fbpx

Quel ampli guitare choisir pour débuter et avoir un bon son ?

ampli guitare débuter

Habitué de la guitare sèche, le passage à la guitare électrique peut être compliqué. Trouvez la bonne guitare est déjà un challenge en soit, mais si l’on veut profiter un maximum de son instrument, il va falloir l’associer à un bon ampli. Mais quel ampli guitare choisir pour débuter tout en ayant un bon son ?

Un bon ampli guitare pour débuter, pas si simple ?

Nous avons déjà écrit de nombreux articles sur les difficultés que peut éprouver le débutant à choisir du matériel. Le choix d’un ampli n’en est pas exempt ! Les offres ” packagé ” ne manquent pas et peuvent paraitre un excellent compromis pour pouvoir commencer le nouvel instrument clé en main. Ces packs contiennent souvent une guitare électrique d’entrée de gamme, une housse, sangle, médiators, jeu de cordes.. Puis enfin, un petit ampli dont la puissance peut aller de 5W à 15W.

Idéal sur le papier, mais qu’en est-il en réalité ? Les instruments fournis dans ce type de pack sont souvent bon marché mais se dérèglent très vite. L’inconfort de jeu peut nuire à l’apprentissage et même à la motivation du guitariste à continuer sa pratique. L’ampli quant à lui, bien que suffisamment puissant pour amplifier une chambre ou un garage, ne va pas exploiter pleinement le potentiel de la guitare. A transistor principalement, ces petits amplis ont quelques fonctions simples de modélisation : Chorus, Gain, Reverb. Couplé à quelques pédales, cela devient vite le chaos.

pack ampli guitare débutant
Un exemple de pack personnalisé avec Fender Squier et ampli Marshall?

 

Même si certaines offres packagés sont de qualité, il faudra souvent se tourner vers des marques reconnues et investir plus que nécessaire. Une alternative à cela peut être la création d’un pack personnalisé.

L’offre pack personnalisé, la clé pour combiner un bon instrument et un ampli guitare de qualité

Plutôt que de chercher du côté packagé, n’hésitez pas à interroger les magasins de musique sur la possibilité de créer des packs personnalisés. Parfois, pour à peine une centaine d’euros de plus, vous pourrez avoir une guitare d’entrée de gamme solide dans ses réglages, et un ampli relativement respectueux du son de la guitare. Si le vendeur à le sens du commerce, il vous fournira sans doute la sangle, les médiators et la housse pour une bagatelle.

Un bon ampli est un ampli qui dure dans le temps, et qui s’accommode d’effets externes. Bien sûr, nous ne vous conseillerons pas un ampli à lampes d’entrée de jeu. Il existe cependant de très bons noms du côté des transistors et amplis à modélisation. Des marques tels que Line 6, Blackstar, Vox ou encore Hugues&Kettner proposent de très bons produits d’entrée de gamme. Plus costaud et puissant que ce que vous pourrez trouver dans les offres packagés et pour un prix raisonnable.

Yamaha thr ampli guitare
Le Yamaha THR, un ampli idéal pour débuter.

Si la guitare est un instrument qui vous motive réellement, choisir du matériel (un peu) plus cher peut réellement booster votre apprentissage. On évite les écueils de mauvais réglages et nous sommes assurés d’une longévité plus grande. Dans le monde de la guitare, il peut y avoir une énorme différence entre une guitare à 120€ et une à 200€.

Bass, middle, treble et gain de son ampli guitare

Photo d'un amplificateur de guitare pour apprendre à régler les basses, médiums et aïgus

Comment régler les boutons bass, middle, treble, gain de votre amplificateur de guitare ? Dans quel sens faut-il les tourner pour avoir un réglage et un son optimal avec une guitare électrique pour jouer du rock, du blues, du metal ou d’autres styles ?

Que veut dire bass, middle et treble ?

C’est boutons que vous pouvez tourner sont nommés des potards ou potentiomètres. Ils constituent l’équalizer ou l’égaliseur qui va permettre de moduler votre son avec des aïgu, des graves ou des médiums. Ils sont au nombre de trois sur les petits amplis. D’autres peuvent se rajouter comme le potard de présence, les médium-aigus, etc. On parle ainsi de fréquences qui composent le son de votre guitare, des sons graves jusqu’aux sons plus aigus. Plus vous tournez le bouton vers la gauche, plus le son sera vera cette plage de fréquence s’enlever. À l’inverse, plus vous tournez le bouton vers le droite, plus cette plage sera présente. On rajoute ou enlève donc des décibels (notés dB) qui représentent un niveau de puissance sonore.

  • « Bass » veut dire « Basse ». Ce sont tous les sons graves et profonds que vous pouvez entendre. Exemple : quand vous écoutez une musique et que vous ressentez une vibration, elles sont produites par les basses de votre amplificateur ou de vos enceintes.
  • « Middle » symbolise les « Médium ». C’est le coeur même du son d’une guitare. Je vous invite à tourner ce potentiomètre d’un extrème à l’autre. On dit qu’on creuse le son quant on tourne ce dernier vers la gauche. On fait ressortir le son en tourant dans l’autre sens.
  • Le « Treble » représente les aigus. En les retirant, vous obtiendrez un son sourd. Si vous les augmentez, vous aurez un son strident, criard. Il est à doser avec modération !
  • Le gain permet de régler la saturation de votre son. Typiquement utilisé pour jouer du blues, du rock et du metal. Vous allez donc pouvoir activer une distortion ou un overdrive et ensuite régler l’intensité de celui-ci

À cela peut s’ajouter le bouton de présence qui va encore un peu au dessus des aigus, les mediums hauts, bas etc. Je vous invite à lancer un séquenceur et utiliser les equalizeurs paramétriques pour réussir à bien comprendre visuellement ce que représente le son.

Photo d'un amplificateur de guitare pour apprendre à régler les basses, médiums et aïgus
Comment régler son amplificateur de guitare avec les boutons bass, middle et treble est une excellente question de guitariste débutant !

Dans quel sens faut-il tourner ces boutons ?

On cherche toujours à savoir quel est le réglage optimal pour obtenir un bon son. Hélas, cela va tant dépendre de votre matériel (amplificateur, guitare, câble jack, effets et pédales) que de votre expérience et façon de jouer. Car oui, le son vient de vos doigts et de votre style de jeu.

Néanmoins, il existe différents réglages pré-définis permettant d’obtenir tel ou tel son adapté à un style de musique. Sachez qu’il sera plus intéressant de moduler entre le quart à gauche et le quart à droite avec votre bouton de réglage, que de chercher à les tourner vers les extrémités. Le son se règle avec des petits détails, des décibels qu’on rajoute ou qu’on décide d’enlever sur une plage de fréquence.

  • Creuser les médiums et augmenter les basses avec le bouton bass permettra d’avoir un son plus orienté metal.
  • Un gain léger, avec un middle tourné un peu vers la droite, de même pour le treble, permettra d’obtenir un son blues sympathique !
  • Un peu plus de gain et un peu plus de basse dans cette configuration donnera un son plus rock. Un peu à la AC/DC !

Le plus important est de tester. Ne restez pas bloqué sur une seule configuration de votre amplificateur de guitare ! Testez impérativement votre étage de configuration pour forger aussi votre oreille.

Qu’est ce qui peut influencer mon son de guitare ?

La qualité de votre amplificateur va jouer un rôle essentiel. L’enceinte, l’étage d’amplification et de configuration, le fait que ce soit un amplificateur numérique, à modélisation, à transistor ou à lampe jouera un rôle essentiel. De même que votre guitare, ses microphones, l’état de votre jack et votre expérience à la guitare. Il est normal d’avoir du mal à atteindre un son professionnel avec du petit matériel (mais rien ne vous empêche déjà de bien vous amuser ! J’utilise par exemple le BIAS qui permet d’avoir des résultats fulgurants en tant que simulateur d’amplificateurs).

Allez dans les magasins de musique, testez du matériel, rencontrez d’autres guitaristes ! Il est important d’essayer pour comprendre comment peut fonctionner la modulation du son en guitare, que ce soit pour une guitare électrique, mais aussi pour les guitare électro-acoustiques ! Et si vous désirez apprendre à enregistrer votre guitare, nous avons ce qu’il vous faut !

Ci-dessous, vous trouverez un exemple du guitariste Kermheat qui a su créer ses propres sons avec des effets de dingue !

Le méconnu ‘ Ampli FRFR ‘ serait-il l’avenir du guitariste ?

Quand on s’imagine la config ultime du guitariste, on pense très souvent à toutes ces Rockstars et leur mur d’ampli Marshall à lampe. Quelques pédales d’effets analogiques collectés au cours d’une longue carrière et judicieusement agencées sur un pedalboard artisanal. Ainsi bien sûr qu’une guitare faite de bois prestigieux à une époque où on n’allait pas couper des sapins en Chine.

Sauf que voilà, 1970 c’est bien beau, mais le guitariste de 2016 n’a rien à envier à ses légendes tant il assiste, bien au chaud devant son ordinateur, à la démocratisation naissante des technologies de pointe dans son domaine de prédilection : la quête du son ultime !

Le mal nommé Ampli FRFR et le flou autour du matériel à disposition du guitariste

Vous-même guitariste électrique, avez peut-être déjà essayé de brancher votre instrument directement sur un haut-parleur, une enceinte, une chaîne Hi-Fi ? L’expérience se révélant toujours peu concluante : un son pas très élevé, et manquant cruellement de personnalité. C’est parce qu’il manque un élément essentiel à votre chaîne : l’étage de pré-amplification (ou préamp).

Sans entrer dans trop de considérations techniques : le signal produit par une guitare électrique est trop faible et doit être élevé pour pouvoir sortir correctement dans un haut parleur. Quand on parle trivialement d’Ampli Guitare, on fait souvent référence au mélange Preamp + Haut-parleur + caisson que représentent les COMBO guitares (on explique tout ça en détail dans cet article).

node_85_thumbnail_r17541

L’ampli FRFR est mal nommé, car ce n’est pas un amplificateur, mais une enceinte (ensemble de haut-parleur dans un caisson) qui à la particularité de faire sortir le son exacte produit par le signal, sans aucune altération. FRFR est un acronyme pour Full Range Flat Response. Le but de l’enceinte FRFR est de faire ressortir le son le plus neutre et proche du signal original possible. Sympa hein ? .. mais, en quoi serait-ce l’avenir du guitariste ? Personne ne veut d’un son sans caractère, si ?

Tirer le meilleur de ses effets : les progrès dans la modélisation sonore

Le piège dans lequel tombe beaucoup de guitaristes, est d’acheter une pédale multi-effet paraissant TOP sur le papier, mais sonnant terriblement avec l’ampli guitare de la maison. Ce dernier peut alors aisément faire l’amalgame entre la qualité du matériel le mauvais son. Alors qu’en fait, le problème vient surtout de la configuration opérée.

Tout d’abord, il faut savoir que les pédales multi-effet offrent des simulations de pré-amplis connus (grain d’un ampli Fender, Vox, Marshall, etc..). Si un guitariste branche sa pédale multi-effet directement dans l’entrée ligne de son COMBO GUITARE, le schéma suivant va s’appliquer : Guitare – Simulation de préamp – Préamp de l’ampli – amplificateur de puissance – haut parleur.

fractal

Le préamplificateur étant un ingrédient majeur dans l’élaboration du son, en coller deux à la suite ne peut que créer des conflits et un résultat raté. Afin de profiter au mieux de sa pédale multi-effet avec un combo ou une tête d’ampli guitare, je vous invite à découvrir notre article sur la méthode des 4 câbles.

Ampli FRFR & processeur multi-effets ? Le combo gagnant !

Le but n’est pas de rentrer dans l’éternel conflit entre les Guitaristes vintages pro analogique et les Guitaristes modernes pro numérique. Les premiers prônent un son organique, créé par la mécanique acoustique et électronique des amplis à lampes. Les seconds, quant à eux, pensent qu’aujourd’hui, les processeurs numériques sont assez avancés pour parfaitement simuler l’essence des amplis à lampes et permettre en plus une versatilité jamais vue auparavant.

Nous partons du principe que grâce à l’ingéniosité des chercheurs du domaine électro-acoustique et à la croissance effrénée des technologies numérique, il sera possible dans un futur proche de rendre indissociable à l’oreille humaine les sons et émotions produit par les processeurs multi-effet numérique par rapport aux machines analogiques.

atomic_clr
L’association d’une pédale multi-effet à un ampli FRFR permet d’obtenir un rendu sonore optimal et de libérer toute la complexité d’un signal numérique sans regard sur son volume de sortie. La garantie de disposer du même son et de sa richesse harmonique depuis sa chambre ou sur une scène de concert.

Les avantages du duo Enceinte FRFR & processeur multi-effet

A la maison ou en concert, il suffit de brancher sa guitare sur son pédalier multi-effet et ce dernier sur son enceinte FRFR. En passant par une table de mixage ou le système de PA d’une salle de concert, ce système permet d’avoir la certitude d’avoir un son amplifié fidèle à ce qui a été paramétré. Les avantages du multi-effets sont … multiples. Des mélanges de sons infinis (pitch shifter, wah wah, overdrive, distorsion, chorus, delay, etc…) et les outils essentiels du musicien solo : boite à rythme & loop. Si vous aimeriez en savoir plus sur les effets, on vous a concocté un article à cette adresse. Outre le niveau sonore, ce set up est aussi parfait pour les guitaristes mobiles.

amplifi

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !

LH GLOWING TUBES

De l’épaisseur du haut-parleur à la comparaison solid-state contre tube, dans cet article, nous vous détaillons tout le vocabulaire de l’expert en amplification ! Nous allons commencer par parler structure avec les diverses solutions existantes pour amplifier une guitare électrique, puis nous détaillons les multiples technologies de pré-amplification. Enfin, nous aborderons très rapidement la mécanique acoustique pour mieux comprendre le fonctionnement d’un ampli guitare.

comment-choisir-ampli-guitare

La structure d’un amplificateur pour guitare

Sous le terme ” d’ampli guitare ” se cachent en réalité beaucoup de choses ! Tout d’abord, un amplificateur pour guitare est toujours composé d’au moins deux éléments : Un pré-amplificateur et un amplificateur de puissance. Le pré-ampli a pour rôle d’élever le niveau du signal électrique dispensé par la guitare pour que ce dernier puisse être ensuite entrer l’amplificateur de puissance. Le niveau du pré-ampli peut être modulé en utilisant le potentiomètre ” Gain “. L’ampli de puissance correspond au deuxième étage d’amplification. Il s’agit cette fois d’élever le signal pré-transformé par le pré-ampli pour que celui-ci ait une amplitude suffisante pour faire vibrer les parois d’un haut-parleur.

Le haut-parleur correspond au troisième élément caractéristique de l’amplificateur guitare. Il s’agit de la membrane vibrante qui va délivrer le son.

Dans la reflexion collective, un ampli guitare consiste en un bloc tout-en-un. En réalité, il s’agit là d’un ampli que l’on qualifie de COMBO. Dans un meuble en bois, il réunit le pré-ampli, l’ampli de puissance et le haut-parleur. Au contraire, lorsque le boîtier contient uniquement le pré-ampli et l’ampli de puissance, on parle d’une tête d’ampli. Il doit être alors associé à une ou plusieurs baffles (un meuble contenant un ou plusieurs haut-parleurs) : on parle alors d’un stack.

Technologie et pré-amplification

Maintenant que vous savez tout de la structure des amplis, parlons des technologies qui y sont au cœur. Nous allons surtout nous intéresser aux deux premiers étages d’amplification (pré-ampli et puissance).

  • La technologie ” Solid-state ” utilise des transistors pour amplifier le signal de la guitare. Petits, solides, et efficaces, ils peuplent la grande majorité des amplificateurs bas à milieu de gamme. Ils sont peu couteux et en général très rentable. Certains accusent les amplis à transistor de dispenser un son trop froid et dénué d’âmes. Une croyance qui perd ses fondements tant les amplificateurs s’améliorent.
  • Les amplificateurs à lampes sont encore aujourd’hui pour la plupart des guitaristes une référence en matière de sonorités. Ils sont la quintessence du son vintage, caractérisant les sons par de chaudes distorsions aux harmoniques fluettes et organiques. Ils utilisent des bulbes de verre sous vide pour amplifier le signal : les lampes, ou tubes. Ces dernières sont malheureusement très fragiles.
  • La modélisation correspond à la dernière grande catégorie d’amplification disponible sur le marché. Le signal analogique de la guitare est converti au format numérique et des simulations électroniques déforment le signal pour lui donner le même aspect que celui dispensé par de célèbre ampli ou effets. Ils sont très versatiles et l’évolution du numérique fracture de plus en plus la barrière entre son vintage et son moderne.

Technique et mécanique acoustique

On définit souvent un ampli par sa puissance. ” J’ai acheté un ampli 50 W “. En réalité, ou parle ici de Watts RMS : la puissance électrique affichée ne correspond pas au volume produit. Nous verrons dans cet article quel est le lien réel entre puissance, volume sonore et sensibilité des hauts parleurs.

Quel est la différence entre un ampli à 50 W et un à 100 W ?

difference ampli 50W et 100W

C’est peut-être une question que vous vous êtes déjà posée, quelle est la différence entre un ampli de 50 W et un de 100 W ?

Outre l’évidente différence du nombre 50, la réponse réelle se situe au niveau du son perçu. Le son d’un amplificateur de 100 W va être 3 décibels plus forts qu’un amplificateur de 50 W.
Qu’est-ce que cela change ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.
mcfly

La relation entre les Watts et le volume sonore

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous allons très brièvement parler de mécanique acoustique. Dans ce champ d’expertise, le décibel ou dB est l’unité de mesure du niveau sonore. Plus techniquement et pour mesurer la sensation de volume sonore, on parle pression acoustique. Chaque fois que la pression acoustique augmente de 10 dB, le volume sonore perçu est doublé. Par exemple, à 120 dB, le volume sonore est perçu comme étant le double de 110db. À 130 dB le volume est perçu comme étant le double de 120 dB, etc..

Comme nous le disions dans notre introduction, doubler les Watts et passer d’un ampli de 50W à 100W n’augmente le niveau que de 3 dB. La perception du volume sonore n’est alors pas doublée. Sur le même principe.

La différence entre un ampli à 50 W et un à 100 W et la sensibilité du haut parleur ?

Un autre facteur clé agissant sur la variation du volume sonore est la sensibilité du haut-parleur de votre amplificateur. Celles-ci vont en général de 95dB à 100 dB. Celà signifie que si vous envoyer 1 W dans un haut-parleur de 100 db, votre volume de sortie à 1m du haut parleur sera 100 dB; Si vous réitérer l’expérience en passant a un haut-parleur de 97dB, alors la pression acoustique équivaudra cette fois à 97 dB. De cette façon, vous pouvez augmenter sensiblement la puissance de votre amplificateur pour avoir le grain sonore voulu tout gardant un volume raisonnable en changeant simplement le haut parleur. Une méthode bien plus efficace que simplement changer d’échelle de puissance.

Vous y voyez déjà un peu plus clair ? Restez à l’affût, prochainement, un article sur l’influence réelle de la puissance d’un amplificateur pour guitare !

Les amplificateurs à modélisation, que choisir ?

ampli a modelisation

Les amplificateurs à modélisation :

Qu’est ce qu’un amplificateur à modélisation ?

Il existe l’amplificateur à modélisation, à lampes, à transistors. Un amplificateur à modélisation, c’est un amplificateur qui va calculer numériquement votre son. En effet, les lampes “chauffaient” pour produire le son, les transistors permettaient de gérer un flux électrique. En modélisation, ce sont des puces, des calculs, des processeurs qui vont agir pour modéliser votre son.

Avantages et inconvénients de la modélisation numérique :

Avantages :

  • Le prix est très abordable.
  • Les sonorités sont variées. En résumé, vous disposez de plusieurs amplificateurs dans votre amplificateur. Certains seront plus spécialisés dans le metal, le rock, le blues, etc
  • Bien souvent, une sortie USB est présente. Ainsi vous pouvez vous enregistrer grâce à votre ordinateur et obtenir une qualité de son honorable pour faire vos covers ou vos premiers enregistrements.
  • Les effets : la reverbération et le delay , mais aussi du flanger, du chorus et d’autres effets pour vous amuser et enrichir vos compositions, votre façon de jouer. C’est toujours plus sympas de travailler un solo avec une légère réverbération n’est ce pas ?
  • Les outils intégrés : il arrive d’avoir un métronome, un accordeur ou même une boîte à rythme intégrée ! De quoi économiser et avoir toujours ses outils favoris à porté de main.
  • Ils sont légers et robustes, comme les amplificateurs à transistors !

Inconvénients :

  • Le son est une modélisation : pour les plus aguerris d’entre vous, ce type de son ne conviendra pas et pourra ressembler à une pâle imitation d’un véritable amplificateur. Votre oreille est maître !
  • La puissance sonore est souvent modérée et l’enceinte est d’une qualité moyenne.
  • Certains ne permettent pas de travailler avec un équalizer (régler les graves, aigües, etc)

Un amplificateur à modélisation pour quelle utilisation ?

Vous pouvez très bien effectuer des concerts ou des répétitions avec votre amplificateur. Mais il est vrai que ce type est idéal pour les débutants/intermédiaires qui désirent se simplifier la vie et s’essayer aux effets. En effet, vous disposez de plusieurs effets, amplificateurs, etc. Il est bien plus ludique de pouvoir changer de son quand on le veut ! C’est parfait pour avoir un outil tout en un et découvrir les nombreuses possibilités sonores qu’offre la guitare à un prix très abordable et ce, avant de se lancer dans l’achat de pédaliers externes ou d’un amplificateur qui vous correspondra plus. N’oubliez pas que votre oreille est la seule juge ! L’amplificateur à modélisation est donc votre parfait allier pour vous amuser !

Notre sélection :

peavy_vypyr
Sous ses aspects d’usine, Le VYPYR de peavy est un excellent choix avec une palette sonore riche et complémentaire !
amplificateur à modélisation
Line 6 propose le Spider, un amplificateur indétrônable à qui on reprochera peut être un son trop froid, mais bien pratique !
amplificateur a modelisation cube roland
Avec sa batterie intégrée, le cube de roland est un amplificateur à modélisation portatif et pourra aussi bien convenir à un chanteur occasionnel !

 

Les plugins comme amplitube et guitar rig :

L’informatique a ouvert une nouvelle ère : les simulateurs d’amplificateurs intégrés à l’ordinateur ou à votre tablette. Vous pouvez brancher votre guitare à votre ordinateur grâce à une carte son externe et paramétrer votre son sur des logiciels qui simuleront un amplificateur. Des centaines d’amplificateurs, de pédales et de sons sont disponibles. Ainsi, si vous êtes un nomade et adorez votre ordinateur, tournez vous du côté des cartes son externes et des simulateurs comme amplitube ou guitar rig !

Bonne musique à tous 😉

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi en apprendre plus sur les amplificateurs à lampes dans cet article !

L’importance d’un amplificateur bien positionné !

Peavey Guitar amplifiers family

Vous l’avez peut-être déjà remarqué, le son de votre guitare amplifié peut changer du tout au tout selon la position que vous avez vis-à-vis de votre amplificateur. Nous allons voir ensemble dans cet article, que bien positionner son ampli n’a rien d’anodin, et peut améliorer votre son et confort de jeu !

amplificateur guitare

Juger le son d’un amplificateur

En tant que guitariste, si vous jouez debout, vous aurez tendance à être situé légèrement de côté par rapport à votre ampli. Ce qui ne vous donnera pas une idée correcte de votre son. Le son d’un ampli se développe comme un cône horizontal dont le haut-parleur constitue le sommet. Le cône va être caractérisé par une hauteur, une largeur et une profondeur. La position idéal se cache au croisement de ces trois valeurs.

Ce qui nous amène au premier problème. Si vous jouer avec un combo, celui-ci sera souvent posé sur le sol. Le son vous arrivera donc au mieux aux omoplates. L’idéal, serait de placer le haut-parleur à hauteur de votre poitrine pour que le haut du cône atteigne votre tête. Cette solution est plutôt bonne si vous jouer seul ou en groupe, mais terrible si vous avez un public assis. L’astuce consiste alors à laisser son amplificateur à terre tout en le sur-élever légèrement pour que le cône de son envahisse l’espace.

Largeur et profondeur, les clés de voûte d’un amplificateur bien positionné

Pour la largeur, il n’y a pas de secret, il faut repiquer son amplificateur. Si vous disposez d’un combo, n’hésitez pas à investir dans des baffles que vous parsèmerais dans toute la pièce. Vous pourrez alors former une bulle de son autour de vous, ce qui vous permettra d’entendre votre son sous toutes ses coutures sans pour autant couvrir le son des autres instruments si vous jouez en groupe.

La profondeur quant à elle, est la composante la plus méconnue. Le son d’un haut-parleur ne se réalise que si vous êtes situés entre deux et cinq mètres de distance par rapport à votre amplificateur (dépendamment de la puissance de ce dernier). En dessous, vous n’arriverez pas à percevoir l’ensemble du spectre sonore diffusé par votre ampli. De ce fait, lorsque vous régler ce dernier, n’hésitez pas à prendre des pauses pour écouter le son de loin avant de modifier les réglages. Le son peut être perçu d’une manière totalement différente selon que vous soyez sur scène ou dans le public. Le son d’un haut-parleur ne se réalise que si vous êtes situés entre deux et cinq mètres de distance par rapport à votre amplificateur (dépendamment de la puissance de ce dernier).

Pour en savoir plus sur les amplis guitare, je vous invite à lire l’article suivant, sur les amplificateurs à modélisations !

Qu’est ce qu’un amplificateur à lampes ?

peavy valveking à lampes

Lampe ? Pourquoi lampe ?

à l’époque où le numérique et la miniaturisation n’existaient pas, les premiers amplificateurs étaient constitués de lampes. Attention, on ne parle pas ici d’une ampoule qui pourrait éclairer toute votre pièce. Non, un lampe, c’est cette image ci-dessous. Vous l’aurez compris, celle-ci va chauffer comme une ampoule et son filament va briller de milles feux. Le but étant de créer de la puissance/du son. Il existe actuellement des amplificateurs sans lampes comme ceux à transistors (peu chers) et à modélisation (le son est calculé numériquement). Il existe aussi des hybrides qui couplent ces différentes technologies.

lampe amplificateur de guitare
Voici une lampe

Ainsi un amplificateur à lampes est constitué… de lampes !

amplificateur à lampes
Un amplificateur à lampes, c’est beau !

Les avantages et inconvénients du tout lampe :

les avantages

  • Le son typé des lampes et l’influence de chacune des lampes. Il existe plusieurs séries de lampes. Des sons plus chaleureux, plus ronds etc. Chaque lampe possède sa propre sonorité. Ainsi, vous pouvez jouer légèrement sur votre son en modulant vos lampes.
  • Le son plus “puissant” : attention, amplificateur à lampe ne sonne pas plus fort qu’un amplificateur à transistor. 1 watt, c’est 1 watt, rien de plus. Les amplificateurs à lampes ont la chance d’avoir des enceintes de meilleure qualité, ce qui permet de donner une sensation de puissance supérieure à celle des transistors.
  • La sursaturation et flexibilité des lampes. Si vous poussez votre amplificateur à lampes à fond, vos lampes tiendront le coup à l’inverse des transistors.
  • le côté “machine old school” assez séduisant : le fait de devoir préchauffer les lampes de votre amplificateur, de les voir s’allumer, ça a un côté assez attirant !
  • Des dynamiques et harmoniques plus intéressantes : attention cela ne veut pas dire qu’un amplificateur à transistor ne saura pas restituer votre jeu ! Vous avez cependant plus de chance d’avoir un son riche que sur un transistor. Mais un transistor de qualité pourra aisément égaler, voir dépasser vos lampes.

les inconvénients

  • la fragilité : les lampes sont très fragiles et n’aiment pas le transport ! Attention donc aux chocs et aux déplacements
  • le prix : les lampes sont chères ! Comptez 40€ minimum par lampe. Le compte est vite fait quand vous en avez 8 dans votre amplificateur !
  • le rendement et le volume : vous obtiendrez de meilleurs résultats en poussant votre amplificateur aux deux tiers de votre volume. Vos voisins ne risquent pas d’apprécier !

Quelques informations complémentaires sur l’amplificateur à lampes

On y observe un étage de puissance avec des lampes de puissance. C’est elles qui vont permettre de “booster” votre volume. Le second étage est composé de lampes qui permettent de “créer le type de son”. N’oubliez pas, il faut préchauffer vos lampes avant chaque utilisation. Pour se faire, activez le bouton POWER 5 minutes avant de désactiver le STAND BY. Faites de même pour éteindre votre amplificateur. Attention, les lampes, c’est du verre ! Un changement de température trop brusque, un coup trop fort peut endommager votre amplificateur.

peavy valveking à lampes Quoi qu’il en soit, lampes, transistors ou modélisation, seule votre oreille est juge. Il n’y a pas de formule toute faite qui vous permet de décider sur un amplificateur ou un autre. Un transistor n’est pas forcément plus mauvais qu’un lampe, un à modélisation peut s’avérer plus utile qu’un lampe à vos yeux etc. Faites vous confiance, testez un maximum d’amplificateurs 😉 !

Personnellement, je joue sur un tout lampe, un modélisation,1 transistor et un hybride lampe/transistor. Ils se complètent et ont chacun leurs avantages comme leur inconvénients 😉

Plutôt intéressé par les amplis à modélisations ? ça tombe bien, nous en parlons dans cet article !