Accueil » Plan de travail à la guitare : les consignes

Plan de travail à la guitare : les consignes

Plan de travail à la guitare : les consignes
0
(0)

Devenir un vrai guitariste, c’est bien plus qu’un rêve. Il faut beaucoup de détermination mais surtout de l’action. Cette dernière qui doit être guidée par l’ordre, la rigueur et de la discipline. Ceci se traduit par un plan de travail à la hauteur de vos attentes.

L’énergie du début est souvent éphémère

Il est vrai que pour la plupart des débutants à la guitare, le début est toujours rose. Avec une motivation sans précédent, on commence toujours avec une grande énergie.

 Cependant, cette énergie, ce zèle et cette détermination peuvent passer très vite, s’ils ne sont pas entretenus. La guitare est un instrument qui demande travail mais une aussi un autre paramètre plus important. Il s’agit du paramètre temps.

Plan de travail à la guitare : les consignes

Bien souvent, bon nombre de personnes, oublient ce deuxième élément qui est extrêmement important. Il s’avère donc que dans la course pour devenir un guitariste, l’endurance l’emporte largement sur la vitesse. Il s’agit en effet de pouvoir garder le rythme sur une longue durée et de pouvoir garder sa motivation afin de ne pas abandonné. Et pour cela, il faut de l’ordre, un plan de travail bien réfléchi conformément à ses attentes ou objectifs. Sachez que de nature, l’ Homme se lasse facilement des choses qu’il fait et il est possible que la motivation avec laquelle vous avez abordé les rivages de la musique vous quitte en cours de route. C’est bien dommage, mais cela arrive et c’est d’ailleurs une situation très fréquente qu’on rencontre.

Ce sujet est l’un des plus important à mettre sur la table avant de se lancer dans la course pour devenir guitariste.

Lorsque vous vous mettez à la guitare, vous y faites des heures et des heures sans avoir accompli quelque chose de concret, au bout du 3e jour, il est fort probable que vous abandonniez.

       Certes, il est complexe d’aborder ce sujet, mais dans cet article, nous lèverons le voile sur cette question et nous vous aiderons à trouver un plan de travail qui vous convient le mieux.

Q’entend-on par plan de travail à la guitare ?

Par plan de travail, on sous-entend, un schéma, une organisation particulière, un programme particulier qui vous permettra d’avancer à la guitare et de garder votre motivation.

Pourquoi faut-il avoir un plan de travail à la guitare ?

Vous l’aurez compris, l’idée est de pouvoir garder sa motivation jusqu’à la fin de la course.

En effet, il est possible qu’après avoir commencé avec grand zèle et abnégation, le découragement nous arrache.

Un plan de travail vous permettra de rester motivé et de pallier à cette sensation de stagner qui croise souvent la route de nombre de guitariste. Avoir un plan de travail bien défini vous permet aussi de vous lancer des défis et d’être témoin de votre progression à la guitare.

Enfin, sachez qu’avoir un plan de travail à la guitare, est un véritable moyen pour travailler sa technique. La technique est un paramètre très important à travailler avec soin à la guitare. La raison est que si vous ne travaillez pas votre technique, il est possible que vous développiez de mauvais réflexes à la guitare et qu’en fin de compte vous abandonniez parce qu’à un moment donné, vous allez vous rendre compte que vous jouez mal. Conséquence, le découragement vous gagnera.

Que faut-il savoir ?

Il est primordial de savoir que l’élaboration d’un plan de travail est lui-même conditionné par certains impératifs qu’il faut respecter. Avant même de songer à l’élaboration d’un plan de travail, il faut avant toute chose que vous fassiez l’inventaire d’un certain nombre d’éléments qui sont susceptible d’avoir une grande influence sur votre plan de travail et donc la façon à laquelle vous allez progresser à la guitare.

Parmi ces impératifs, nous nous intéresserons de près à trois éléments :

-Quels sont vos objectifs ?

– quels type de guitariste voulez vous devenir ?

– Que faites-vous à part la guitare ?  étudiant ou travailleur ?

    Voilà en quelque sorte, des questions qu’il faut se poser et sur lesquels, l’établissement d’un plan de travail à la guitare doit être axé. En d’autres termes, ces éléments s’avèrent être les piliers même d’un plan de travail à la guitare. On ne peut pas faire un plan de travail à la guitare sans tenir compte de ces éléments. Maintenant que vous les connaissez, intéressons nous maintenant de près à ces questions.

1- Quels sont vos objectifs ?

Toute personne qui désire visiter le territoire de la guitare doit avoir l’humilité de se poser cette question. On ne peut pas atteindre un objectif si on ne connait pas cet objectif. C’est impossible. Si vous n’avez pas de destination, vous n’y arriverez jamais.

De ce fait, définissez clairement vos objectifs dès le début.

Sachez que le fait de dire « je veux devenir guitariste », ne veut rien dire. Tout le monde peut exprimer son désir de devenir un guitariste. Et si c’est à cette étape que vous êtes, vous n’avez pas encore défini votre objectif. Vous êtes encore à l’étape de rêve. Commencez à dire «  je vais jouer comme tel ou tel dans telle nombre de mois, d’années.

Vos l’avez compris, il faut toujours que la notion de durée entre dans l’équation. Une fois que ce grand objectif est défini, tachez de le subdiviser en petits objectifs.

Vous pourrez donc faire un plan de travail conformément à ces objectifs que vous vous êtes fixés.

   Le plus souvent, c’est cette étape qui fait défaut à nombre de personnes. Beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de passer par le collimateur de ce grand travail d’introspection alors que c’est la fondation même de la construction d’une carrière musicale solide. Une carrière musicale à même de résister à toute les intempéries, aux découragement, au désintérêt et bien d’autres.

Prenez donc le temps de faire cet exercice. Vous avez tout à y gagner et absolument rien à perdre si vous faites cet exercice. Ce qui est bien d’ailleurs, c’est que presque tous les autres domaines de la vie sont régis par cette question. Toujours bien définir sa cible. Ce n’est qu’ainsi qu’on pourra l’atteindre.

2-Quel type de guitariste voulez-vous devenir ?

Par « type de guitariste » nous ne sous entendons pas seulement «  bon » ou « mauvais » guitariste. Et d’ailleurs si vous êtes à la recherche d’un plan de travail à la guitare, cela signifie surement que vous avez un désir grandiose de devenir un grand et bon guitariste.

Dire « type de guitariste », c’est plutôt essayer de trouver le style de musique que vous voulez faire.

Votre style de musique

Comme vous le savez, il y a différents styles de musiques qui ont vu le jour au cours de l’évolution de la musique. Le problème, est que chaque style musical à ses particularités qui le distingue des autres.

Plan de travail à la guitare : les consignes

Il est vrai qu’il existe des bases communes à tous ces styles musicaux. Cependant, définir avec précision son style musical permet de pencher son plan de travail dans le  sens du style musical voulu.

Exemples

  • Tentons de comparer par exemple le jazz à d’autres styles comme le punk.

Le jazz est connu pour sa fidélité aux principes de l’harmonisation. Dans le jazz, l’harmonisation est le premier objectif visé. Ce style musical ne tolère aucune imperfection du coté harmonique et donc certains accords qui ne sont pas connus pour leur richesse harmonique sont d’emblée exclus ou sollicités rarement.

Mais dans le punk par exemple, il faut savoir que la puissance l’emporte sur l’harmonisation.

Il est connu par exemple que les accords dits « power chord » sont moins tolérés dans le jazz compte tenue de leur pauvreté harmonique alors que ces derniers sont privilégiés dans les styles comme le punk par exemple.

Là aussi, c’est une chose qui est primordiale parce que quelqu’un qui veut faire du jazz doit pouvoir inclure dans son quotidien des exercices d’harmonie, inclure dans son plan l’apprentissage des théorie sur l’harmonie parce que sur ce coup là, le jazz ne tolère pas d’inefficacité et il faut être à la hauteur.

  • Un autre élément aussi, c’est le solo. Il y a des guitaristes classique qui ne font pas du solo. Il faut donc savoir si vous voulez par exemple faire du solo ou non à la guitare.

Celui qui veut devenir un grand soliste par exemple doit pouvoir ajouter dans son plan de travail, des exercices des différentes gammes afin de parfaire son jeu.

Bref, le type de guitariste que vous souhaitez devenir, influence beaucoup votre plan de travail que vous allez établir.

3- Que faites-vous à part la guitare ? Etudiant ou travailleur ?

Voilà une autre question  qui mérite qu’on lui accorde intérêt et considération.

Pour la plupart, la musique ou disons la guitare n’est qu’un loisir. Dans ce cas, le temps que vous passez sur votre guitare est conditionné par le travail que vous faites ou les études que vous faites.

De ce fait, cela reste un paramètre à ne pas négliger quand on souhaite faire un plan de travail à la guitare.

N’abandonnez pas ce que vous faisiez.

L’idée est de ne pas influencer négativement votre travail ou votre étude. Il ne faudrait pas commencer à négliger votre travail qui vous apporte le pain quotidien ou votre étude, gage de votre avenir, au détriment de votre plan de travail à la guitare.

Terrain d’entente

Il faut pouvoir donc trouver un terrain d’entente entre ce que vous faites dans votre vie et la guitare.

Ceci est extrêmement important, surtout quand on commence. La raison est que beaucoup de personnes, dès qu’ils se mettent à la guitare ou à un autre instruments, n’accordent plus d’importance à ce qu’ils faisaient avant. On connait des étudiants qui ont sacrifié leurs études au profit de la guitare, alors qu’ils pouvaient réussir les deux et parfaitement, s’il y avait eu de la rigueur et de l’ordre dans ce qu’ils faisaient.
Il ne faut donc pas négliger sous aucun prétexte ce que vous faisiez avant au profit de la guitare.

Tenez compte de votre statut social, avant toute élaboration d’un plan de travail à la guitare.

Nous venons ainsi de lister quelques éléments importants auxquels il faudrait impérativement faire attention avant l’élaboration d’un plan de travail à la guitare.

Notez tout de même que c’est loin d’être une liste exhaustive et chacun doit pouvoir l’adapter à son quotidien.

On a pu voir que l’élaboration d’un plan de travail à la guitare n’est pas indépendante. Elle est influencée par un certain nombre d’éléments qu’il faut toujours et toujours prendre en compte. Il est donc impossible d’avoir un plan de travail unanime. Dire qu’il existe un plan de travail, une sorte d’évangile auquel tous doivent se plier, c’est purement et simplement un mensonge.

Cependant, malgré les nombreux plans de travail qui peuvent être proposés , certains éléments à l’unanimité doivent y figurer. On conseille par exemple de :

Les éléments à mettre dans un plan de travail

  • Travailler la technique de jeu :  pour travailler sa technique de jeu, il faut faire des exercices dans ce sens et aussi prendre le soin de travailler sa vitesse. Et attention !!!! il faut impérativement le faire au métronome.
  • Travailler le rythme à la guitare : le rythme est une chose importante qu’il faut prendre le soin de travailler. C’est la variation de rythme qui fait même la musique.
  • Travailler les gammes, les arpèges et les accords : Il faut prendre le temps de travailler surtout les gammes. Il est vrai que pour les personnes qui ne vont pas faire le solo, cela peut sembler bien inutile. Mais par expérience, sachez que les exercices de gammes s’ils sont bien fait vous donnent des avantages inestimables. Vous gagnez surtout en précision.
  • Travailler son oreille musicale : Votre plan de travail doit comporter des moments où vous écoutez activement la musique. L’idée est de prendre dans la mesure du possible des moments où on n’écoute que de la musique. Il faut tacher de distinguer à l’oreille tous les instruments qui sont joués dans le morceau, suivre l’intensité à laquelle ces instruments évoluent. Bref, faire attention à tous les détails. Croyez-moi, l’oreille musicale est d’un avantage inextricable et tout guitariste ou musicien en général devrait l’avoir.

En conclusion, nous avons vu les éléments qui font le poids dans le projet de l’élaboration d’un plan de travail à la guitare. Et il est vrai qu’il n’y a pas de recette magique qui irait à tout type de guitariste. Cependant il y a certains éléments qui doivent figurer impérativement dans le plan de travail de tout guitariste.

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Plan de travail à la guitare : les consignes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *