Accueil » Comment tenir son médiator parfaitement ?

Comment tenir son médiator parfaitement ?

Comment tenir son médiator parfaitement ?
0
(0)

Minuscule triangle moins rigide qui se perd très facilement, le médiator est un objet important pour tout guitariste en herbe ou professionnel. Mis à part le fait que cet outil de jeu soulage parfaitement les doigts, il donne plus de vibration à la musique. Toutefois, il est très important de savoir comment tenir son médiator parfaitement pour manipuler avec beaucoup plus de confort sa guitare. En effet, bien tenir son médiator est d’autant plus important, et tout guitariste débutant doit pouvoir se mettre à l’esprit son utilité. À travers cet article, vous allez découvrir comment mieux tenir son médiator pour bénéficier en musicalité et en rapidité. Cela vous permettra de glisser facilement vos doigts d’une corde à une autre, et d’avoir de belles performances.

Qu’est-ce que le médiator ?

L’un des accessoires indispensables qu’il faut avoir quand on commence la guitare, c’est bien sûr le médiator de guitare. En fait, il serait important de faire cette petite clarification avant de commencer. Le médiator ici n’est pas à confondre avec le nom de ce médicament dédié aux soins. Il s’agit de ce petit triangle dont se servent les guitaristes pour leur jeu.

Le médiator est connu sous plusieurs noms à savoir : plectre, onglet, ou encore pick. Il a pour rôle fondamental de gratter ou de pincer les cordes de la guitare pour jouer convenablement des notes. Majoritairement, il se fabrique en matière plastique. Toutefois, on en trouve aussi en bois, en métal, en os et même en corne. Cependant, si vous êtes débutant à la guitare, il est conseillé de commencer avec un médiator en plastique. Nous vous le conseillons en ce sens que, selon la matière utilisée, le retour de son n’est pas le même. Par exemple, un médiator en métal sonne de manière agressive et brillante. Or, celui en plastique a tendance à sonner de manière enveloppée et douce.

Comment tenir son médiator parfaitement ?

Pour rappel, l’outil a été inventé pour soulager les guitaristes. En l’utilisant, leurs prothèses ongulaires sont plus ou moins protégées contre les différentes pressions exercées sur les cordes. L’accessoire est très confortable pour la pratique de la guitare électro-acoustique ou électrique. Le médiator est disponible en plusieurs épaisseurs, et autant il est épais, autant il est rigide. Le choix revient à chaque guitariste d’opter pour ce qui comblera ses attentes.  

Quel est l’historique du médiator ?

Encore dénommé plectre ou pick par ses concepteurs, le médiator existait depuis des milliers d’années avant notre ère. La première version de cet outil fut utilisée vers 1500 ans AV J.C par une chanteuse égyptienne qui s’appelait Har-More. Elle l’utilisait avec une guitare ancestrale à trois cordes. Cette chanteuse portait toujours sur son cou un cordon sur lequel pendait le plectre. En effet, c’est de ce plectre que se servait l’artiste pour pincer les cordes.

Par la suite, le médiator devient l’outil favori des joueurs de luth. Il avait l’aspect d’un morceau en plastique, en bois ou en métal. Ces artistes d’alors utilisaient une pièce de monnaie comme un médiator. De nos jours, plusieurs marques de guitare en proposent aux utilisateurs sous forme de logos, de stars, de logos graphiques ou même de pin-up. Le médiator devient ainsi, l’accessoire préféré de plusieurs guitaristes.

Comment choisir un plectre ?

Le choix et l’achat d’un médiator ne sont pas des choses à banaliser. L’accessoire en lui-même paraît minuscule. Mais, il joue un rôle prépondérant que tout bon guitariste sait. Par ailleurs, pour une petite note de conseil, il faut toujours en prendre deux voir plus. Surtout s’il s’agit de votre tout premier achat. Le fait d’en prendre plusieurs vous permettra de savoir le type qui vous conviendra. De plus, l’outil ne coûte pas cher. Pour cela, il est bon d’en prendre plusieurs formes ou plusieurs épaisseurs.

En effet, il n’existe pas de critères standards pour choisir un médiator. C’est en essayant plusieurs fois qu’on arrive à trouver le modèle idéal. Cependant, en matière d’épaisseur, on distingue cinq modèles de médiator. Nous avons par exemple l’Extra Light qui a une épaisseur de 0,44 mm, très souple et très apprécié par les guitaristes. S’en suivent les autres modèles à savoir : le Light, le Medium, le Heavy et le dernier qui est l’Extra-Heavy. En effet, le médiator dit Extra-Heavy est le plus épais avec une épaisseur d’environ 1,50 mm. Il faut dire qu’il est le préféré des solistes amateurs.

Par ailleurs, autant un médiator est fin, autant il est facile de le manipuler pour des musiques plus rythmiques et douces. Le bémol est qu’un médiator fin ou fragile peut facilement se briser en pleine prestation. Mais, si vous disposez d’une guitare acoustique, ce modèle fin est le mieux indiqué. Concernant les médiators épais, ils correspondent beaucoup plus à la guitare électrique. Avec un tel accessoire, vous jouez votre guitare électrique en toute vitesse. Et ceci, avec précision et un rythme incisif.

Comment bien tenir son plectre ?

Tout guitariste surtout débutant doit savoir que le médiator se garde entre le pouce et l’index de façon repliée. Par ailleurs, plusieurs étapes sont à considérer pour bien tenir son médiator. Pour commencer, il faut tenir le bout de votre médiator avec votre main gauche. Votre main droite doit être tenue en avant dans une position courbée, mais détendue. Vous tournerez toujours le même bras pour que votre pouce soit dirigé vers le plafond de la paume de votre main.

Ensuite, gardez le médiator sur le côté de l’index droit, c’est-à-dire le côté qui fait face au plafond. Assurez-vous de poser la partie large de l’outil sur votre doigt. Ainsi, son bout (médiator) doit pointer dans la même direction que sa partie plate à 3 mm. Il importe de respecter cette procédure, car le jeu sera plus difficile pour vous si ce bout sort trop. Maintenant, votre pouce devra se poser sur la partie large du médiator.

Rassurez-vous qu’il est bien perpendiculaire à l’index. Le bout de l’index et votre pousse doivent former un « L ». Pour récapituler sur comment bien tenir son médiator, il doit se reposer entre votre pouce et l’index de votre main. En d’autres termes, le médiator doit être :

  • en bas de la pulpe de votre pouce ;
  • collé contre la dernière phalange de l’index ;
  • si vous êtes droitier, contrôlez si le médiator est sur le côté gauche de votre pouce ; le contraire si vous êtes gaucher.

Au même moment, la partie restante de votre main doit être complètement détendue. Il ne s’agit pas en effet de serrer l’outil entre votre pouce et l’index. Le plus important est de tenir son médiator avec beaucoup d’aisance. En conséquence, il faut aussi garder à l’esprit que le médiator se garde en fonction des deux grands types de guitares. D’ailleurs, pour le jeu rythmique qui consiste à gratter sur les cordes pour jouer des accords, il faudrait y adapter le médiator idéal. Cette adaptation doit aussi se faire avec le jeu en picking où le guitariste gratte une à une les cordes.

Les différentes techniques de guitare avec le médiator 

Il existe des techniques spécifiques qu’on adopte quand on joue avec un médiator.

L’aller-retour au plectre

Cette méthode est plus fréquente et permet d’avoir une précision dans les notes et un son puissant dans les cordes. Le processus de cette technique consiste à faire reposer la main sur le chevalet de la guitare. Grâce au poignet, on exerce des mouvements d’aller et retour du haut vers le bas tout en pinçant une corde. Vous avez aussi le choix de mouvementer le médiator sur le reste des cordes tout en respectant le mouvement aller/retour. Vous pouvez aussi jouer sur la même corde en variant les notes avec l’aide des doigts situés sur le manche.

La technique directionnelle avec un plectre

En restant toujours dans la même posture que la technique précédente, vous passerez à l’enchaînement des cordes tout en respectant l’ordre de l’aller/retour.

La technique rythmique au médiator

Cette technique consiste à sonner à maintes reprises les cordes de façon simultanée pour avoir des accords. Les cordes doivent subir un grand coup du médiator. Cette manière de jouer est un moyen qui permet d’avoir une multitude de rythmes. Les coups doivent s’alterner du bas vers le haut. 

Quel médiator pour la guitare classique ?

Il est souvent rare que les guitaristes utilisent de médiator pour jouer à la guitare classique. La préférence est plutôt donnée à l’usage des doigts pour la douceur et la fluidité des sonorités. Pourtant, utiliser un médiator pour une guitare classique permet d’avoir une puissance rythmique de la guitare. Toutefois, les plectres qui conviennent à la guitare classique sont celles fines de type Thin.

Quel médiator pour une guitare folk ?

Les médiators qui sont destinés à la guitare folk sont les tailles Thin et Medium en accompagnement. En fait, les cordes de la guitare folk sont en acier et ont déjà une résonnance. De ce fait, ces types de plectres sont les mieux adaptés pour elle. Par ailleurs, il revient au guitariste de choisir le médiator qui irait le mieux pour une musique qui doit se jouer uniquement avec la guitare.

Quel plectre pour une guitare électrique ?

Une guitare électrique a nul doute besoin d’un médiator Heavy pour bien vibrer. En fait, du fait que ce type de plectres est en métal, le grattage des cordes est plus incisif.  Il est cependant préférable d’opter pour les médiators en inox ou en laiton.

Quels sont les avantages de l’utilisation d’un médiator ?

Si vous êtes un guitariste débutant ou ancien et que vous respectez votre métier, vous devez faire usage d’un médiator. En fait, l’utilisation de cet outil de musique offre plusieurs avantages. Que ce soit pour le bien-être de vos doigts ou pour votre performance, l’usage de ce matériel est important. En effet, il permet de bénéficier de la puissance et d’augmenter la vibration des cordes.

Pour les séances d’entraînement de guitare, l’usage d’un médiator est utile pour amoindrir la douleur des doigts. Parlant toujours des avantages du médiator, il permet au guitariste d’être beaucoup plus juste. On gagne ainsi en efficacité. Avec cet outil, on peut facilement jouer simultanément plusieurs cordes à la fois. Du fait qu’il est pointu, il facilite une attaque précise sur les cordes.

Quelles sont les probables conséquences de l’utilisation d’un médiator ?

La petitesse du médiator constitue souvent un problème difficile pour les guitaristes. Il arrive que ce petit triangle magique se perde. De ce fait, le guitariste débutant ou chevronné passe la majeure partie de son temps à chercher cet objet précieux. Cette perte crée parfois des problèmes de nervosité aux guitaristes.

En effet, le fait de se mettre à chercher cet objet affecte négativement les nerfs. Surtout quand vous avez un concert à animer par exemple, et qu’à la dernière minute vous ne retrouvez plus cet outil. Cela constitue un véritable souci et peut même vous déconcentrer. Cette situation peut aussi impacter négativement sur votre prestation. Ces crises de nerfs sont parfois incontrôlables et génèrent à des moments donnés, des frustrations sans fondement.

Cependant, à part cette situation de perte et de crise émotionnelle, il n’existe véritablement pas de conséquences liées à l’utilisation d’un médiator de guitare. Son utilisation est d’ailleurs recommandée, surtout aux nouveaux qui se lancent dans cette passion.

Le médiator est un outil indispensable pour tous guitaristes. Il en existe plusieurs modèles en épaisseurs et en forme qu’il faut savoir garder pour une meilleure prestation. Pour réussir sa prestation à la guitare, il est important de savoir tenir son médiator. Il faudra ainsi connaître les astuces pour mieux le gérer. En tant que guitariste, vous devez disposer de plusieurs types d’outils pour savoir lequel vous correspond véritablement. Enfin, il faut retenir que l’usage d’un médiator est important pour l’utilisation de n’importe quel type de guitare. Il faut cependant éviter de l’utiliser maladroitement pour s’assurer une bonne production. Le médiator constitue aussi un outil à entretenir et à bien garder pour éviter sa perte.  

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *