Accueil » Rythme ternaire : Quelle différence avec le rythme binaire ?

Rythme ternaire : Quelle différence avec le rythme binaire ?

pexels-photo-3553150
0
(0)

Quelle est la principale différence entre le rythme ternaire et le rythme binaire ? Comment jouer un morceau en ternaire ? Est-ce que des triolets sont du ternaire ? Tant de question que se posent les guitaristes, mais aussi tous les musiciens. En solfège, nous parlons de division du temps qui peut être différente en fonction du ternaire ou du binaire. On nomme cela une division naturelle ou artificielle. Voyons comment compter les temps dans ce cas et l’influence que cela peut avoir sur le rythme.

Rythme ternaire : Les divisions naturelles des temps

Rythme ternaire - La valeur des notes change en évoluant du rythme binaire au ternaire et ainsi de suite
Rythme ternaire – La valeur des notes change en évoluant du rythme binaire au ternaire et ainsi de suite

A mesure que l’on évolue d’une figure rythmique à une autre, la valeur des temps change. Autrement dit, une noire valant 1 temps en binaire ne conservera pas cette valeur en rythme ternaire. La durée des figures rythmiques, des symboles et des notes en musique n’est pas standard dans le temps. Alors, vous pouvez retrouver dans une même partition, deux mesures, une en binaire 4/4 et l’autre en ternaire 6/8.  Il s’agit donc de deux rythmes différents. Quelle est alors la différence entre le rythme binaire et le rythme ternaire ?

Le binaire

Binaire veut dire “deux”. Ainsi, nous allons diviser le temps en deux parties égales. C’est le rythme binaire le plus usuel. On le rencontre alors en majorité sur toutes les radios à l’exception des radios qui jouent essentiellement du jazz. Pour informer qu‘un rythme est binaire, on marque sur la partition, un chiffrage (2/4 ou 4/4) par exemple. Dans ces fractions, le dénominateur indique la forme de division du temps. C’est lui qui indique que le rythme est binaire ou ternaire. Par contre, le numérateur indique le nombre de temps qui se trouve dans la mesure.

Rythme ternaire : Quelle différence avec le rythme binaire ?

Qu’est-ce qui justifie donc l’appellation binaire ? Et bien c’est simple ! Une ronde vaut 4 temps, si vous la divisez par deux, vous obtiendrez la blanche qui vaut 2 temps. En effet, à mesure de réitérer cette forme de division, vous aurez successivement la noire, la croche, puis la double croche et ainsi de suite. C’est donc une division naturelle où on cherche à obtenir une moitié.

Le ternaire

Pour ce qui est du rythme ternaire, un temps doit être divisible en trois parties égales. Ainsi, la noire pointée est le temps de référence et vaut 1 temps. Vous l’aurez deviné, cette noire pointée est divisible par 3 et donnera un tiers de temps, soit 3 croches. Le temps ternaire est représenté par une valeur pointée. Le chiffrage sera par exemple “3/8, 6/8 ou 3/4”. Si vous effectuez ces fractions (donc des divisions), vous ne tomberez jamais sur un chiffre stable, mais sur un chiffre à virgule infini à l’inverse du binaire (4/4 donne 1, 2/4 donc 0,5).

On reprend le même calcul : une ronde pointée se divise en trois jolies blanches, la blanche pointée en trois jolies noires, la noire pointée en trois petites croches et ainsi de suite. On cherche à obtenir des tiers. Bien entendu, je rappelle que cela s’applique à n’importe quel type de notes, que ce soit des accords, des arpèges ou des notes simples.

La division artificielle et son utilité

On peut simuler le placement d’un rythme ternaire dans un rythme binaire. On nomme cela une division artificielle ou exceptionnelle. Pour ce faire, il suffit d’insérer un triolet dans un système binaire. Un triolet est une division par 3 sur une durée. Par exemple, en binaire, le triolet de croches donne un temps. Ainsi, chaque croche présente dans le triolet vaut 0,33 temps, ce qui donne une sensation de ternaire. Néanmoins, le chiffrage reste totalement binaire, d’où le fait que cette division est artificielle.

À l’inverse, on peut insérer un duolet dans un rythme ternaire ou un quartolet, un quintolet, un sextolet ou un septolet (respectivement quatre, cinq, six et sept).

Quel est l’intérêt de jouer en binaire ou en ternaire ?

Rythme ternaire - L'interprétation admet beaucoup plus de jeu par rapport au binaire
Rythme ternaire – L’interprétation admet beaucoup plus de jeu par rapport au binaire

Pour le groove mes amis ! Essayez de prendre un morceau en binaire et un autre en ternaire, vous sentirez que la façon de jouer et d’interpréter un morceau est bien différente. En effet, au lieu de jouer de façon binaire (en divisant donc par deux), on survole ce découpage avec le ternaire (en divisant par trois), ce qui permet de placer des notes à d’autres endroits dans le temps. Or, cela n’est pas le cas lorsqu’on joue en binaire (en dehors des modifications artificielles). Comme d’habitude, comptez les temps forts en tapant du pied ou en utilisant notre métronome en ligne. Sur nos exercices interactifs, vous avez juste à suivre les notes pour sentir le rythme ! Sachez que le ternaire est énormément utilisé en jazz, mais aussi dans le metal (exemple du groupe Lamb of God).

Rythme ternaire : Définition d’un rythme

On appelle rythme l’aspect de la musique qui détermine le temps dans lequel vous jouez. Le rythme est une organisation du temps de la musique. En effet, c’est le rythme qui identifie le temps que devra prendre une note de musique. Pour faire court, le rythme détermine le temps qui sépare les notes successives dans un morceau. La notion de rythme est variable et relative. Par exemple, dans la culture musicale de l’occident, le rythme est organisé de façon proportionnelle. En effet, les différentes notes sont liées entre elles de façon proportionnelle dans le rythme occidental. Or ,cela n’est pas forcément le cas ailleurs.

Le rythme binaire

Clarification du concept

Le mécanisme de fonctionnement du rythme repose indubitablement sur un principe ou unité de base. Cette unité s’exprime en « temps » en musique. Ce temps désigne la durée ou période qui sépare deux notes. De même, le temps désigne la durée nécessaire pour exécuter intégralement une note noire. Alors, on parle du rythme binaire lorsqu’un « temps » se divise en deux parts équivalentes. Un exemple typique est celui de la croche qui est la moitié exacte de la note noire.

Le rythme binaire exprime le plus souvent une valeur affective. Cela est dû à son caractère instable. Il exprime des émotions spontanées comme les incertitudes ou encore des hésitations.

Par ailleurs, tous les rythmes qui se présentent par multiple de 2 temps sont des binaires. Ils se retrouvent en plusieurs variétés. On peut citer :

  • 4/8 : ce rythme est une forme plus complexe de la mesure à 4 temps ; il est composé de 4 croches.
  • 2/4 : dans ce rythme, on distingue 2 noires égales, ce qui fait de celui-ci un rythme à 2 temps.
  • 4/4 : le 4/4 est un rythme à 4 noires. C’est donc une mesure à 4 temps ; il est très fréquent dans les rythmes musicaux.

Pour finir, il est important de noter que le rythme binaire est une alternance entre temps faible et temps fort. On accentue souvent les temps un et trois.  

Comment identifier un rythme binaire ?

Le sens d’écoute est fondamental pour repérer un rythme en musique. Il en est de même pour identifier le rythme binaire. Pour reconnaître le rythme binaire lors de l’écoute, vous devez procéder de la façon ci-après :

  • Essayer de marquer le temps en hochant la tête, la main ou le pied.
  • Ensuite, essayer d’identifier le temps qui se présente sous forme d’une boucle. C’est le temps qui vous incite à taper les mains et qui dicte le tempo principal de la chanson.
  • Dès que vous réussissez à identifier ce temps, vous allez ensuite compter le nombre d’intervalles de même que la périodicité au niveau des deux premiers temps. Par contre, si c’est sur une partition, vous aurez juste à dénombrer le nombre de temps présent au niveau de chaque mesure.
  • Enfin, vous devez identifier le type de temps. S’il s’agit d’un multiple de deux temps, cela indique que vous écoutez une musique ou lisez une partition en rythme binaire.

Ainsi se présente le mécanisme pour identifier un rythme binaire dans une chanson. Toutefois, il est important de préciser que ce mécanisme est loin d’être exhaustif. Plusieurs musiciens arrivent à développer des techniques particulières pour reconnaître le rythme binaire. Le plus important est de pouvoir identifier le rythme binaire sans se tromper. Pour les débutants, nous conseillons de suivre rigoureusement cette procédure. Avec le temps, vous pourrez apprendre d’autres méthodes ou développer vos propres techniques.

Rythme ternaire : Quelle différence avec le rythme binaire ?

Une grille du rythme binaire peut se présenter comme suit :

MesureMesure 1Mesure 2
Temps12341234

Le rythme ternaire

Le rythme ternaire est un peu comme le rythme binaire. La différence ici réside dans la fraction du temps. En effet, contrairement au rythme binaire, le temps est divisé en trois parts égales pour le ternaire. A ce niveau, 3 triples de croches déterminent la note noire. Ainsi, les rythmes ternaires se basent sur les multiples de 3. Il en existe d’ailleurs plusieurs variétés. On peut donc avoir trois, six ou neuf temps. Pour ce qui est de leur utilisation, on les retrouve le plus souvent dans le Jazz, le Blues et bien d’autres.

Contrairement au rythme binaire, le rythme ternaire exprime la certitude et l’équilibre. Il s’adapte beaucoup plus aux effets oratoires. On l’utilise pour donner un caractère solennel ou définitif à une chanson. 

De quelle manière peut-on identifier un rythme ternaire ?

Rythme ternaire - Les méthodes d'identification du rythme binaire
Rythme ternaire – Les méthodes d’identification du rythme binaire

La procédure d’identification du rythme ternaire sera identique à celle proposée précédemment pour le rythme binaire. Alors, pour identifier le rythme ternaire, vous pouvez procéder de la manière suivante :

  • Déterminer le temps du rythme : vous y arriverez en hochant la tête, en tapant les mains ou en bougeant le pied. D’ailleurs, c’est le temps qui vous incite à taper les mains et qui dicte le tempo principal de la chanson. Généralement, on tape les mains à un intervalle régulier qui correspond le plus souvent à la fin d’une mesure. Dès lors, les mesures étant constituées de temps, vous pouvez déjà retrouver le nombre de temps par mesure afin de déterminer le rythme. Toutefois, les battements de mains sont parfois assez réguliers, ils interviennent à chaque temps. Cela contribue à une détermination rapide du rythme.
  • A partir du moment où vous déterminez le temps, identifier le rythme va de soi. En effet, il ne s’agit que d’un comptage pour voir si la régularité du temps correspond au rythme ternaire. La première mesure doit faire un temps tandis que la deuxième en rythme ternaire fera deux temps. En revanche, sur une partition, tout est déjà écrit et cela est facile. Vous n’avez donc qu’à compter et battre votre mesure.

Comme expliqué dans le cas du binaire, cette procédure n’est pas la seule pour identifier un rythme ternaire. Cependant, nous vous la conseillons surtout si vous êtes débutant.

Les MesureMesure 1Mesure 2
Temps123123

Comment jouer un rythme binaire à la guitare ?

Le rythme binaire n’est pas assez compliqué à jouer à la guitare. Vous avez la possibilité de choisir la manière qui vous convient le mieux, car il en existe plusieurs. Dans un cas comme dans l’autre, on fait une décomposition en plusieurs séquences (séquencer une note en 2 pour avoir une subdivision de rythme). Il s’agit de :

  • Jouer chacune des mesures une fois en quittant du haut pour le bas. Le but est de jouer une ronde.
  • Faire passer votre médiator du haut vers le bas en jouant 2 blanches. Cela vous permet de jouer 2 notes dans une même mesure,
  • Si vous jouez une note d’une durée d’un seul temps, la noire est alors un bon recours . En effet, elle permet un parfait ajustement avec le métronome et la batterie. Gardez à l’esprit de jouer en allant du haut vers le bas.
  • Enfin, quant à la croche, on la joue en dehors des batteries. Pour ce faire, il faut absolument éviter de compter 1, 2, 3 et 4 au risque de ne pas bien y arriver. La meilleure façon est de compter en disant : un et deux et trois et quatre.  

Le jeu des croches

En rythme binaire, les croches se jouent d’un mouvement aller-retour du haut vers le bas et du bas vers le haut. Il s’agit en effet d’une technique qui vous permet de jouer d’une manière plus rapide en doublant les notes. Ainsi, vous jouerez 16 doubles croches pour une mesure de quatre temps. Pour y arriver, on compte 1 e et a, 2 e et a, 3 e et a, 4 e et a.

Amis guitaristes, à vos guitares, le cours est terminé !

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Rythme ternaire : Quelle différence avec le rythme binaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *