Accueil » Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare
0
(0)

La substitution d’accords à la guitare et l’improvisation, ne concernent pas uniquement la descente de gammes pentatonique ; ni même uniquement le mélange de techniques comme les hammers, vibrato, slides et pull off. L’improvisation se passe aussi au niveau de la rythmique et du jeu en accord. Aujourd’hui, nous allons vous parler d’une technique clé à la guitare : la substitution d’accord et l’improvisation à la guitare.

Qu’est-ce que la substitution d’accord à la guitare ?

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare
Accords à la guitare – La substitution d’accords à la guitare

Pour faire simple, la substitution d’accord, c’est l’acte de remplacer un accord dans une grille de manière à changer la couleur du morceau. Cela passe par ce que l’on appelle : la ré-harmonisation du thème. Et ce, de façon à respecter la mélodie. Il existe de nombreux modes et techniques de substitution, nous allons aborder chacun d’eux un par un. Afin de comprendre au mieux, nous vous conseillons d’abord de vous renseigner sur les degrés en musique.

Les substitutions diatoniques

Il existe trois types de substitution diatonique selon l’accord.

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare
  • Relation de relativité (accord de tonique) : Remplacement d’un accord majeur (le degré I) par son relatif mineur (le degré III ou VI).
  • Par l’accord de sous-dominante : le degré IV est remplacé par le degré II.
  • Par l’accord de dominante : le degré V est remplacé par le degré VII.

La substitution par embellissement

Ce type de substitution, dit, par embellissement, consiste à ajouter à un accord des notes consonantes. Notamment des septimes, septièmes mineures, sixièmes, neuvièmes ou onzièmes. Le choix se fait surtout en fonction de la mélodie, des affinités du musicien ou de l’effet d’improvisation voulu ! Aussi, ces notes sont communément appelées superstructures.

Les substitutions par note pédale (ou notes communes)

En fait, il s’agit de remplacer un accord par une seule note constante, comme un bourdon que l’on s’évertue à garder pour tous les accords. Les trois types de note pédale sont :

  • une pédale inférieure : Note de basse constante ;
  • la pédale supérieure : Note d’aigu constante ;
  • ou encore la pédale médiaire : Note de milieu d’harmonie.

La substitution tritonique

La substitution tritonique est utilisée sur une séquence II/V/I ou V/I dans le but de remplacer le degré V. Ce dernier sera abaissé de trois tons (un triton, donc) pour obtenir l’accord de substitution. En solfège, cela se traduit par l’accord de dominante, le degré V (accord majeur 7e), remplacé par l’accord construit sur sa 5b (triton). Effectivement, la tierce et la septième sont des notes communes aux deux accords. Exemple : Fa/Si et Si/Fa entre G7 et Db7 sur un II/V/I de Do.

Exemple d’application des accords à la guitare : les accords de substitution au Jazz

Les substitutions d’accords à la guitare (Dans le domaine du jazz,) peuvent se faire au gré des arrangeurs, des compositeurs, ou des interprètes. Ces derniers peuvent recourir aux substitutions d’accords quand ils créent leurs nouveaux morceaux de jazz. Ils peuvent par exemple utiliser des progressions d’accords déjà existantes d’anciens classiques du jazz. Ils peuvent même utiliser des chansons de comédies musicales. Les compositeurs de musiques dans les orchestres de jazz peuvent également recourir aux substitutions d’accords pour arranger leurs musiques. Ainsi, ils peuvent donner une touche harmonique particulière à leurs différentes chansons. Les instrumentistes quant à eux, ont la possibilité de faire appel aux substitutions d’accords à la guitare pour exécuter leurs morceaux.

Dans le domaine du jazz, les instruments ” complémentaires “, que ce soit le piano, la guitare, l’orgue ou les vibraphones, ont souvent recours aux substitutions d’accords pour conférer à leurs airs de jazz des changements harmoniques lents et intéressants. À titre d’exemple, la succession d’accords classiques de jazz utilise de suites d’accords simples à 8 mesures sur le chevalet avec les accords III7, VI7, II7, V7. Dans la gamme de B♭, on retrouve les accords D7, G7, C7 et F7 ; chacune de ces suites d’accords est de deux mesures.

Les solistes et les improvisateurs de jazz emploient eux aussi des substitutions d’accords afin de mieux faire ressortir leur talent dans les solos improvisés. Des instruments de jazz solistes tels que la guitare de jazz, le piano et les organistes sont capables de jouer des accords de substitution pour développer un solo d’accord intéressant sur un morceau de jazz préexistant et doté d’harmonies lentes. En outre, on peut encore utiliser la substitution d’accords à la guitare comme structure de base de solos plus originaux.

Comment réussir l’improvisation des accords à la guitare

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare
Accords à la guitare – Réussir l’improvisation des accords à la guitare

Le monde de l’improvisation est particulièrement difficile à appréhender. Impossible de s’y attaquer simplement en “inventant”. En fait, sachez que même les plus grands artistes de l’improvisation qui réussissent à créer des effets de surprise consacrent en réalité beaucoup de temps et d’efforts à leur art. Alors, comment peut-on améliorer efficacement ses compétences en improvisation ? Voici huit conseils pour vous aider à améliorer vos talents d’improvisation.

Éliminer toutes les barrières mentales

S’il est vrai que le travail d’improvisation paraît être très difficile, ne vous inquiétez pas pour autant. En effet, Si vous vous lancez dans le projet d’apprentissage avec des doutes en tête, vous risquez fort d’échouer.

Laissez-vous aller, prenez quelques grandes respirations et écoutez vos musiques préférées. Vous pouvez aussi choisir de vous blottir au soleil en compagnie de votre chien ou même de votre chat, en tenant à la main un bon verre d’eau fraîche. Peu importe ce que vous aimez, essayez de trouver un coin qui vous sied pour vous détendre. Ensuite, prenez le temps d’écouter tout ce que vous entendez dans la musique, en tenant compte des différents aspects des chansons. Chaque son doit être perçu clairement. Pour certains, il s’agit de méditer ou tout simplement d’être attentif. Dans tous les cas, à partir du moment où vous vous rendez compte de votre capacité d’improvisation, le travail devient beaucoup plus facile.

Débuter par des improvisations d’accords basiques à la guitare

Une fois que vous vous trouvez dans un état d’esprit où vous vous sentez prêt à improviser, vous pouvez commencer à jouer. Pour cela, prenez le temps de vous isoler avec votre guitare et mettez les morceaux de musique que vous aimez. Commencez par jouer le plus simplement possible. Essayez de ne pas aller trop vite avec des changements d’accords ou des rythmes complexes à la guitare. Le hip-hop se prête parfaitement à ce genre de pratique. Le groove est en général assez stable et constant. Cela vous laisse le temps de ressentir les espaces et d’en rajouter les notes de votre choix selon vos sensations.

De plus, même si vous vous sentez capable de vous défouler sur votre guitare ou si vous avez juste l’envie, ne vous laissez pas aller à la tentation de jouer trop rapidement. De la même manière que pour une conversation, soyez attentifs et réagissez avec intelligence et réflexion. Au-delà même de la patience dans l’apprentissage, vous pourrez vous imprégner plus facilement du style des artistes avec lesquels vous travaillez. Pour improviser, il ne suffit pas d’être créatif ; on peut aussi exploiter (à sa façon) le style des artistes qui nous inspirent. En fait, le style de votre musique sera d’autant plus varié que vous aurez plus de tours à faire ressortir dans votre improvisation.

Exprimez-vous (musicalement)

Il est maintenant temps de vous exprimer un peu plus. Pour ce faire, commencez par élever la voix. Ceci dit, ne craignez plus de varier les mélodies de temps à autre. Il suffit pour ce faire de modifier telle ou telle note par-ci, telle ou telle autre par-là, jusqu’à ce que la mélodie soit complètement remaniée. De cette façon, vous constituerez votre identité. Au fur et à mesure, votre musique deviendra plus naturelle dans un contexte de concert par exemple.

Mettez des changements de rythme au niveau des accords de guitare

Le rythme constitue en fait la clé de réussite de l’improvisation. Il est tout à fait possible de jouer une même mélodie sur plusieurs rythmes différents. Dans ce cas, la mélodie obtenue est toujours différente. Exercez-vous à alterner les rythmes à la volée sans vous arrêter. Essayez de naviguer entre les grooves, ne serait-ce qu’en jouant seulement quelques notes pour y arriver. Bref, la (plupart) des auditeurs sont peu impressionnés par la vitesse du jeu. Tout dépend de la justesse de la note que vous jouez et de son timing d’exécution. C’est ce qui émouvra le plus les auditeurs.

Utilisez vos échecs à votre avantage

En ce qui concerne les notes parfaites, tout le monde sait que parfois, certaines notes moins réussies ont tendance à sortir de leurs orbites. C’est justement la partie où l’improvisation devient très intéressante. En fait, on peut transformer cette mauvaise note lamentable en un des plus beaux moments de la musique. Cela dépend clairement de votre réaction à ce moment précis. Souvent, une légère dissonance peut se faire ressentir sans trop de problèmes. Par conséquent, si vous estimez avoir touché une fausse note, poursuivez votre jeu.

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare

Vous aurez non seulement peu de chances que le public la capte, mais vous prendrez confiance en vous pour continuer plutôt que de vous attarder sur cette simple maladresse. On dit souvent qu’une fausse note est à peine à un demi pas d’une note correcte. On peut toujours se tromper et faire des erreurs. Toutefois, notre succès futur repose sur notre capacité à les gérer.

Essayer de se sentir “trop fort” dans le moment présent ne peut que vous distraire

Improviser, ce n’est pas seulement vivre le moment présent, au point de plutôt se surestimer. Quand on est trop conscient de ce que l’on fait, on se rend compte de toutes les erreurs que l’on commet. Laissez-vous sortir de vous-même et abandonnez-vous. Ne vous inquiétez pas de la façon dont vous jouez, ni de la façon dont les gens vous jugent. Vous risqueriez de vous distraire inutilement de votre jeu.

Mais ce qui est difficile à réaliser, c’est cette absence totale de jugement. Elle peut être différente pour chaque personne. La répétition est alors la seule façon de pouvoir y travailler. Au bout du compte, on se sentira bien dans sa peau lors des improvisations tout simplement. Cela peut nécessiter plus de temps que pour d’autres personnes. Restez concentré. Ainsi, votre capacité à dissocier votre esprit critique de votre esprit musical deviendra plus aisée au final.

Révisez votre théorie musicale

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare
Accords à la guitare – Révisez la théorie musicale

Avez-vous vu celui-là venir ? Certainement non ; certes, on souhaite créer sa propre musique originale sur le tas, mais il faut savoir à quel moment faire tel ou tel accord à la guitare. Par exemple, vous n’allez pas jouer un accord de septième diminuée en ré, alors que tout le monde est en train d’improviser en do majeur. Vous devrez donc apprendre (ou réapprendre si vous l’aviez déjà oublié) les différents aspects de l’harmonie et leurs relations mutuelles. Aussi, faut-il apprendre et pratiquer régulièrement les gammes. Peut-être que vous n’aurez pas à les utiliser toutes ; mais un peu comme dans une conversation, vous disposerez ainsi d’un vocabulaire plus étendu que ce que vous utilisez pour ” parler ” avec les autres musiciens.

Pour certaines personnes, la théorie musicale est synonyme de blocage de la créativité. La raison pour laquelle cette opinion a été émise est inconnue. Franchement, au contraire, avoir davantage de connaissances théoriques nous ouvre un tout nouveau champ de possibilités en matière d’improvisation.

Savourez vos accords à la guitare

Votre musique est très amusante, alors allez-y, prenez du plaisir à jouer. On ne peut pas décrire par des mots, les sensations lorsque vos compagnons d’orchestre et vous créez un chef-d’œuvre à partir de rien. Dans ces moments magiques, tout le monde se détend et s’amuse, alors ne vous accrochez pas aux complexités, soyez divertis !

En théorie, il est possible de substituer un quelconque accord à tout autre accord ; la seule condition est que le nouvel accord accompagne et respecte la mélodie. Dans la pratique, en revanche, peu de possibilités conviennent musicalement et esthétiquement à une musique précise.

Voilà, s’en est tout de cet article sur les principes de l’improvisation et substitution d’accord à la guitare. Merci de l’avoir lu et à bientôt pour d’autres articles.

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Fonctionnement de l’improvisation et substitution d’accords à la guitare

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *