “palm mute” ?

cocotte guitare électrique
cocotte guitare électrique

Il faut savoir que c’est une technique que les guitaristes électrique maîtrisent parfaitement, parce que ces guitaristes sont souvent obligés de faire appel à cette technique quand ils utilisent un son saturé. Certains guitaristes acoustiques font aussi quelques fois appel à cette technique mais cette fois-ci, à des fins différentes. En fait, l’idée est de jouer sur les nuances et apporter du contraste et de la dynamique dans les morceaux.

Pour les « anglophones », vous comprenez qu’on peut séparer ce terme en deux mot : Mute, qui peut vouloir dire «  faire taire » et Palm qui signifie « la paume ». Si on combine les deux, le terme peut vouloir tout simplement dire « faire taire avec la paume de la main ». Donc, le but, quand on utilise cette technique de la cocotte à la guitare est d’essayer d’étouffer légèrement les cordes pour donner une sonorité plus sèche aux notes.

Attention : Cette technique de Palm mute doit être aussi utilisée avec une grande précaution parce qu’il ne faut tout de même pas étouffer les cordes jusqu’à les rendre muettes. Sinon, à quoi aurait servi cette technique ?

En résumé, pour faire une bonne cocotte à la guitare, il faut une bonne initiation à la rythmique et il faut utiliser comme tremplin les techniques de solo. Ce sont deux choses très importantes, car, une fois que ce voyage est fait, le chemin vers la cocotte reste ouvert.

Il faut dans tous les cas, tenir compte des petites astuces comme la fameuse technique « Palm mute » qui doit tout de même être utilisée avec une très grande précaution.

Quelques célébrités ayant utilisé la technique de cocotte dans leur morceau

  • James Brown : chanteur, compositeur, danseur et producteur américain connu comme étant l’une des figures du funk.
  • Chic, le feak : Le grand guitariste du groupe Chic connu sous le nom de Nile Rodgers a aussi marqué les esprits par cette technique de cocotte à la guitare. En effet, il a apporté sa touche à de nombreux albums dans lesquels, il a fait usage de cette technique.
  • On peut citer aussi Nougaro : auteur-compositeur-interprète et poète français. Il était un grand amateur de jazz, de musique latine et africaine, son propre est de jouer avec les mots en leur donnant une certaine musicalité. durant toute sa carrière, il a évolué dans cette entreprise de combinaison de genres, chansons, poésies et rythmes. Il a utilisé la technique de cocotte dans « Nougayork »
  • Daft Punk : ce groupe de musique électronique français, originaire de Paris a aussi utilisé la cocotte à la guitare dans le chant le morceau « Get Lucky ».
  • Bob Marley, l’une des grandes figures du ragea utilise souvent la cocotte dans ses compostions. Dans certains des ses morceaux les plus connus, il a fait usage de la technique de cocotte. Parfois même au tout début.

Vous avez surement remarqué cette diversité qui existe dans les exemples que nous avons cités, du funk, au ragea. Cela pour signifier que bien que cette technique soit plus utilisée dans certains styles musicaux que dans d’autres, elle est loin d’ être l’apanage d’un seul style de musique. Elle fait donc son apparition dans de nombreux styles musicaux.

Récapitulons

Nous avons mis à nue le mystère de ce fameux mot « cocotte » que la musique notamment les guitaristes ont pris de la cuisine pour en faire le leurs. C’est dommage que l’histoire n’ait pas pu nous en dire plus. On allait connaitre le génie qui a introduit ce terme dans la musique pour la première fois et qu’elles furent ses motivations.

Mais une petite réflexion associée à une petite logique nous permet de dire que ce terme a été utilisé en comparaison aux caquètements d’une poule même si aucune source ne confirme avec certitude cela.

Peu importe, ce à quoi l’on pensait en introduisant cette technique, l’important, c’est que la technique a été et continue d’être d’une grande aide aux guitaristes. Elle s’est imposée et s’est avérée d’ailleurs incontournable dans certains styles de musique. C’est le cas par exemple du Funk auquel cette technique semble être inhérente.

Cette technique est axée sur deux éléments principaux de la musique : la rythmique et le solo et donc maîtriser ces deux éléments donne une garantie d’accès à la cocotte à la guitare. Il faut avouer en toute franchise que cette technique est un délice pour les guitaristes électrique et qui le plus souvent la savoure avec grand entrain. Mais les guitaristes du classique et d’autres comme le folk refusent d’abandonner cette technique aux guitaristes électriques seuls. Il profitent eux aussi parfois, de cette technique même si le plus souvent les objectifs ne sont pas exactement les même, ils le font à leur manière.

Conclusion

Vous avez donc découvert dans les moindres détails ce que représente cette technique pour les guitaristes. Il vous reste donc de vous y appliquer pour rejoindre les milliers de guitaristes qui savourent cette technique depuis maintenant de nombreuses d’années. Vous pouvez gagner le cœur de votre public en appliquant de simples techniques comme la cocotte à la guitare.

Frank Houbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page