fbpx

Acheter sa guitare en décembre ? Rockstation vous offre les cours !

acheter sa guitare rockstation

Tous les guitaristes le savent, acheter sa guitare n’a jamais été simple ! Les magasins de musique ne manquent pas pourtant, mais les distributeurs internets ne cessent de casser les prix. Tiraillé entre les deux mondes, on en oublierait presque de tester l’instrument ! La solution, notre nouveau partenaire Rockstation l’a trouvé : un concept de rock store inédit dédié au débutant.

Le concept Rockstation

  • Testez sans être jugé : Plus besoin d’être un expert, ou d’avoir passé des nuits sur les forums pour obtenir les informations nécessaires. Les fiches techniques associées à chaque instrument vendu ont été vulgarisées et clarifiées. Chaque station est équipée d’un coin essai ” intimité ” où vous pourrez essayer l’instrument en autonomie. Les conseillers qui vous renseignent accueillent aussi bien les experts que les novices. Le but est d’insuffler la qualité de service d’un spécialiste et l’approche d’un généraliste.
  • Un eShop, 32 stores: Acheter sa guitare sur l’eShop Rockstation garantis une livraison sous 72h, avec possibilité de retour gratuit, satisfait ou remboursé. Les points de vente ont la particularité d’être situés dans des espaces culturels !
  • Des instruments clés en main : Accordé et réglé, Rockstation vous donne aussi les outils pour apprendre à réaliser les opérations d’entretiens et pour jouer vos premières notes.
rockstation espace culturel
Une Rockstation dans un espace culturel E.Leclerc dans l’Ouest de la France.

Acheter sa guitare et repartir avec des cours adaptés !

MyMusicTeacher s’est associé à Rockstation dans le but de fournir aux guitaristes débutants tous les outils nécessaires au bon amorçage de leur apprentissage. Ainsi, que ce soit le site de Rockstation ou dans un des 32 points de vente en France, des cours de guitare MyMusicTeacher vous seront offerts pour tout achat d’instrument en Décembre 2016 !

rockstation_guitare_mymusicteacher

Une offre que nous vous invitons à découvrir sans plus attendre à cette adresse : http://rockstation.fr

Le shredder fou Kermheat improvise en direct sur MyMusicTeacher

Le nom de Kermheat doit sans doute raisonner dans l’esprit des guitaristes amateur de shred ! Ce guitariste français au style inimitable est spécialisé dans la 7 cordes et le jeu à grande vitesse. Inclassable, sa musique, chargée d’effets et mélodique appose une atmosphère unique sur des samples éléctros plus fous les uns que les autres. Ce dimanche 20 Novembre 2016, l’équipe MyMusicTeacher aura la chance de recevoir Kermheat dans son studio pour un cours en direct !

Kermheat en direct sur MyMusicTeacher : les bases du shred et de l’improvisation !

Plus qu’un guitariste curieux, Kermheat est un grand technicien et excellent pédagogue. Ne vous fiez pas à ses grimaces et son humour décalé ! Le monsieur aime son instrument et le partage avec joie sur sa chaîne YouTube. Ses multiples imponysations ont déjà été vue plus de 300 000 fois sur la toile.

kermheat-large

Pour la première fois sur MyMusicTeacher, nous allons laisser les commandes du cours en direct à Kermheat. Au programme, les bases du shred, l’improvisation, et des astuces bien à lui sur les effets guitare. Ce spécialiste de la whammy et des bends délicats ouvrira son cours aux questions de la communauté. Pensez à en préparer !

Le monsieur n’en est pas à un Live prêt !

Plus encore qu’un pédagogue et guitariste de studio, Kermheat est aussi un homme de scène qui prend plaisir à exposer ses compositions. Peut-être aurons-nous l’occasion d’entendre une de ses créations pendant le cours en direct !

On vous dit à Dimanche soir ! Rendez-vous à 20h sur l’application MyMusicTeacher ou sur notre page Facebook !

[Grand-Est] Un établissement hors normes : Puzzle Thionville

Des Hauts-de-France jusqu’à la côte d’Azur en faisant un détour par le Canada, le Luxembourg, la Suisse ou encore la Belgique, le moins que l’on puisse dire, c’est que la communauté francophone de MyMusicTeacher est vaste. Internet nous a permis d’atteindre les aspirants musiciens de l’autre bout du monde et c’est avec plaisir que nous accueillons chaque jour de nouveaux membres sur la plateforme. Alors que Thibaut, notre ingénieur multimédia, est parti à la conquête de Séoul, il est temps pour nous de vous parler du berceau de la société : la région Lorraine, et ce, pour une occasion toute particulière : l’inauguration d’un futur haut lieu de la culture Française : le Puzzle.

Un Tier-lieu dédié à la culture, aux arts, aux savoirs et au numérique :  Puzzle, à Thionville

A une centaine de kilomètres (à peine) des locaux de MyMusicTeacher, se trouve la petite ville de Thionville. Commune Mosellane de 40 000 habitants jouissant d’une proximité avec le Luxembourg et l’Allemagne. C’est ici que va arriver au terme de sa construction un projet qui aura mis près de 6 ans à éclore : un tiers-lieu aux proportions hors du commun : Puzzle.

puzzle_thionville_3 L’établissement de plus de 4500m² impressionne autant de par ses formes atypiques (sans angles droits) imaginés par l’architecte Dominique Coulon que par la quantité de service qu’il offre. De la littérature au cinéma, Puzzle rassemble les quelques 100 000 œuvres écrites de l’ancienne médiathèque de la ville, auxquelles s’ajoute une large collection de Blu-Rays et DvDs.

La musique aussi est à l’honneur à Puzzle. Des casques audios sont disséminés dans l’établissement et des platines vinyles jouxtes allègrement les allées remplies de classiques en tout style. Il est à noter que l’espace culturel est aussi accessible aux plus jeunes, qui retrouveront alors des infrastructures et ressources dédiées à leur éveil !

Quelques pas plus loin, on retrouve un espace Jeux Vidéo avec aussi bien le côté next-gen et les dernières consoles du moment que le retro-gaming et ses bornes d’arcades. Le bonus ? Des PC Gamer et un casque de réalité virtuel !

puzzle_thionville_4

Aussi, on retrouve un labo pour apprendre les langues, un studio de création MAO et une salle de montage graphique et audiovisuel. Des équipements dernier cris et de la fibre optique à disposition du public pour libérer le potentiel créatif et artistique de chacun.

puzzle_thionville_2

Ce n’est pas tout, le lieu est aussi un formidable espace d’exposition artistique où vont, au fil de l’année, s’alterner des œuvres liés au numérique qui laisseront le public ébahit. Comme le projet DAYDREAM V.5 Infinite de NONOTAK studio. On vous laisse quelques surprises pour la suite, tout en vous invitant cordialement à découvrir Puzzle sur leur page Facebook.

puzzle_thionville_6

L’inauguration de Puzzle ? Un événement à ne pas manquer !

Il est temps de lâcher votre guitare et dégainer votre agenda ! Puzzle ouvrira gratuitement ses portes au public les Samedi 1er et Dimanche 2 octobre prochain. L’occasion de faire partie des premiers à fouler le sol de cet espace culturel unique en Lorraine. MyMusicTeacher vous y donne rendez-vous et y sera présent, instruments en main, pour vous faire découvrir les derniers morceaux ajoutés à l’application ! On vous laisse avec une vidéo qui devrait vous convaincre d’en parler autour de vous !

On se dit, à Samedi ? 🙂

[CONCERT MMT] Les Mushies, Rock Français originaire de Metz !

mushies

Chez MyMusicTeacher, je pense que vous l’aurez compris, on aime la musique ! Des artistes de talent, il en existe un grand nombre, déclinés dans des univers aussi vastes que personnels et des styles variés. De temps à autre, notre équipe tombe sur des groupes locaux qui ne manquent pas de piquant ! C’est dans cette logique que nous allons inaugurer un nouveau concept : les Lives MMT ! L’idée ? Inviter des talents locaux sur la scène MyMusicTeacher pour retransmettre en direct un concert à la communauté ! Cette semaine, c’est avec plaisir que je vais vous présenter un groupe originaire de Metz : Les Mushies !

Les Mushies, Pop-Rock à tendance métal en Français !

Les Mushies, c’est une formation de 5 musiciens : Une chanteuse, deux guitaristes, un bassiste et un batteur. Démarrée par Joannie et Seb, respectivement chanteuse et batteur, les deux musiciens étaient désireux de continuer à jouer ensemble après une première expérience de groupe. L’idée était de créer un projet mélangeant les influences de chacun. Pour Antony, bassiste du groupe et dernier arrivé, jouer avec les Mushies c’est concrétiser une passion en la partageant. Le jeu en groupe représentant une manière différente d’aborder la musique.

Tout savoir sur les Mushies : l’Interview

Comment décrieriez vous le style de votre groupe ? Quelles sont vos influences ?

Joannie : Je dirais pop-rock avec influence métal pour les solos. J’ai grandi en écoutant Dolly, un groupe de rock français. Cela a beaucoup influencé ma musique. J’aime aussi le blues et le rock plus énergique comme Foo Fighters. J’aime aussi beaucoup Zazie.

Antony : Pour faire simple, je dirais qu’on est Rock, mais avec une pointe une de Hard/Power-Rock sur nos riffs; une partie des solos m’inspire même le Métal. C’est cette alliance qui m’a vraiment plu quand j’ai découvert le groupe avec Fragile et On ne s’aime plus. Pour ma part, mes influences sont Hard-Rock et Métal. J’ai grandi principalement avec AC/DC. C’est notamment l’énergie et le jeu d’Angus Young (entre autre) sur scène qui m’a donné envie d’apprendre la guitare.

Ce sera plus tard Flea et Victor Wooten qui me donneront la passion de la basse. Les styles et thèmes abordés par des grands noms comme Metallica, The Offspring, Clapton, RATM et RHCP  ont énormément compté pour moi dans mon apprentissage. Mais mon adolescence aura été bercée par une quantité de groupes divers et variés. Disturbed, Killswitch Engage, Gojira, Bukowski, Limp Bizkit, Anti-flag, Atreyu, Foo Fighters , In flames,…Mais l’apothéose a été ma découverte de John Petrucci avec Dream Theater. Leur titre Best of Times reste pour moi la chanson la plus complète, la plus travaillée et la plus belle que je connaisse.

Seb : Style pop rock. Mes influences sont plus rock, métal pour ma part, mais aussi blues et instrumental piano.

Quel sont les thèmes principaux sur lesquels vous écrivez ? Et pourquoi ?

Joannie : J’écris sur des thèmes universels comme l’amour, la guerre, la violence, en gardant toujours une note positive. Je m’inspire de ce qui me touche et de ce qui touche mes proches.

Antony : N’étant là que depuis un an et demi, je n’ai pas participé à la quasi totalité des chansons écrites. Lors de mon arrivé, Joannie m’a fixé un objectif, qui est d’essayer d’apporter un nouveau souffle, de nouvelles inspirations au groupe. Jusque là, les thèmes abordés sont durs comme on peut l’entendre avec Guerre, Amour et mort, …mais je trouve qu’ils sont abordés d’une manière trop “gentille” au niveau lyrics. Les thèmes comme la guerre ou la violence sont des thèmes très forts et difficiles à aborder pour moi.

Je sais que si je veux rendre un thème fort, il faut que je sois concerné d’une manière ou d’une autre. Pour “comprendre” ce qu’il en est, j’ai besoin de le ressentir et parfois, de le subir. Il n’y a que comme ça que je peux composer de “vrais” morceaux, ou comme j’aime dire, ” leur donner de la consistance”. Je ne compose pas pour faire plaisir. Je compose pour me faire plaisir, pour exprimer ce que je ne peux pas dire. Ça me rappelle une interview de Rammstein, qui disait grosso modo, qu’ils abordaient les thèmes qui leur tiennent à cœur, et que si ça plaisait, c’était bien, sinon, tant pis.

C’est pour cela que ces derniers mois, je m’attèle à fournir beaucoup de compositions et de paroles pour faire comprendre ma vision des choses. Mes influences, cependant, ne correspondent pas avec ce que font Les Mushies. Il est donc nécessaire de fournir un travail en amont avec Joannie pour “Mushieser” les premiers jets. Ainsi, on arrive à donner du nouveau au groupe, tout en conservant son âme d’origine. Jusqu’ici, nous avons trois titres sur le feu, dont un qui est pratiquement terminé. Et j’en suis personnellement très satisfait. On pourra constater une nette différence entre les chansons de l’album Fragile et ces dernières compositions. Notamment Qu’il pleuve.

Des projets pour l’avenir ?

Joannie : Me perfectionner au chant, peut-être jouer du clavier dans le groupe mais pas tout de suite. Continuer à m’amuser au travers de la musique.

Antony : A titre personnel, me perfectionner à la basse. Comme précisé plus haut, j’ai certes un nombre d’années de guitariste derrière moi, mais cela ne fait qu’un an et demi que je pratique la basse activement. J’ai la chance d’avoir un entourage rempli de musiciens, et donc d’être aiguillé vers de nouveaux artistes qui me donnent la possibilité de m’améliorer. Pour le groupe, j’aimerais à l’avenir donner un son et une dynamique proche de ce que font les Red Hot Chili Peppers pour certains titres.

Seb : Faire de la musique, composer, faire des concerts

Avec quel artiste aimeriez vous vous produire si un jour vous en avez la possibilité ?

Joannie : J’aimerais beaucoup avec Zazie ou Norah Jones.

Antony : Je crois que taper un jam à la basse avec Clapton et Gilmour doit être inestimable… Sinon, avec James Hetfield, juste pour gueuler et boire avec lui !

Seb : Muse

Un album, des concerts …. et un Live gratuit sur MyMusicTeacher à venir !

Vous pouvez retrouvez le premier EP des Mushies sur la plateforme de partage Jamendo à cette adresse. De notre côté, nous vous donnons rendez-vous ce Dimanche (26/06/2016) dans notre cours en direct sur MyMusicTeacher.fr pour découvrir une review sur l’EP des Mushies ” Stop ” !

Aussi, nous aurons très prochainement le plaisir d’accueillir le groupe au complet dans nos locaux pour un concert en direct sur MyMusicTeacher !

Restez connectés et n’hésitez pas à faire un tour sur leur page Facebook : Les Mushies

Retrouvez des cordes centenaires chez La Carte Musique

la carte musique

Connaissez-vous la carte musique ?

Non, bien sûr, on ne parle pas de la défunte initiative du gouvernement français datant de 2010 et visant à permettre aux jeunes de profiter de tarifs préférentiels sur l’achat de musique… Mais de l’enseigne spécialisée dans la vente de corde de guitare du même nom !

La carte musique c‘est une des seules boutiques en France où vous pourrez trouver les cordes de la marque centenaire ” La Bella ” ! La première manufacture de cordes La Bella a ouvert à Manhattan aux Etats-Unis en 1913. Depuis, c’est un savoir technologique familièrement gardé qui a passé les générations et su se maintenir jusqu’à aujourd’hui. Les cordes La Bella sont gages d’une qualité traditionnelle qui ravira tout particulièrement les musiciens de Jazz.

La guitare cependant, n’est pas la seule mise à l’honneur par le site ! Retrouvez des jeux de cordes pour instruments moins communs comme l’Oud, le Banjo, le Ukulele ou encore le Cavaquinho. Je vous l’avoue, je ne connaissais pas ce dernier. Cette petite guitare d’origine portugaise est en réalité l’instrument qui a ensuite donné naissance au Ukulélé Hawaïen ! Au brésil, le Cavaquinho est un instrument incontournable de la Samba.

Museu Cavaquinho PT- Julio Pereira - Cavaquinhos Mundo

Des cordes atypiques, mais renommées aux USA !

meilleures-cordes-de-guitare-electrique

Les ” La Bella ” Vapor Shield pour électrique sont des cordes guitares qui ont la particularité d’avoir été élu meilleurs cordes de guitare 2015 aux USA ! Ces cordes en filage nickel se distinguent de leurs homologues de par leur absence de gainage. Un traitement des matériaux particulièrement pointu leur permet de durer jusqu’à 5 fois plus longtemps que des cordes standards sans jamais perdre en brillance sonore.

la-bella-super-alloy-52

Autre exemple de cordes atypiques disponible sur Lacartemusique.fr : les Super Alloy 52 ! Des cordes enrichies d’alliages boostant les propriétés magnétiques des cordes pour réduire le temps de réponse des micros de la guitare. Un jeu de corde idéal pour un impact sonore instantané !

Sur ce, il est temps de retourner sur MyMusicTeacher. Après tout, la guitare ne va pas s’apprendre toute seule, non ? 🙂

 

Lumière sur : l’Imaginarium Festival de Compiègne !

imaginarium

La période des glaces est passée pour la majeure partie de la France, place au Printemps et à la glorieuse saison des Festivals ! Au programme, de la musique au volume élevé, des artistes plus que motivés et un public de passionnés ! Pour l’occasion MyMusicTeacher dégaine ses bornes de jeux, paré pour sillonner la France ! Première étape ? Le très attendu Festival Imaginarium de Compiègne !

06084307_imaginarium photo

L’Imaginarium de Compiègne, un projet fou pour un Festival épique !

Tout jeune, Imaginarium n’en est qu’à sa troisième édition ! L’aventure a commencé en 2013 lorsqu’un groupe d’amis étudiant eut pour la première fois l’idée de lancer un grand rassemblement musical près de Compiègne. 18 mois plus tard et avec plus de 100 jeunes à sa tête, l’Imaginarium Festival était née.

Avec en tête d’affiche des artistes tels que Lost Frequencies, The Do, Fauve, Kaiser Chiefs, Cats on Trees ou encore Salut C’est Cool, le festival ne manque pas de diversité dans sa programmation musicale.

A l’occasion de l’édition 2016, ce sont les groupes Hyphen Hyphen et Lilly Wood and the Prick qui se partageront l’affiche. Côte à côte avec Synapson, Darius et bien d’autres encore !

prog_imaginarium_2016

MyMusicTeacher animera un stand au village Imaginarium

Armé de nos guitares et basses, nous serons présent dans le coin village de l’Imaginarium. Sous une tente, nous mettons à disposition nos instruments pour vous enseigner des morceaux connus et vous montrer que la pratique d’un instrument, finalement, ce n’est pas si difficile !

Mais ce n’est pas tout, on vous prépare des surprises ! Des cadeaux, concours et bien plus encore !

Songpeek

songpeek pour écouter de la musique gratuitement

L’école de l’écoute

Quelle est la meilleure école pour sa culture musicale ? L’écoute ! Je vous invite lors de votre apprentissage musical à écouter un maximum de styles musicaux et d’artistes. Que vous soyez un guitariste fan de métal ou de classique, écouter d’autres styles vous enrichira culturellement. À chacun ses goûts et ses couleurs, mais prenez le temps d’écouter réellement et sincèrement des styles dont vous n’êtes pas un grand fan. Je me suis surpris après avoir écouté des groupes aussi violents que Dissection, Mayhem, Dying Foetus (rien que les noms devraient vous faire peur) à prendre plaisir à écouter des styles totalement opposés. Par exemple Eminem, Irma ou Moriarty ! Sans parler du plaisir incroyable à écouter du classique, de l’électro, de la musique de méditation et zen… Ouvrez-vous aux autres styles ! Il n’est pas rare pour moi d’enchaîner un morceau d’Emperor (black metal) avec du 50 cent (rap us) et une musique instrumentale de relaxation. Cela m’a énormément enrichi et m’a permis de découvrir la place de chaque instrument dans chaque style de musique. Ainsi, j’ai étendu ma culture mais aussi ma créativité.

T’es bien gentil Frank, mais où puis-je écouter de la musique ?

Youtube, Deezer, Spotify, ses CD, etc. Les offres ne manquent pas ! Mais faut il encore trouver celle qui peut nous correspondre. Deezer et Spotify sont payants pour obtenir une qualité de son incroyable. Nos bons vieux CD sont bien sympathiques mais on reste vite limité à ceux qu’on a acheté et donc … à ré-écouter la musique qu’on aime ! Puis, Youtube propose une quantité incroyable de musiques diverses et variées mais c’est une jungle dans laquelle il est difficile de s’y retrouver.

SongPeek, une solution gratuite et pratique !

large

Vient alors SongPeek, une solution gratuite et pratique développée par une start-up Française. Elle a l’avantage de proposer un catalogue précis en utilisant les musiques de Youtube. Le choix est donc au rendez-vous ! L’interface, très sobre et efficace, permet de retrouver des albums, des suggestions mais surtout … le top des musiques écoutées dans différents styles ! Elle propose même de découvrir les événements musicaux aux alentours de sa ville pour se programmer une petite sortie musicale ! Bref, vous disposez maintenant d’une solution gratuite, efficace vous permettant de découvrir toute la musique dont vous rêvez 🙂 Et si la guitare vous démange, venez apprendre à jouer ces morceaux sur mymusicteacher ! En attendant, je file m’écouter cette merveilleuse playlist Rock/Blues sur songpeek !

songpeek pour écouter de la musique gratuitement
songpeek, c’est beau !

Lumière sur un luthier français atypique : Jean-Raphaël Guillaumie

jrg

Jean-Raphaël Guillaumie est un luthier au parcours atypique. Avant d’arriver dans le monde des bois qui sonnent, ce dernier s’était lancé sur un parcours d’éducateur sportif dans le milieu équestre. Guitariste amateur depuis l’adolescence, il s’est ré-orienté vers une école de musique professionnelle dans le nord de la France pour apprendre le métier de guitariste. Espérant alors un jour devenir musicien professionnelle. Finalement, il s’aperçut que ce n’était pas le métier dont il rêvait et choisit de changer encore une fois d’orientation, avec tout de même une certitude cette fois : rester dans le domaine de la musique. Passionné d’enregistrement audio et de prise de son, il a ensuite pris une formation d’ingénieur son à Paris… Au plus près des artistes et comme des instruments, la vraie révélation arriva : ce fut une formation en lutherie, ébénisterie et vernissage. ” Les mains dans le copeau ” comme il le dit si bien, c’est au plus proche des instruments que notre Jean-Raphaël Guillaumie se sent au mieux.

Jean-Raphaël Guillaumie, un luthier spécialiste

Alors luthier depuis une dizaine d’années, son atelier est implanté à Bordeaux. Jean-Raphaël Guillaumie aime à se placer comme un spécialiste des guitares vintage. Pour ses créations, ce dernier essaie au possible de travailler avec des bois locaux pour la création de ses instruments. Pour ce dernier, il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour trouver un bois nécessaire à la création d’un instrument de qualité. Il faut cependant que celui-ci ait les caractéristiques acoustiques idéales à la confection d’une guitare unique.

Jean-Raphaël Guillaumie propose aussi des stages de lutherie pour accompagner quiconque étant désireux de confectionner sa propre guitare. Un travail acharné qui prend entre 4 et 8 mois. La lutherie est un jeu de patience qui ne manque pas à combler d’émotion l’amateur du travail bien fait.

Une apparition dans le banc d’essai de MyMusicTeacher !

Nous avons eu la chance de mettre la main sur une des dernières créations JR Guillaumie, une guitare acoustique de type Dreadnough s’inspirant des célèbres Martin D28. Nous n’avons pas hésité à faire passer cette dernière à l’épreuve du banc d’essai MyMusicTeacher.

Pour en savoir plus sur ce luthier made in Bordeaux, rendez-vous sur son site internet : http://www.jrguillaumie.fr/.

 

Les incroyables médiators de Riki le Plectrier

mediator riki le plectrier

La France a du talent ! Vous ne regarderez plus jamais les plectres de la même façon. Nous allons vous présenter un expert en la matière. Grand nom du « Plectre » made in France, nous avons eu le privilège de recueillir une interview de Riki Le Plectrier, artisan français et créateur de médiators guitares originaux.

Qui se cache derrière le pseudonyme de Riki Le Plectrier ?

Née à Mulhouse au sud de l’Alsace, Riki est artisan créateur de médiators au design unique. Lui-même père de 4 enfants, issu d’une famille de musiciens s’adonnant à de nombreux instruments (Accordéon, orgue, mandoline et bien sûr guitare), Riki a été bercé par la musique, et notamment par les goûts musicaux de sa Maman. Au nom de jeune fille Reinhardt, cette dernière aimait dire à ses enfants que Django était leur grand-oncle, et ce, lors de longues heures d’écoutes de ces disques et cassettes, fredonnant sur sa musique.

Passionné par la guitare, Riki a pourtant commencé sur un petit clavier, offert par son père en voyant son fils longuement l’écouter lorsqu’il jouait de l’orgue moderne. D’autres jours, c’était à côté de son grand frère que Riki s’asseyait pour écouter le son de la guitare folk. Instrument que ce dernier lui prêtait de temps à autre. Ce n’est que quelques années plus tard que le jeune Riki reçu sa première guitare, et il ne se lasse pas d’en jouer encore aujourd’hui, parfois s’accompagnant d’un clavier par enregistrement.

Aux goûts musicaux variés, Riki met en relief l’importance capital du guitariste dans un groupe de musique, sans qui il ressentirait un vide sidéral dans la musique.

riki le plectrier 1

Les médiators artisanaux, l’histoire d’une passion ?

Collectionneur de plectres de guitare en tous genre, Riki se voit offrir une corne de Cerf par un ami forestier , tout droit sortie de la forêt d’Alsace à proximité des Vosges.Il s’empressa de façonner un médiator avec cette corne , taille une pointe ronde ,avec une épaisseur de 5 mm, Riki n’avait qu’une envie : l’essayer !

Et le résultat le stupéfia : sonorité chaleureuse, voir feutré sur guitare acoustique avec des harmoniques aiguë bien présente. Un panel de sonorité assez large qui était assez déroutant pour un habitué des formats laiton, os, ou autre type de corne, qui eux amenaient moins de présence dans les graves; Très vite, Riki avait compris l’incidence de l’épaisseur, des différents matériaux, techniques de façonnages, et même de la forme des pointes sur le son.

Que faisait-il avant de devenir ” Le Plectrier ” ? Quelle est la particularité de ses médiators ?

Attiré par le travail manuel depuis toujours, ce dernier est passé par plusieurs métiers : menuiser, ébéniste, … Le travail sur les matières l’a toujours beaucoup attiré. Après 8 ans passés à s’essayer au façonnage, à découvrir les propriétés des matières comme les bois, l’os, la corne, l’ivoire végétal ,les métaux et plus encore; les médiators « Riki Le Plectrier » étaient au point. Par le biais de nombreuses collaborations avec des guitaristes testeurs, Riki a sélectionné certaines matières plutôt que d’autre pour incruster des sonorités uniques à ses médiators. Couplé à son savoir-faire, ces objets acquièrent une très bonne résistance à l’usure et une ergonomie parfaite variant selon les modèles pour contenter les musiciens les plus exigeants. Avec le temps, une grande envie artistique a poussé Riki à se pencher sur le design et créer des modèles uniques qui deviendrons alors bien plus que de simples plectres : de magnifiques bijoux.

riki le plectrier 2 Un artisan made in France à portée international…

Aujourd’hui, les médiators de Riki ont déjà passés les frontières ; et même si, pour l’instant, la distribution est de l’ordre de l’artisanat exporté, ce dernier ne manque pas d’idées de projets et partenariats pour, à l’avenir, proposer des versions de ses plectres adaptées à la grande distribution.

…Mais aussi un guitariste avant tout

Parce que musicien oblige, nous avons demandé à Riki avec lequel de ses médiators préfère-t-il jouer : « Je n’ai pas la prétention de dire que je suis un professionnel de la guitare, mais d’après les amis, je me débrouille bien. J’ai nommé un des plectres Riki’slides, mon préféré pour la polyvalence et le panel des couleurs sonores des 3 pointes différentes. »

Plectrier, mais pas que !

Tous les médiators de Riki sont le fruit d’un travail d’orfèvre et d’une application exemplaire ; certaines de ses pièces, parmi les plus travaillés, avoisinent les 80€. De ce fait, beaucoup de guitaristes lui écrivaient, hésitant, de peur de perdre les précieux objets. Pour pallier à ce problème, chaque médiator de Riki est percé pour être rangé plus facilement : sur des portes clés, pochettes, ou colliers. À l’écoute de sa communauté, ce dernier analyse toujours les retours de cette dernière pour toujours proposer des produits adaptés à leurs besoins. Ainsi, vous pourrez aussi trouver sur son site des boutons potards , boites en métal ou bois et pochettes en cuirs. Riki aime aussi réaliser d’autres types d’objets, mais pour son plaisir personnel ; peut-être un jour des pièces de collection ?

riki le plectrier 3

Le mot de la fin

« Je remercie sincèrement chaque personne de ma famille, amis proches, amis des réseaux sociaux, clients, grâce à qui j’ai pu faire de l’artisanat mon métier à temps complet. Merci à toute l’équipe de consacrer du temps à aider ceux qui souhaitent progresser à la guitare et de réunir les passionnés d’instruments à cordes sur une même communauté ! Musicalement, Riki. »

De notre côté, on ne peut que vous conseiller d’aller faire un tour sur le site de Riki afin de découvrir ses magnifiques médiators :

http//www.riki-le-plectrier.net

Christophe Huort : Un luthier pas comme les autres

luthier christophe huort guitare

Aujourd’hui, lumière sûr Christophe Huort, un luthier pas comme les autres qui a bien voulu nous accorder un entretien. Zoom sur un artisan au parcours bien atypique.

Issu de l’enseignement technique, le luthier Christophe ne raisonne pas en artiste, mais plutôt en « technicien de l’art »

Du fait de son cursus industriel et ayant grandi hors de l’Europe, Christophe a pu être bercé par une autre culture, d’autres standards, ce qui lui a permis de découvrir le monde de la lutherie sans œillères ni formatage. Employant constamment le moindre de ses efforts pour se perfectionner dans son œuvre, Christophe a gravé dans sa mémoire la réponse du célèbre musicien Sting à un journaliste le questionnant sur l’utilité pour lui de reprendre des cours de chants : « Pour moi, l’apprentissage est un processus que seule la mort doit pouvoir interrompre ». Pour Christophe, le syndrome de la faute à pas de chance n’existe pas, il faut simplement acquérir un savoir nouveau, une nouvelle maitrise.

Guitare christophe Huort

La lutherie est une affaire de passion, Christophe, lui, a eu le déclic en 1977, après être tombé sur une vidéo promotionnelle du groupe T.I.P (Tama-Ibanez-Paiste). De par son absence d’apriori affectant les productions asiatiques, Christophe a pu objectivement constater qu’Ibanez n’avait à l’époque, non seulement aucune peur d’ouvrir les portes de son usine, mais aussi qu’ils pouvaient en plus se targuer d’offrir un SAV d’une grande qualité à une époque ou trouver la moindre pièce détachée américaine en France relevait du défi. Pour Christophe, fabriquer une guitare, même si c’est évidemment la penser en prévision des attentes du client, c’est aussi la concevoir en fonction de son futur environnement d’utilisation. Il donne pour exemple les conditions extrêmes qu’ont pu subir certaines de ses guitares : allant des soutes d’avions à -15°C avec une hygrométrie proche de 0 jusqu’à des températures au sol à plus de 40°C au moins 90% d’humidité. Toutes ses créations sont ainsi raisonnées et gérées en termes de fiabilité, comme si elles devaient un jour être industrialisées.

Préférant dissimuler ses origines techniques à ses débuts, Christophe Huort les revendiques aujourd’hui comme un atout-maître. Développer des guitares pour des marques est même une idée qui l’intéresserait pour mieux cerner les forces et faiblesses de son travail. Amateur de stages et autres formations au design et à la communication, notre luthier sait que la clé réside dans la constante remise en question de son activité. Les lycées techniques lui ont inculqué les réflexes d’un concepteur d’objets, de systèmes, et la guitare en est un ; Christophe y a appris à s’apprendre.

Guitare christophe huort 2
Du jeu à la création, la quête du son est toujours une histoire d’expérience. Christophe, qui sait que l’empirisme force toujours à admettre une petite part de chance, ne se cachait pas de dire à ses élèves en lutherie : « si un choix de conception semble être une bonne solution et en plus de ça, est fonctionnel, alors il a été fait exprès. ». Il compare le but recherché à une cible : « Au début, vous l’a manquez, ensuite vous resserrez le cercle, et un jour, vous touchez enfin dans le mille. La taille du cercle, c’est votre expérience acquise, et même si au fil des années il devient si étroit que votre taux de réussite ne fait plus débat, pour rester honnête, il vous faut toujours admettre une petite part de chance quand vous touchez pile au centre. »

Ainsi, une grande partie du travail réside dans la préparation, ce qu’il appelle : l’interfaçage de la demande. Le client du luthier parle en terme de ressentiments, d’émotions et de sensations tactiles et sonores ; l’enjeu est alors de traduire tout cela en matériaux, essences et dimensions. On comprend alors aisément la différence que peut faire l’expérience dans ce genre d’exercice. Christophe l’affirme lui-même, ses années en pratique instrumentale et expériences de scènes lui sont des outils extrêmement précieux. Malgré tout, même si le résultat semble correspondre à l’idée qu’évoquait le client, il n’est pas dit au final, que ce dernier ne s’attendait pas à autre chose. Le cahier des charges établit par le luthier correspond à la norme moyenne, et parfois, le résultat  surpasse ses attentes.

L’histoire d’un luthier passionné aux conseils avisés

Pour Christophe Huort, autodidacte un peu forcé, l’enseignement a été une pierre angulaire de sa carrière. Désireux de vouloir apporter aux autres ce qu’il n’a pas pu avoir, ce dernier s’est essayé à la formation d’apprenti Luthier. Une expérience mitigée, car, de nos jours, Christophe a malheureusement bien saisi qu’une majorité de gens considèrent qu’apprendre est une corvée. Paradoxalement, même face à des groupes peu motivés, Christophe retire une bonne expérience de l’enseignement. « En voulant expliquer des gestes quasi-intuitifs à des débutants, on se rend compte de toutes les mauvaises habitudes prises au fil des années », une aventure enrichissante pour notre luthier.

Si nous disions que la lutherie est une affaire de passion, l’adage est vérifié par cette fameuse expérience. Encore aujourd’hui, Christophe a du mal à décrire ce moment qu’il qualifie de presque « magique » où les débits de bois dégrossis, ajustés, collés et façonnés soudainement passent du stade de morceaux de bois à celui d’instrument de musique. Un moment qui parfois arrive très tôt, parfois très tard ; en tout cas, jamais au même stade d’avancement ; où « l’âme de l’instrument s’éveille ».

guitare christophe huort 3 Acquérir une nouvelle guitare jette un vent nouveau sur le jeu du guitariste. De nouvelles sonorités l’attendent, de paire avec un confort peut être oublié. Les mois passent et le confort s’évapore tout doucement, le plaisir de jeu n’est plus présent comme au premier jour… Pour palier à cela, Christophe Huort nous donne quelques conseils pour bien entretenir son instrument. « Comme en amour, cela passe par de petites attentions quotidiennes ».

Lavage de mains avant et après, essuyer ses cordes après avoir joué ; de petits gestes permettant d’éviter l’oxydation trop rapide des cordes et l’entassement de la crasse autour des frettes. Ne pas hésiter à changer les cordes selon l’usure, et en profiter pour dépoussiérer les parties difficilement accessibles avec un pinceau sec et propre.

S’il y a des salissures, Christophe nous invite à utiliser un chiffon humide pour essuyer le plus gros (ne jamais utiliser de détergent, alcool ou solvant).

Pour finir, il ne faut pas hésiter à montrer son instrument à un professionnel de temps à autre. Chez Christophe, les habitués passent en moyenne tous les 15 à 18 mois. Une visite idéal pour vérifier que tout est en ordre, ou pour réajuster quelques paramètres (hauteur des cordes, etc). Il faut tout de même avoir conscience que seul le professionnel saura détecter des problèmes en apparences anodins cachant quelque chose de plus grave. Une visite idéale en somme.

guitare christophe huort 4 Christophe Huort encourage le développement d’une relation tripartite entre le guitariste, son professeur de guitare et le luthier. Une idée qui lui est venue après avoir entendu bon nombre de ses collègues ayant des élèves voulant régler eux même leur instrument. Christophe propose depuis d’animer des modules de formation pour donner aux guitaristes des éléments de diagnostic sur l’état des réglages d’une guitare.

Ce dernier a remarqué lors de ses premières interventions que les instruments « à peu près » réglés étaient en fait des exceptions. Un instrument mal réglé provoque une gêne, un inconfort notoire dans la pratique de l’instrument. Un élément qui génère des baisses de motivations chez les guitaristes débutants, qui parfois, mettent un terme à leur apprentissage.

Si un instrument confortable permet de poser les bases pour bien débuter, notre luthier souligne qu’il ne faut pas oublier que dans tout apprentissage, l’oubli de la peine ne dispensera jamais l’effort. Même si des solutions, comme MyMusicTeacher, permettent de rendre le cadre de travail plus ludique, il ne faut pas oublier que c’est avec persévérance que l’on s’améliore. Pour notre luthier, le talent est la résultante d’une aptitude particulière couplée à une grande quantité de travail. La réussite, elle, c’est la chance d’avoir un talent au bon endroit, au bon moment.

Christophe a déjà vu bien des joueurs dotés d’un immense talent, mais à la notoriété inexistante. « Si le talent se travaille, la réussite se construit. » : musicien ou artiste, pour réussir de nos jours, il faut savoir façonner sa réputation dans un circuit, comme un réseau professionnel. Pouvoir montrer son talent au bon endroit.

Christophe Huort le luthier On ne peut dès à présent que vous conseiller d’aller rendre visite à un luthier pas comme les autres, Christophe, sur son site web :http://www.huort-ch.com/