fbpx

Comment jouer un slide à la guitare ?

Photo d'un guitariste en train de faire un slide et de glisser une case vers l'autre.

Le slide est une technique de jeu ou effet qui consiste à faire glisser son doigt d’une case à une autre en maintenant la pression, de façon à créer une sensation de “glissé” entre deux notes. Nous vous proposons d’apprendre le slide à nos côtés avec quelques exercices au travers de cette leçon qui mettra à l’épreuve la résistance de vos doigts !

Jouer son premier slide en tant que débutant

Le slide peut être utilisé sur une guitare électrique comme une guitare acoustique. C’est un effet de jeu qui est présent majoritairement dans les solos, mais aussi dans les rythmiques pour donner encore plus d’effet à vos transitions entre différentes notes. Vous appliquerez cette technique avec votre main gauche et veillerez à bien garder la pression du doigt sur la corde durant toute l’exécution de cette technique. Utilisé en rock, en classique et surtout en blues, il se peut que vous réalisez vos futurs slides avec un bottleneck permettant de donner un son absolument dément !

Le slide sur une tablature et partition

Avant de jouer cet effet pour la première fois, nous allons découvrir sa notation. Si vous observez un “/”, “” ou un “s”, c’est que vous êtes en présence d’un slide.

  • Le “/” représente un glissé entre une note inférieure vers une case supérieure.
  • Le “” est l’inverse, d’une case supérieure vers une case plus petite.
  • Le “s” est souvent placé au dessus des deux notations précédentes.

Un slide se situe majoritairement entre deux notes. Si une seule note est présente, il faudra slider d’une case à votre bon vouloir vers la case visée dans le cas d’un “/” et inversement pour le “”.

Un exemple d'un slide sur une tablature. Premièrement de la case 3 vers la case 5 et deuxièmement de la case 5 vers la case 3.
La notation du slide en tablature peut s’exprimer de différentes façon, vers le haut, le bas, avec ou sans le “s”

Le slide entre deux notes

Le premier exercice à mettre en oeuvre est de slider d’une case vers l’autre. Dans cet exercice, vous devez procéder comme cela :

  1. Placez votre doigt en 3ème case sur la corde correspondante (la corde la plus fine)
  2. Attaquez cette corde.
  3. Maintenez la pression avec votre doigt de la main gauche et glissez vers la case numéro 5.
  4. N’attaquez pas la corde une fois arrivé en 5. La pression continue tout en glissant permet de créer automatiquement le son de la 5ème case.

Si vous aviez la notation inverse, de 5 vers 3, vous auriez effectué la même procédure. Par convention, on propose de ne pas attaquer la note suivant un slide. Cette note étant déjà crée suite au slide.

Le slide entre accords

Vous vous en doutez, vous pouvez “slider” d’un accord à l’autre. Rien de tel que d’appliquer cet effet entre deux accords de puissance. Slider entre des accords est chose commune quand vous jouez du hard rock ou du blues. Là encore, vous devez attaquer la première fois puis glisser en maintenant cette fois ci la pression sur plusieurs cordes afin d’arriver aux cases ciblées par la fin du slide. Maintenez la pression avec l’ensemble des doigts qui constituent l’accord. Une petite astuce qui peut vous aider : redressez au maximum les doigts pour qu’ils soient perpendiculaires au manche de votre guitare. En effet, vous risquez sinon d’étouffer les cordes en glissant. Faite bien attention à arriver à la position finale bien à côté des frets du manche.

Autres notations du slide

Comme je l’ai cité au début de ce cours, il n’est pas impossible d’appliquer cet effet sur une seule note, par exemple :

  • le “/5” indique que vous devez jouer une corde à vide et venir glisser rapidement vers le 5. Vous pouvez aussi partir de la case 1 ou 2 par exemple. Le tout est d’avoir assez d’élan pour faire naître un slide et sa sonorité si particulière.
  • le “5” veut dire qu’il faut jouer le 5 et repartir vers la tête du manche. Si c’était “5/”, il faudrait partir vers le corps de la guitare en effectuant le slide.

Je vais vous donner un moyen très simple de retenir l’importance du sens du slide. Si vous rencontre le “/”, vous voyez que le début de ce “slash” est en bas, il est donc situé dans les graves. Ensuite, il monte vers le haut, donc vers les aiguës. Le “” par du haut (donc des aiguës et cases hautes) vers les notes graves. Ainsi, le “5” veut bien dire “je joue la case 5 et je slide vers les graves”. Plutôt pratique pour retenir cela n’est ce pas ?

Dans quel cas utiliser la technique du slide ?

Comme je l’ai précisé dans ce cours, le slide est utilisé majoritairement dans les solos. Pourtant, vous pouvez appliquer cette technique dans un jeu avec des accords. La musique permet de laisser libre cours à votre imagination. Vous pouvez très bien l’appliquer sur une note et enchaîner avec un bend par exemple. Peu importe aussi votre accordage ou l’attaque aux doigts ou au médiator. Par ailleurs, sachez que vous pouvez utiliser un bottleneck pour apporter un effet “blues et country” encore plus marqué.

Je vous ai indiqué avant qu’on n’attaquait pas la corde après un slide. C’est effectivement une convention, mais rien ne vous empêche de jouer à nouveau cette corde. Le mieux est d’apprendre et d’expérimenter par soi même pour chercher ce qui sonnera le mieux. Pour terminer, je vous conseille d’écouter “Europa” de Santana. C’est un morceau composé de nombreux slide qui vous permettra de vous inspirer et de vous donner des idées. Pour aller encore plus loin, vous pouvez écouter Pink Floyd qui utilisait une guitare Lap Steel, absolument incroyable pour effectuer des effets de slide au bottleneck.

Qu’est-ce que l’on appelle technique du Flatpicking à la guitare ?

flatpicking guitare

Le Flatpicking, un mot presque incongru que l’on ne peut s’empêcher de mettre en contraste avec les notions de Fingerpicking et Fingerstyle. La notion vient de la contraction des locutions anglaises ” Flat ” signifiant plat, et ” picking “, représentant la mise en vibration d’une corde de guitare. Qu’est-ce qui caractérise le flatpicking aujourd’hui, et comment le joue t’on ? La technique est-elle associé à un style en particulier ? La réponse dans les prochaines lignes.

Définition et origines du FlatPicking

Si le fingerpicking définit la mise en vibration des cordes à l’aide des doigts ou d’accessoires comme les onglets. Le flatpicking, lui, décrit l’utilisation du médiator pour gratter les cordes. Bien que ce soit la méthode principale utiliser par les guitaristes de folk et de rock, la technique, elle, tire ses origines du bluegrass. A la base, étaient considéré comme flatpicker les guitaristes provenant de la région culturelle d’Appalachia aux Etats-Unis : une zone géographique traversant les etats de New York, Georgie, Mississippi du nord et Alabama.

Le style appalachien est dérivé du folklore anglais et des balades écossaises. Il se caractérise par la frottement énergique d’accords de septièmes et de notes liés. Il va notamment influencer la musique country et le bluegrass des années 60.

Si aujourd’hui on pourrait qualifier la majeure partie des guitaristes du monde comme étant des Flatpickers, c’est un terme qui est pourtant surtout utilisé aux amateurs du style appalachien. On inclue par exemple des guitaristes comme Eddie Peabody, Doc Watson, ou encore Clarence White.

Des morceaux caractéristiques au flatpicking

Un parfait exemple de flatpicking déployant ses racines dans le blues peut être entendu dans cette vidéo. On y retrouve Tony Rice jouant son morceau le plus connu : Church Street Blues.

Plus récemment, des guitaristes comme Sean Watkins tentent de moderniser le genre. Chanteur guitariste dans le groupe folk contemporain Nickel Creek, Sean transcende les racines country dans le morceau ” All I Do is Lie ” :

Comment imiter la guitare avec sa bouche avec Michael Winslow ?

imiter guitare bouche

Si une 6 cordes n’est pas forcément simple à transporter lorsque l’on voyage, le guitariste peut toujours se rabattre sur deux outils impossible à oublier. Les bras, et la voix. Paré pour jouer du air guitare ? Aujourd’hui, on vous présente l’homme capable d’imiter la guitare avec sa bouche : l’humoriste américain Michael Winslow.

Un artiste au talent immense

Vous le connaissez certainement pour le rôle du policier sonore Larvell Jones dans la série de films Police Academy. Michael Winslow est un imitateur de grand talent, principalement connu comme l’homme aux 10 000 effets sonores. Une de ses meilleurs prestation a été d’imiter la guitare électrique du morceau Whole Lotta Love de Led Zeppelin avec sa bouche.

A quelques minutes dans la vidéo, le public l’entend chanter comme Robert Plant, beatboxer, et réaliser le solo de guitare de Jimmy Page. ..Il ne manque plus alors que le air guitare pour que l’illusion soit totale.

Comment imiter la guitare avec sa bouche ?

Atteindre un tel niveau d’excellence peut sembler impossible. Pour l’heure, très peux d’imitateur, même de grand talent, arrivent à cette prouesse. On peut malgré tout parler de Michael Gregorio, un humoriste imitateur français d’une énergie folle, y arrivant. Quel est le secret pour atteindre ce niveau ? .. La réponse se situe dans la connaissance des mécanismes de l’oreille.

Avoir l’oreille absolue, ce n’est pas simplement reconnaître une chanson dès les premières notes. C’est inconsciemment associer les fréquences exactes des sons entendues avec des concepts théoriques. Inné chez certains, elle peut être acquise avec l’expérience et une pratique de l’écoute intense. Décomposer les sons en fréquences permet de les reconstituer par la suite avec plus de précision. A force d’entraîner vos cordes vocales à tendre vers un son très précis, ces dernières vont s’exécuter naturellement. Plus facile à dire qu’a faire me direz vous… et bien oui, n’est pas imitateur qui veux malheureusement. Cependant, il n’est pas nécessaire d’être un professionnel pour s’amuser musicalement en famille ou entre amis 🙂

On vous laisse avec Michael Gregorio en plein battle de guitare avec sa voix !

Les techniques guitare préférées des guitaristes pro

techniques guitare

Le guitariste professionnel, qu’il soit concertiste, musicien de tournée ou de studio, se doit de maîtriser des techniques guitare bien particulières. En plus de la gestion de l’émotion, l’atténuation ou le nuancement rythmique, ces derniers se servent d’une panoplie d’effet à connaitre sur le bout des doigts. Lumière sur ces fameuses techniques guitare, préférées par les guitaristes de profession.

Techniques guitare : des outils à avoir dans son arsenal

La maîtrise technique est essentiel. Un guitariste professionnel n’aborde pas la guitare comme un amateur. Lorsque ses doigts parcourent le manche, inconsciemment, de nombreux process et schémas de pensés se mettent en place. Selon la séquence d’accord joué, le guitariste va sélectionner les modes consonants et dissonants (dorien, phrygien, lydien, mixolydien, éolien, locrien…). La tonalité choisie, les gammes apprises vont déterminer les notes à jouer. Le but de l’improvisation est ensuite de faire sens dans cet océan de possibilité. Sentir la musique pour mieux la vivre.

Afin d’agrémenter le jeu en legato, une liste de technique guitare va être déployer selon la situation :
 

  • Le Tapping : combinaison rapide de deux effets plus connus, il s’agit d’une succession de hammer-ons et pull-offs entrecoupé parfois de cordes à vides. Le tapping peut être ponctuel (comme dans le solo de Crazy Train, par Black Sabbath) ou faire partie intégrante d’un morceau (comme Thunderstruck d’AC/DC). C’est néanmoins une technique impressionnante pour l’observateur.(
  • Le Sweep Picking : véritable point d’orgue du jeu rapide, le sweep picking est une technique très variés. Utilisé à tout bout de chant elle peut très vite se transformer en shred. Utilisé avec parcimonie, pour ponctuer des micro-riffs apporte une réelle richesse mélodique.
  • Les renversements : pour jouer en parallèle d’une belle ligne rythmique, les renversements d’accords sont inégalés. Ils permettent de faire ressortir un autre versant émotionnel. Un renversement mineur sur un accord majeur mettra l’accent sur un moment doux-amer. Une joie teinté de mélancolie.. Des nuances nécessaires pour accompagner au mieux un beau texte.

Des exemples concrets au travers de morceaux live :

Une prestation d’Yngwie Malmsteen live à base de sweep picking, tapping et renversement d’accords.

Sur MyMusicTeacher, nous proposons des parcours de jeu dédié à ces techniques guitare. Contenant chacun une trentaine d’exercices spécialisés, nous abordons toutes les facettes de cet outillage essentiel au guitariste désirant percer les secrets de son instrument.

Jouer en buté et pincé – différence entre rest stroke et free stroke

Technique de buté ou pincé à la guitare, nommées "free stroke" et "rest stroke"

Avez vous déjà entendu parler du jeu en buté ou en pincé à la guitare ? En anglais, ce sont les “rest stroke” et “free stroke”. Ces deux techniques de jeu aux doigts se différencie par la positon de la main et des doigts après chaque attaque, voyons ensemble les différences, comment les jouer et quelques exercices pour pratiquer cette technique.

Le jeu aux doigts

Dans cette technique, il n’est pas question d’utiliser un médiator. Ce sont vos doigts qui effectueront le travail ! Pour rappel, votre pouce s’occupe normalement de jouer les 3 plus grosses cordes en attaquant du haut vers le bas, puis l’index, le majeur et enfin l’annulaire pour jouer la plus petite corde.

Jouer en pincé : le free stroke

Dans le cas du jeu en pincé, le pincement de la corde est effectué avec la pulpe du doigt ou votre ongle. On respecte toujours la même règle de placement des doigts énumérée au dessus. Votre pouce va rester parallèle à votre cordes, tandis que vos doigts (index, majeur et annulaire) vont venir attaquer en dessous de la corde. Une fois que vos doigts ont attaqué la corde, vous avez simplement à les laisser à proximité de la corde sans les toucher. C’est la technique de base utilisée dans les arpèges. Par la suite, il est possible d’utiliser aussi l’auriculaire dans le flamenco, ce qui donnerait la fameuse technique du “rasgueados“.

Jouer en buté : le rest stroke

La technique est simple. Personnellement je ne l’ai jamais utilisé, préférant le jeu en pincé. Il suffit de pincer la corde, comme dans la technique de base. Puis, votre doigt va venir buter sur la corde suivant. Par exemple : vous jouez la corde de “mi aigu”, votre doigt se posera sur la corde de “si”. L’idée ici est d’obtenir une meilleure distinction entre les notes qui vont être jouées en buté. Si vous aimez le flamenco, là encore, vous pouvez retrouver ce jeu dans la technique du picado.

Il est possible aussi de jouer en double butée. Dans ce cas, le pouce est contraint de jouer plusieurs cordes. Le pouce viendra alors se poser sur la corde suivante une fois que son mouvement terminé. Pour vous donner un exemple : votre pouce attaquera la grosse corde et la corde en dessous (mi et la) et finira en butée, se poser sur la corde de ré.

La position du buté ou pincé ou stroke à la guitare
Un excellent exercice pour travailler votre position de stroke en buté et en pincé.

Quand utiliser le buté ou le pincé ?

Si vous aimez jouer des arpèges à la guitare classique, folk ou électrique, il est fort possible que vous ayez utilisé la technique du pincé. Si vous êtes bassiste, vous avez l’habitude de jouer avec les doigts et jouer avec la technique de la buté. Il y a deux choses qui vont faire que vous allez préférer l’une ou l’autre technique : votre aisance avec le “free” ou le “rest stroke”, et le style de musique. Je vous parlais avant de flamenco et de la musique classique. Dans ce style, le buté primera face au pincé. Si vous voulez jouer du rock ou des ballades comme celles de Cabrel, c’est la technique du pincé qui sera utilisée. Comme d’habitude, rien ne vous empêche d’utiliser l’une ou l’autre technique, mais la sonorité ne sera pas la même.

Par ailleurs, il est certain que la technique du pincé est bien plus accessible si vous êtes en train de débuter la guitare. Le pincé pourra être étudié dans le flamenco qui est un style qu’on aborde qu’après avoir réussi à jouer des accords et maîtriser les principales techniques.

Comment travailler le buté et le pincé ?

Un excellent exercice pour jouer ces deux différents stroke est d’alterner une phrase de buté et une phrase de pincé. Ainsi, quoi de mieux que de jouer le début des “jeux interdits” ? Je vous propose d’effectuer l’exercice suivant sur les mesures jouées avec les cordes à vide :

  1. Jouez la première fois avec la technique du pincé. Votre pouce reste parallèle aux cordes tandis que vous attaquez les cordes les plus fines avec le bout de vos doigts sans poser les doigts sur les cordes.
  2. Une fois terminé, vous effectuez le même exercice mais en buté. Vos doigts viennent alors se positionner ensuite sur la corde du dessus à chaque attaque.

Je vous laisse ci-dessous le fameux tutoriel à pratiquer.

Comment tenir sa guitare avec la meilleure position de jeu ?

4 positions pour tenir votre guitare

Vous vous demandez sûrement comment bien tenir votre guitare acoustique ou électrique en étant assis ? Nous allons vous expliquer toutes les possibilités pour voir une bonne position au niveau de vos mains , vos bras et votre dos.

Pourquoi devez vous bien tenir votre guitare en position assise ?

Il est absolument fondamental d’avoir une bonne position pour jouer de la guitare. Votre posture vous évitera de vous blesser et d’optimiser le placement de vos doigts sur le manche.

L’intérêt d’être assis et non debout

La position pour jouer debout est utilisée lors des concerts. Dans une phase d’apprentissage, il sera plus intéressant de pratiquer assis afin de vous permettre de mieux vous concentrer. Néanmoins, si vous avez un travail assez sédentaire comment moi en étant assis derrière un bureau presque toute la journée (afin de vous préparer de jolis articles pédagogiques 🙂 ), jouer debout est une alternative intéressante mais plus fatiguant. Pensez à avoir votre clavier d’ordinateur ou tablette au même niveau que vous pour éviter de vous abaissez souvent. Une guitare pèse plusieurs kilos et des mouvements incessant pour passer d’un exercice à un autre augmente le risque de faire un faux mouvement. Ainsi, jouer assis plutôt que debout vous permet :

  • de limiter les risques de blessures et de nombreuses douleurs telles que le mal de dos en haut et en bas du dos, les trapèzes, le coin des omoplates ou épaules douloureuses ou même un mal de poignet.
  • d’optimiser votre aisance au niveau du jeu de la guitare. Vos déplacements seront plus rapides et vous réussirez bien plus facilement à faire vos accords sans bloquer vos cordes.
  • une meilleure concentration, vous permettant de jouer aussi plus longtemps en vous fatiguant moins.

Il existe néanmoins plusieurs positions pour tenir la guitare en étant assis. Au travers de ce cours, il est important de différencier la position pour un guitariste gaucher et un guitariste droitier. Si vous avez une guitare de droitier, lisez ce tutoriel sans avoir à modifier quoi que ce soit. Si vous cherchez à tenir correctement une guitare de gaucher, il suffira simplement d’inverser les sens 🙂

La position idéale pour apprendre et pratiquer

Que vous jouez de la guitare électrique, classique ou folk, vous pouvez utiliser ces différentes positions en prenant soin de vérifier qu’il n’y a pas de tensions crées dans votre corps et que vous vous sentez à l’aise. Bien entendu, il vous faudra un léger temps d’adaptation.

La position classique assise

Cette position est celle enseignée lorsque vous commencer à jouer de la guitare classique. La guitare se trouve entre les jambes. Le creux de votre instrument est en appui sur votre jambe gauche. Bien qu’enseignée dans les écoles de musique classiques en tant que position fondamentale et traditionnelle, cette positon n’est pas forcément la meilleure. Il n’y a pas de meilleure position entre celle ci et la suivante que je vais vous présenter. Il y a des avantages et inconvénients à chacune d’elles et vous devez choisir celle où vous vous sentez le/la plus à l’aise. Ses avantages sont les suivants :

  • le poids de la guitare est réparti sur différents points de votre corps, évitant de vous couper la circulation.
  • le manche est plus accessible et vous permet d’avoir plus d’amplitude.
  • votre dos sera droit et vous éviterez de vous courber.

Par contre, cette position demande de la place, il est possible que votre bras gauche fatigue plus rapidement car la circulation du sang se fait moins facilement et l’action de regarder où vous avez placé vos doigts vous force à tirer la nuque vers l’avant.

Un guitariste assis sur un tabouret tenant la guitare en position classique
Position pour tenir une guitare classique ou folk en étant assis.
Guitariste tenant se guitare électrique en position assise
Cette position fonctionne aussi pour la guitare électrique, il suffit de caler la guitare contre le creux de la jambe et de tenir l’arrière avec l’autre jambe.

La position standard ou moderne

Dans cette position plus décontractée, votre guitare va être placée sur votre cuisse droite et le manche sera légèrement orienté à 45 degrés vers le plafond. Cette façon de tenir une guitare est très répandue dans le domaine de la guitare folk et électrique. Votre guitare a plus de libertés et vous aussi. Vous pouvez donc y accentuer les réussites comme les erreurs de guitariste. Par exemple :

  • vous pouvez voir bien plus facilement où vous placez vos doigts sur le manche de la guitare mais vous risquez vous cambrer et vous faire mal au dos.
  • le style est bien plus cool, mais le poids de la guitare peut vous couper la circulation de votre sang et vous endormir la jambe. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où je me suis retrouvé avec des fourmis dans la jambe qui porte la guitare !
  • pour faire des techniques comme du fingerpicking avec de la percussion comme Andy Mckee, c’est bien plus facile !

Là aussi, je vous recommande de faire des tests pour savoir quelles est la meilleure position pour tenir la guitare. Personnellement, j’ai débuté avec cette position en relevant un peu le manche. D’autres jouent avec le manche parallèle au sol. J’ai ensuite appris la suivante et j’alterne entre les deux, la première me paraissant plus raisonnable au niveau d’un potentiel mal de dos.

Un professeur de guitare tenant la guitare sur sa jambe droite en étant assis sur un tabouret
Je me suis volontairement décalé un peu sur le côté dans cette positon assise. Le manche est à un angle de 45 degrés.
Professeur de guitare tenant un manche de guitare
La position la plus populaire pour la guitare électrique est la suivante, inclinez légèrement le manche et le corps de la guitare.

Des accessoires pour vous aider à tenir la guitare

Vous avez peur que votre guitare vous échappe et avez du mal à la tenir contre vous ? Voici quelques idées d’accessoires qui vous permettront de faciliter la prise en main de votre six cordes et améliorer sa stabilité.

Comment surélever le pied ?

Je vous encourage à surélever la jambe qui porte la guitare. Pour cela, vous pouvez acheter un repos pied dans un magasin de musique. L’utiliser a changé ma vie, me permettant d’avoir une meilleure posture, d’éviter ainsi d’avoir mal au dos en jouant de la guitare et en évitant d’avoir la jambe ankylosée. Vous pouvez aussi poser votre pied sur une pile de livre par exemple. Quelques bons vieux dictionnaires feront l’affaire.

L’importance de la sangle

Vous avez la sensation que votre guitare vous glisse et et vous avez peur de la faire tomber ? Il est temps d’utiliser une sangle de guitare. Il en existe de toutes les sortes. En tissu, en cuir, matelassées ou non. Je vous conseille d’un prendre une ajustable avec un coussin pour l’épaule présent dans la courroie elle même. Elle vous permettra de plaquer facilement l’instrument et de le maintenir contre vous tout en soulageant le poids de la guitare sur votre jambe.

Une chaise ou un siège adapté

Vous jouez de la guitare sur le siège de votre salon ? Prenez donc un siège avec un dossier rigide. Il existe des chaises spécialisées pour les guitaristes sous la forme de tabourets. Vous pouvez là aussi les acheter dans des magasins de musique. Évitez donc de vous affaler dans votre canapé si doux et moelleux même si c’est tentant afin d’éviter de développer une mauvaise posture.

Comment positionner le dos ?

Je reviens sur ce point qui est d’une importance capitale. Votre dos et votre cou/nuque risquent de vous faire souffrir si vous forcez votre position. Quoi qu’il se passe, vous devez garder le dos bien droit sans forcer. Il est idéale de se dire “à chaque fois que je vais regarder le manche de la guitare, je dois vérifier que je garde ensuite le dos droit”. Prenez aussi le temps de vous poser la question suivante “Ai-je des blocages ou tensions dans le corps qui m’empêchent de jouer correctement et qui me font mal ?”. Si oui, prenez le temps de ré-étudier votre position et de vous redresser.

En cas de douleurs, un kiné ou un ostéopathe peut être consulté. Ils ont l’habitude de rencontrer des musiciens. Certains médecins sont mêmes spécialisés dans le soin des troubles liés au jeu d’un instrument de musique. Ils seront là les meilleurs experts pour vous permettre d’améliorer votre position et d’éviter de vous blesser à nouveau en répétant les mêmes erreurs. Je consulte un ostéopathe chaque année pour vérifier cela. Entre le sport, la musique et le travail, il est évident qu’il y a de petits ajustements à faire au niveau du corps, ça ne peut que vous faire du bien !

Tout savoir sur l’accordage de Nashville et méthode pour s’accorder en Nashville tuning

accordage de nashville

Nashville c’est la capitale de l’État américain du Tennessee. Une mégalopole connu pour être le berceau de la musique country. Véritable siège de l’industrie musicale américaine, elle abrite les quartiers généraux des guitares Gibson. D’Elvis Presley à Johnny Cash, et plus récemment de Miley Cyrus à Taylor Swift, la ville recèle de studios d’enregistrement où produise les top-artistes états-uniens. En guitare, l’accordage de Nashville, ou Nashville Tuning en anglais est une technique réputée et plébiscité par de nombreux guitaristes rythmique en concert.

L’accordage de Nashville, c’est quoi ?

Le Nashville Tuning consiste à remplacer les quatre cordes les plus graves par des cordes équivalente plus fine. Cette fois accordées une octave plus haut que la normale. Dans le cas d’une guitare acoustique, il en résulte un registre sonore harmonisé dans l’aigu et qui n’interfère pas avec celui de la basse. On peut donc d’obtenir des enregistrements où les sons des instruments sont bien séparés et mieux définis. C’est pourquoi le Nashville Tuning est souvent utilisé sur scène ou par des musiciens de studio pour des prises complémentaires.

accordage de nashville
Une guitare acoustique avec un accordage de Nashville.

Le guitariste Billy Gibbons des ZZ Tops considère le Nashville Tuning comme une technique utilisée principalement pour ajouter de l’étincelle dans les morceaux. Ce petit côté consonant propre à la guitare 12 cordes, mais sans avoir à jouer de cet instrument.

Quelles cordes utiliser pour le Nashville Tuning ?

Le tirant des cordes utilisé va dépendre du composé filetant la corde. Dans le cas d’une guitare acoustique, nous vous conseillons le classique alliage phosphore-bronze. Voici la liste des tirant utilisé de manière standard pour ce type d’accordage :

1. .010 (high E) ou .012
2. .014 (B) ou .016
3. .009 (G) ou .010
4. .012 (D) ou .014
5. .018 (A) ou .020
6. .027 (Low E) ou.030

Une fois ce matériel en main, il suffit de procéder ainsi. Les deux premières cordes (Mi aigu et Si) sont accordées normalement. Leur suite (Sol, Ré, La Mi grave) vont être accordées une octave plus haut. Le faible tirant compensant la tension produite par l’accordage à l’octave. C’est le même esprit que les cordes doubles d’une guitare 12 cordes. On vous conseil malgré tout d’utiliser un accordeur chromatique pour être sûr de ne pas aller trop loin.

Des exemples de chansons jouées avec l’accordage de Nashville

Souvent utilisé pour doubler une guitare acoustique et apporter de la profondeur harmonique, le montage en Nashville est utilisé dans de nombreux morceaux. Quelques exemples :

  • Duncan – Paul Simon
  • Dust in The Wind – Kansas
  • Gimme Danger – Iggy Pop & The Stooges
  • 33 – Smashing Pumpkins
  • Hey You – Pink Floyd
  • Best of My Love – The Eagles

Enfin, on vous laisse avec l’iconique Wild Horses de The Rolling Stone. Une chanson qui a entièrement été interprétée en Nashville Tuning.

Monter ses cordes de guitare en Top Wrapping sur une Les Paul

top wrapping guitare

Si vous possédez une guitare électrique de type Gibson Les Paul ou munie d’un chevalet Tune-O-matic, alors vous pouvez monter vos cordes en Top Wrapping. Qu’est-ce que le top wrapping et quelle différence cette modification opère sur le son de l’instrument ?

Top Wrapping ou Overwrapping ?

Le Top Wrapping, de l’anglais ” couvrir par le dessus “, est une modification très simple à réaliser sur les chevalets tune-o-matic. Elle consiste à inverser le sens de passage des cordes dans le cordier du chevalet pour les faire passer par dessus. Plus flottantes, les Bends seront réalisables plus facilement et le sustain sera amélioré. De nombreux guitaristes allant de Joe Bonamassa à Jimmy Page sont connu pour jouer avec cette modification. Des légendes racontent que l’accordage des cordes tient mieux en place.. Une chose est sure, la technique du top wrapping est appréciée. Elle est surtout utilisé avec un tirant de corde intermédiaire de type 10-46.

top wrapping gibson
Des cordes montées en Top-Wrapping sur le chevalet Tune-O-Matic d’une Gibson Les Paul.

 

Pour réaliser un top wrapping efficace, il faut veiller à ce que le cordier soit au plus proche de la table d’harmonie. Le guitariste Dave Barlow a lui même sa petite astuce pour rendre le système plus robuste. Enfiler les roues de blocage des cordes usagés au travers des nouvelles cordes pour cacher le filetage à la base du cordier.

Changer ses cordes pour les monter en Top Wrapping

Pour démonter les cordes d’un chevalet Gibson Tune-O-Matic, procéder comme dans l’article sur le changement de cordes de guitare électrique.

  1. Une fois le manche démunie de ses cordes. Il vous faut les faire passer à nouveau dans le cordier mais à l’envers. L’avant de la corde par la sortie afin que la roue de blocage de la corde soit du côté des micros.
  2. Faites passer la corde nouvellement intégré dans le cordier par dessus ce dernier (overwrapping). Puis guider là jusqu’à sa mécanique d’accordage. Réitérez l’opération pour les 5 autres cordes.
  3. Avec un tournevis, baissez les cordier au maximum. Enfin, accordez votre guitare à l’aide d’un accordeur chromatique.
over wrapping sg
Une autre vue de l’Overwrapping sur une Gibson SG exclusive flametop.

Avantages et inconvénients du Top Wrapping, pourquoi est-ce si peu connu ?

 
Comme le guitariste Dave Barlow l’explique dans la vidéo anglophone ci-dessous, le top wrapping apporte un confort de jeu et un sustain amélioré. Comment est-ce alors possible que si peux sont les guitaristes qui l’utilisent ?

La réponse se tient dans plusieurs points. Tout d’abord, le passage des cordes par dessus le chevalet tune-o-matic a pour effet de rayer ce dernier. La tension des cordes est telle que ces dernières frottent contre la surface argentée ou dorée. Même si le tailpiece du chevalet est facilement interchangeable, peu de guitaristes veulent s’y risquer. Le second point, c’est justement celui du confort de jeu. Tous n’aiment pas forcément l’effet flottant des cordes. Ce qui le rend moins adapté pour le jeu rapide à forte distorsion tel que le Metal.

Bien s’échauffer et gagner en dextérité : l’exercice déliateur guitare.

déliateur guitare

C’est le premier exercice que l’on apprend à jouer à la guitare et sa version avancée est un des meilleurs outil du guitariste. Nous parlons bien sûr de l’exercice déliateur guitare. Combien en existe t’il ? Quels sont ses propriétés ? Qu’est-ce qui explique son efficacité ?

Simplicité d’un succès : l’exercice déliateur guitare

Le plus basique consiste à réaliser une opération simplissime. Jouez notes par notes les quatre premières cases du manche, cordes par cordes. Un exercice on ne peut plus complet qui permet de travailler l’écart des doigts. En effet, le but est de placer un doigt par case et donc d’apposer successivement l’index, le majeur, l’annulaire et le petit doigt. Au fil des descentes, vous allez pouvoir travailler la précision. Passez d’une corde à une autre permet de fausser les repères du guitariste. Cela participe aussi à la constitution de la poigne. Le placement du pouce derrière le manche est un excellent entrainement pour la future exécution des accords barrés.

Ensuite, la main droite est elle aussi sollicité. Que vous aimiez jouer au médiator ou au doigts, vous apprendrez le jeu en allez-retour, l’alternate picking, sur tous les cordes. La précision est ici aussi importante et le fait de passer de cordes en cordes sans regarder la main droite permet de gagner en fluidité.

exercice déliateur guitare
L’exercice déliateur guitare basique. La descente et la remontée inversée.

 

L’exercice déliateur : l’entraînement de choix des guitaristes chevronnées

L’avantage de ce type d’exercice, c’est sa réutilisation dans les différentes étapes de l’apprentissage de la guitare. Au bout d’un moment, l’agilité que l’on gagne avec le déliateur arrive à un cap, une limite. La mémoire musculaire entre en scène et on peut exécuter le mouvement avec vitesse et précision sans même y réfléchir. Cependant, pour progresser, il va alors falloir se tourner vers des schémas plus complexes comme l’exercice spider ou l’escalier.

Pour finir, le déliateur est encore utilisé par les guitaristes professionnel en tant qu’échauffement. Il est très complet pour réveiller les articulations et ainsi préparer vos doigts à exécuter les solos les plus spectaculaires pendant plus de 2h de set.

exercice deliateur guitare facile
Exercice guitare facile : une des variantes du déliateur basique.

La variante : le finger-twister sur plusieurs cordes

Le finger-twister ou finger-workout exercise est un déliateur un peu particulier qui va avoir pour intérêt d’alterner le jeu sur plusieurs cordes. Plutôt que de jouer consécutivement tous les doigts, on va en sauter quelques uns et passer les cordes. Voici un exemple concret :

finger twister
Un exemple de finger-twister, un déliateur particulier.

Travailler la poigne avec les déliateurs : l’entrave de l’élastique

C’est une astuce bien connue des guitaristes pro, il s’agit de l’entrave de l’élastique. Le but va être de jouer normalement les déliateurs que nous avons vu ensemble plus haut dans l’article, mais en ajoutant une petite difficulté : un élastique. En le passant de façon alternée autour des doigts de votre main gauche (ou droite, si vous êtes gaucher), vous allez éprouver une résistance en dépliant vos phalanges.

exercice guitare entrainement
Un simple élastique peut grandement changer la donne en matière de déliateur.

Cette résistance, couplé à la rapidité croissante de l’exercice, va avoir pour effet de muscler votre main. En plus d’augmenter considérablement votre agilité, vous allez pouvoir gagner en poigne ! La poigne est essentielle pour réaliser les accords barrés : future grosse étape de votre apprentissage.

elastique déliateur guitare
L’élastique, compagnon idéal pour travailler la poigne avec un déliateur guitare.

Quel est la différence entre Fingerstyle et Fingerpicking à la guitare ?

Fingerstyle ou fingerpicking

Fingerstyle et Fingerpicking, deux mots au sens apparemment convergeant mais qui désignent deux procédés distincts. Il est temps de mettre les choses au clair. Quelles sont les différences entre ces deux notions ? C’est ce que nous allons voir dans ces prochaines lignes.

Le Fingerstyle à la guitare, qu’est-ce que c’est ?

Le fingerstyle c’est un mode de jeu composé d’un ensemble de techniques permettant au guitariste de rendre ses doigts indépendant les uns des autres. Exit le médiator, le jeu au doigt lié à ces techniques permet une liberté nouvelle. Les mélodies deviennent des alternances de basses et d’arpèges. Ces techniques demandent un travail très poussé et un entrainement quotidien.

Parmi les techniques de fingerstyle on peut répertorier les suivantes :

  • Le plaquage d’harmoniques naturelles et artificielles
  • L’hammering on
  • Le Pull off
  • La percussion
  • Le sweep-picking et le tapping

Contrairement à ce qui est avancé par certaines méthodes de guitare, le fingerstyle n’est pas un synonyme du fingerpicking. Le premier évoque un mode de jeu quant l’autre une technique bien définie.

De nombreux guitaristes maîtrisent fingerstyle et fingerpicking, tel qu’Andy McKee, Sungha Jung, ou encore Igor Presnyakov. Vous pourrez retrouver notre best of des meilleurs joueurs au doigts sur le blog MyMusicTeacher.

 

Qu’est-ce que le Fingerpicking ?

Le fingerpicking est une technique de jeu à la main droite qui consiste à gratter les cordes de façon précise et en respectant un patern. Le pouce va s’occuper de faire vibrer les 3 dernières cordes de la guitare. Les plus graves : E A D. L’index de la 3ème corde (G), le majeur de la 2ème corde (B) et l’annulaire de la 1ère corde (E aigu).

Même si cet agencement de doigt peut être utilisé en fingerstyle de façon ponctuelle, les deux ne sont pas étroitement liés. En effet, le fingerstyle requiert parfois des acrobaties de doigté assez impressionnantes. Le jeu au doublet et à l’octave par exemple.

Sur MyMusicTeacher, nous vous proposons un pack d’exercice pour vous initier très facilement au fingerstyle.

Fingerstyle et fingerpicking, les techniques de virtuoses : Marcel Dadi

S’il fallait citer ne serait-ce qu’un guitariste fingerstyle Français, alors ce serait Marcel Dadi. Véritable virtuose, mais pas moins passionné ! Dadi était avant tout un fan. Un grand amoureux de la guitare de Chet Atkins, Jerry Reed, Doc Watson ou encore Merle Travis.

C’est au début des années 1970 qu’il a été révélé après avoir enchaîner les concerts dans les bars et clubs de France. Son style était encore peu connu dans l’hexagone et sa maîtrise technique lui a valu de faire une grosse impression sur le public. Auteur du premier album guitare, ” La guitare à Dadi ” classé disque d’or en France, Marcel Dadi était aussi un fin pédagogue. Ce dernier a écrit plusieurs méthodes guitares papier pour apprendre le fingerpicking. Il n’hésitait pas a offrir des partitions à tous.

Il fut d’ailleurs un des premiers guitaristes français a avoir partager des transcriptions fingerstyle de morceaux connus. Chet Atkins, la légende, l’a même ordonné ” Certified Guitar Player “. Un titre uniquement détenu par les grands influenceurs du courant fingerstyle.

fingerstyle et fingerpicking
Fingerstyle et fingerpicking, une nuance importante.