fbpx

Solid Body, Semi Hollow ou guitare Hollow Body : quelles différences au niveau du son ?

guitare hollow body

Dans le monde de la guitare électrique, plusieurs familles d’instruments se distinguent. Dans une optique plus englobante encore que les guitares à résonateur, archtop, lapsteel ou à portée étendue (Extended Range), il existe trois grandes catégories. Solid Body, Semi Hollow et guitare Hollow Body (ou plain hollow). Quelles sont les caractéristiques de ces trois familles de guitare et quelles sont les différences que l’on peut obtenir au niveau du son ?

La guitare Solid Body

Les guitare solidbodies sont celles que vous connaissez le mieux. Le terme ” Solid Body ” signifie corps plein, il s’agit d’une famille de guitare électrique sans caisse de résonance. Destinée à être amplifiés, leur corps se composent de plusieurs couches d’une à deux essences de bois aux capacités acoustiques complémentaires. Le son généré par les vibrations des cordes est intégralement capté par les micro afin que le signal résultant soit amplifié par le matériel du guitariste.

guitare solid body
Une Fender stratocaster, l’archétype de la guitare électrique solid body.

La guitare Hollow Body

A la frontière de la guitare acoustique, la guitare Hollow Body (signifiant Corps Creux) est une guitare électrique munie d’une caisse de résonance. Elle est caractérisé par deux ouïes situés de chaque côté des micros électromagnétiques. Amplifié, la vibration capté par les micros est pré-amplifié par la caisse de résonance. Le son est alors rond, chaleureux, et traversant. Débranché, le volume sonore est légèrement en deçà d’une guitare acoustique, et bien au dessus de celui de la guitare électrique solid body.

guitare hollow body
Une Gibson ES 335 hollow body.

La guitare Semi Hollow

La guitare Semi Hollow correspond au meilleur des deux mondes. La caisse de résonance est moins ample que celle de la guitare Hollow Body mais reste suffisante pour permettre aux vibrations des cordes d’être captés par le bois. Le son résultant est d’une grande richesse harmonique, chaud dans les basses et rond dans les aiguës. Le poids d’une telle guitare est légèrement inférieur à une Solid Body du fait de la soustraction de la masse. Non branché, elle produit moins de volume que la guitare hollow body et légèrement plus que sa version Solid Body.

PRS Custom semi hollow
Une PRS Custom Semi Hollow.

Feedback et bruits parasites

Les guitares semi hollow et hollow body sont connues pour parfois générer des effets parasites : le mauvais feedback. C’est un effet qui se produit lorsque la vibration des cordes génère un écho dans la caisse de résonance de l’instrument, qui le renvoie, en double vers le micro électromagnétique. Un problème très rependu dans les années 70 mais qui a été résolu par de nombreux fabricant de guitares (Gibson, Gretch, Duesenberg..). Aujourd’hui, avec les micros de types humbucker, la sensibilité aux parasites sonores a été bien réduite à néant. Malgré tout, peut être par habitude, de nombreux guitaristes utilisent en complément une pédale Noise Gate dans leur setup hollow / semi hollow.

True Temperament Fret : le manche de guitare à la justesse absolue

guitare true temperament fret

Si vous avez suivi notre petit cours sur les bases de l’harmonie à la guitare, la notion de tempérament ne vous est pas inconnue. Brièvement, il s’agit d’un procédé d’accordage des dégrées et intervalles d’une gamme musicale. En guitare, on joue ainsi selon la gamme tempérée, un système qui divise l’octave en douze intervalles chromatiques égaux. Après moult considérations mathématique est née le système de fret actuel, divisé selon la longueur du manche. Le système True Temperament Fret désigne un frettage particulier permettant d’améliorer la justesse des sons joués à la guitare. Décryptage.

True Temperament Fret : un système breveté

Si en théorie mathématique, la division des frettes de la guitare selon un ratio calculé avec la longueur du manche permet d’obtenir un fretboard d’une justesse absolue, il en devient plus compliqué en pratique. A cause du tirant des cordes et des variations d’accastillage, certaines notes sur le manche ne sont pas aussi justes qu’elles pourraient l’être en théorie. Le système True Temperament Fret permet d’ajuster ces dernières en prenant compte les écarts réelles entre les intervalles. Selon la hauteur des notes, les intervalles varient et ne sont pas forcément d’un bout à l’autre de la guitare.

true temperament fret guitare
Un manche de guitare avec le système True Temperament Fret.

Précisons le concept

Concrètement, lorsque vous accordez parfaite une guitare en accordage standard, vous allez remarquer que les accords ouverts ne le son pas forcément. En jouant un Sol devant l’accordeur, ce dernier ne va pas être totalement juste. Il faut alors ré-accorder la guitare en fonction du dit accord.. ce qui va avoir pour effet de désaccorder les autres, et ainsi de suite. Le système True Temperament Fret permet, avec le même accordage (standard) de jouer des accords à la tonalité parfaite à tout moment.

Enfin, il faut l’entendre pour le comprendre. Ci-dessous, vous pourrez retrouver une vidéo demo du système sur le banc d’essais.

Quelle différence entre une guitare de luthier et une grande marque ?

guitare de luthier

Les 5 dernières années ont vu l’explosion des ventes d’une nouvelle gamme de guitare mis en place par les grandes marques. Appelées Deluxe, Custom Shop, ou Vintage Special selon la marque, ces dernières se placent sur le créneaux de luxe sur lesquelles on retrouvait jusqu’alors la guitare de luthier. A tarif égal, quelle est la différence entre ce type de guitare réalisé industriellement d’une grande marque, et les créations artisanales des luthiers ?

La guitare de luthier : un instrument unique et sur-mesure

Fruit du savoir faire d’un artisan luthier, ce type de guitare est réalisé après une longue définition des besoins entre le guitariste et le luthier. S’en suit alors un processus de sélection des essences de bois, des vernis et de l’accastillage. Le temps de réalisation se calcule en mois et une guitare de luthier peut prendre jusqu’à un an pour être prête. Le bois devant travailler, et les méthodes de constructions variant selon les outils. Elles ont le mérite d’être unique. Chaque guitare étant la résultante de l’expérience de son artisan. En somme, selon la lutherie vers laquelle vous vous tournez, la guitare créé peut être drastiquement différente. Bien que contrôlé par des méthodes certifiés, le résultat garde toujours une part d’aléatoire rendant l’instrument unique, c’est d’ailleurs le propre de l’artisanat.

La guitare de grande marque

Comme nous le disions dans l’introduction, cette dernière est réalisé à grande échelle. Fruit de techniques d’industrialisations standardisées et avancés, il est possible d’avoir la même qualité de conception et de finition en très peu de temps. Ce sont des guitares assurément de grande factures et fruit d’années de brevets et d’innovations technologiques. Si le caractère unique de ces guitares est moindre comparé aux réalisations des luthiers, les séries en arrêt de production prennent beaucoup de valeur avec le temps. C’est le cas par exemple des Gibson Les Paul de la fin des années 60. Créé avec des essences de bois aujourd’hui interdites à l’exploitation, les sonorités uniques ne peuvent plus être reproduite.

Marketing et innovation

Il est indéniable qu’aujourd’hui le marketing a une place prépondérante dans la vente d’un instrument. La communication est basé, soit sur la caractère mythique d’un nom de marque. Soit sur l’aspect artisanal de l’instrument. Ce qui compte, plus encore que la mythologie entourant l’instrument, c’est sa qualité de conception. Renseignez-vous sur les matériaux utilisés et sur les qualités acoustiques des essences de bois. Renseignez vous sur la méthode de construction, ou le procédé d’usinage et d’assemblage. Dans le cas de la guitare de luthier, le guitariste participe au processus de création. Plus fort que les arguments qui visent le cœur du collectionneur, interrogez vous le degré d’innovation et la marche de manœuvre qu’a un créateur dans la conception de votre futur instrument.

gibson auto tune
Une Gibson Les Paul équipé de la technologie G Fort auto tune.

Pour finir, il est a noté que le degré d’innovation varie en fonction de l’instrumentiste. Les grandes marques par exemple innovent sur les fonctionnalité tandis que les luthiers sur les formes et matériaux utilisés. Par exemple, Gibson a lancé une série de guitares qui s’accordent automatiquement et Yamaha des guitares silencieuses. MeloDuendo, une lutherie française, elle, s’est spécialisé dans les guitares en aluminium.

meloduende b bones
La B Bones en aluminium par la lutherie française Meloduende

Où acheter sa guitare, chez un luthier, sur internet ou en magasin ?

où acheter guitare internet ou en magasin de musique

Magasin de musique, brocante, luthier, e-shop, grand distributeur d’instrument.. acheter un instrument de nos joueurs est devenu à la fois très simple et cruellement compliqué. Pourquoi acheter sa guitare plutôt chez l’un que chez l’autre ? Le prix devrait-il vraiment être l’argument central ? Quid des modalités d’essais, les renvois, les conseils, les réparations ? Est-ce mieux d’acheter sa guitare sur internet ou en magasin ?

Acheter sa guitare sur internet ou en magasin : généralité ?

Les arguments sont nombreux de chaque côtés mais difficile d’y voir clair dans la partialité de chacun des acteurs. Les magasins vous diront qu’internet tue le marché, vend des instruments de masse sans âmes, ne vous permet pas de vous faire une réelle idée du toucher de l’instrument.Qu’un formulaire de contact opaque de vaut pas le conseil d’un magasin de musique de proximité.

A celà, internet vous propose des retours gratuits, des délais de livraison court, et des prix parfois pouvant défier toutes concurrences. Pas facile de choisir pour sûr dans ces conditions.

Qu’en est-il des méthodes tierces ? L’achat de guitare d’occasion ? La création sur mesure ou l’obtention d’un modèle signature de luthier ? Quid des jeunes marques de guitare tentant de s’imposer avec des modèles atypiques, abordable mais uniquement disponible sur internet pour des raisons logistiques ? On constate très bien que les implications dépassent le simple cadre du débat ” sur internet ou en magasin “.
 

magasin de musique
Achetez sa guitare en magasin de musique c’est aussi en avoir plein la vue !
 

Détail et implications de chaque mode de vente

  • Magasin de Musique : Souvent de proximité, ce sont les interlocuteurs privilégiés des musiciens. En partenariat avec des écoles de musique ou professeurs particulier locaux, ils sont les premier sollicité en cas d’événement pour fournir du matériel. N”ayez pas peur de demander conseil et rencontrer ces professionnels qui sont là pour vous aiguiller et vous faire essayer des instruments. La théorie malheureusement s’arrête là et l’expérience peut être drastiquement différente d’un établissement à l’autre. Tantôt ouvert tantôt élitiste, les musiciens débutants ont très vite de ne pas se sentir à leur place dans ces établissements. Les magasins de musique lient malheureusement une relation difficile avec les distributeurs qui peuvent infliger des pressions sur le choix du catalogue. Des pressions qui se ressentent ensuite au travers du conseil et qui influencent l’acte d’achat. Acheter sa guitare en magasin c’est la garantie d’être dans de bonnes conditions de tests, mais aussi d’être soumis à la pression de la vente.
  • L’atelier de Lutherie : le spécialiste incontesté de l’acoustique. Le luthier est un artisan expert qui façonne à la main ou via des machines spécialisé ses créations. Que vous vous rendiez dans un atelier pour quelques réglages, une modification ou la création d’un instrument, vous allez devoir accepter d’en payer le prix. La lutherie est un travail exigent et les guitares façonnés sont des pièces uniques qui, contrairement aux guitares industrielles, prennent des mois à être assembler. Respecter le travail des luthiers c’est accepter des temps d’attentes qui contrastent avec l’ère du tout-instantané.
  • Gros distributeur sur Internet : principal concurrent des magasins de musique, les gros distributeurs sur internet sont disruptifs car proposant des prix souvent en deçà de ce que l’on trouve en magasin. Les délais de livraison sont raisonnables et le choix d’instrument colossal. Impossible cependant de tester sa guitare avant le l’acheté. On est alors livré au marketing de la marque, et des vidéos youtube de test à l’édition très subjective.
  • Marques de guitare dématérialisées : de nombreuses marques françaises essaient de se lancer dans le marché en proposant des instruments au design novateur et un prix abordable. Plutôt que d’investir dans un magasin physique, la marque distribue alors d’elle même les instruments via leur site e-commerce. Bien que les problèmes que cela représentent soient les mêmes que pour les gros distributeur, ici la démarche est plus celle de l’artisan luthier voulant s’exporter hors de l’atelier. Quitte à se laisser séduire par le bouche à oreille, au moins vous aurez un instrument assez unique.
  • L’achat d’occasion : en brocante ou par le biais d’un particulier, l’achat d’occasion est une pratique très répandu dans le marché des instruments de musique. Certaines guitares datant des années 1950 (on pense aux premières stratocaster américaines de Fender) sont toujours en circulation. Certaines ayant pris énormément de valeur. Une guitare à la lutherie exemplaire ne peut que se bonifier avec le temps. Un simple changement de mécanique peut parfois faire des merveilles. Il n’est donc pas insensé d’acheter des instruments ayant déjà vécu plutôt que de se lancer sur du neuf.

Les petites adresses de MMT

Avec les informations que vous avez à présent, libre à vous de faire le choix qui vous conduira vers votre futur instrument. Sur MyMusicTeacher, nous travaillons avec une petite liste de magasin de musique, certifié en accord avec nos valeurs. A consulter ici.

L’histoire de la Fender Stratocaster : légende, spécificités, sonnorités

guitare fender stratocaster

L’histoire de la guitare a été marquée à plusieurs reprises par des innovations. Des harmoniques multipliés, une intensité sonore plus grande et une lutherie plus compacte on permis sa démocratisation. Le véritable séisme cependant s’est produit avec l’arrivé de la guitare électrique. La première solid-body a prétention commerciale fut la Télécaster, mais c’est bel et bien la Fender Stratocaster qui marquera les esprits dès 1954. Rétrospective !

La Fender Stratocaster : l’évolution légendaire de la Télécaster

Fruit du retour des nombreux utilisateurs de la Télécaster, la Stratocaster se veut être une guitare moins avant-gardiste mais plus installée. Une guitare pour le long terme, riche de ses sonorités, agréable à jouer et extrêmement polyvalente. Alors que la Telecaster tirait ses inspirations de la télévision comme technologie futuriste, la Stratocaster, elle, vise les étoiles. À l’époque où la conquête spatial commençait à prendre de l’ampleur, Léo Fender et ses équipes ont conçu la forme aujourd’hui bien connu des guitaristes. Ses évolutions n’étaient pas uniquement esthétiques.
Trois micros single coil avec sélecteur de position pouvant se bloquer en intermédiaire et un bloc vibrato révolutionnaire tenant l’accordage. Plus légère que sa concurrente principale : la Gibson Les Paul, elle a aussi un accès aux aigües facilité.

Un succès entretenu par les plus grands

Dès sa sortie sur le marché, la Fender Stratocaster a été adoptée par de nombreux guitaristes. Surfant sur la popularité de sa grande sœur, la Télécaster, le nouvel instrument va très vite devenir le nouveau standard. De nombreux Guitar Heroes de renom, comme Eric Clapton, Stevie Ray Vaughan ou encore Jimi Hendrix vont apporter à l’instrument ses lettres de noblesse.

Des guitaristes virtuoses qui ont su pousser l’instrument jusque dans ses retranchements. Profitant d’une clarté et de sonorités cristallines encore inégalé, la Stratocaster se comporte agréablement bien en son crunch et overdrive. La rendant idéale pour le blues et le rock. Des styles qui vont exploser dans les années 60 à 80. Ce n’est pas pour rien que l’image de la stratocaster soit associé au Rock’n’Roll. Avec la Gibson Les Paul, ce sont des guitares qui ont mis en forme la culture musicale de ces décennies.

Les modèles de Stratocaster

Modèles originaux, signature, ré-issu, nouvelle ère… On peut dire que la Stratocaster est un instrument qui a su se décliner à l’infini. Encore aujourd’hui, sous d’autres noms, on retrouve des modèles se ventant de raviver les sonorités d’origine.

D’avril à juillet 1954, les premiers modèles sortaient de l’usine. Une centaine de guitares à peine qui valent aujourd’hui entre 80 000€ et 1 million d’euros selon l’état. Une originalité extrêmement rare, car ce sont des guitares ayant été conçu pour faciliter l’assemblage et le changement de pièces. Il n’est pas rare de trouver une guitare datant de 1960 avec un manche des années 2000. L’usure pouvant être fatal pour le confort de jeu.

À la base construite aux états-unis, les modèles les plus récents proviennent du Japon, du Mexique, et même de Corée du Sud. Ces derniers ont été ré-édité sous la marque Squier by Fender.

On vous laisse avec cette vidéo test d’un des tout premiers modèle de Fender Stratocaster datant de 1954 !

La guitare haut de gamme : entre prestige et sonorités vintage

guitare haut de gamme

Des guitares, on peut en retrouver dans le commerce à tous les prix. Allant d’une cinquantaine de pesos à quelques dizaines de millier d’euros, la guitare haut de gamme est un marché sensible est extrêmement select. Qu’est-ce qui justifie le prix d’une guitare haut de gamme par rapport aux innovations démocratisée trouvables aujourd’hui sur le marché ? Décryptage.

La guitare haut de gamme et la guitare de collection

Si certaine guitares haut de gamme chiffrent à plus de 10 000 euros, ces dernières sont souvent des modèles uniques. Expliquant le prix au titre de la rareté de leurs composant où de leur période de fabrication. Ainsi, une Gibson Les Paul de 1958, année où les essences de bois utilisées n’étaient pas encore bannis du marché va gagner drastiquement en valeur au fil du temps. Un instrument d’un ancien temps, où la fabrication était encore artisanale. Même s’il est d’un commun accord de définir ces guitares comme faisant partie de la gamme supérieur, la vérité est qu’il s’agit plus spécifiquement de guitares de collection.

La guitare haut de gamme, au sens commun, est abordable pour un guitariste chevronné. D’un à deux milliers d’euros, elle lie une qualité de finition irréprochable à la conception sans faute. Avec l’usage de matériaux aux propriétés acoustiques rares, et aux nombreuses innovations réalisés par les ingénieurs et luthiers. En résulte un instrument qui ne sonne pas forcément vintage mais dont les prouesses acoustiques et la qualité de construction l’installera dans le temps.

guitare haut de gamme
Une guitare haut de gamme : la Zodiac Excalibur Baritone de la marque allemande Cyan Guitars.

Le prix de la qualité ou le prix de la marque ?

C’est une question légitime que l’on peut poser à de très grande marques de guitare. Il est indéniable que des guitares produites à la chaine, même haut de gamme, restent des produits de masses. La prise de valeur se fera en fonction du temps et de l’amenuisement du modèle auprès des possesseurs. Cela passe par la disparition des guitares (usure, destruction, etc..). Le prix de l’image de marque participe aussi à l’inflation du prix. A matériaux égaux, une guitare de luthier peut être moins cher pour une qualité similaire si ce n’est supérieur.

En conclusion, une guitare haut de gamme se définit par la qualité de ses composants et sa finition. Le caractère rare et unique que peut avoir un instrument de luthier la font entrer dans le temps. Certaines marques de renom comme Fender ou Gibson bénéficie d’une aura légendaire, participant au mythe de la guitare rock’n’roll. Des marques tels que Shecter, Music Man ou encore Kramer quant à elles n’hésite pas à déployer des instruments de séries de haute qualité pour une fourchette de prix similaire.

Amplifier guitare acoustique, folk, classique ou sèche

amplifier guitare acoustique

Amplifier une guitare électrique est rarement un problème. Les amplificateurs ne manquent pas, et les fabricants de micros électromagnétiques sont légion. Quand il s’agit par contre d’amplifier un instrument plus classique, cela devient tout de suite plus compliqué. On en arrive rapidement à tomber dans le domaine de la mécanique acoustique. Voici notre tuto pour amplifier guitare acoustique, folk, classique ou sèche.

Amplifier guitare acoustique : le micro magnétique

Le micro électromagnétique amovible fonctionne sur le même principe que pour la guitare électrique. A l’exception que celui-ci est amovible. Il doit être fixé sous les cordes de la guitare entre le chevalet et le manche. Comme pour tous micros du genre, ils fonctionnent en transformant la vibration des cordes en un signal électrique prêt à être amplifié. Ainsi, ce type de micros, aussi efficace qu’ils soit, est uniquement aux guitares folk et acoustique avec des cordes en Métal.

Une alternative amovible : le capteur piezo

Pour amplifier une guitare sèche avec cordes en nylon de façon à la brancher sur un ampli, il existe une solution : le capteur piezo. Il peut être placé n’importe où sur la table de la guitare sans abîmer le verni de l’instrument. Il est même possible de le fixer de façon semi-permanente à l’intérieur de la guitare. Le son produit est assez électrique et il est bon le coupler avec un pré-ampli afin d’affiner la couleur du son.

L’amplification au microphone de position

Du type RODE NT55 ou Audio Technica, le micro standard est quelque peu difficile à ajuster et dépend beaucoup de la position du guitariste. Un pied girafe et un amplificateur d’ampli acoustique sont alors nécessaires. Trop souvent oublié, un excellent jack TR peut faire la différence. Il ne faut jamais sous estimer la connectique.

Concernant les prix, le capteur Piezo reste le moins onéreux mais varie grandement en qualité sonore. Le micro électromagnétique est une option intéressante pour amplifier une folk mais riche en choix. Un mauvais micro risque cependant de colorer le son de l’instrument et de l’occulter. Enfin, le micro de position est plus situationnel et demande de connaitre l’acoustique du lieu. Une égalisation est souvent requise mais les résultats sont les plus fidèles.

La reine du bluegrass et du blues : la guitare à résonateur

guitare a resonateur

Dans cet article, nous allons vous parler de la guitare à résonateur. Un instrument bien différent de ses contreparties folk et électrique. Nous nous concentrerons dans une première partie par vous expliquer les différences physiques. Puis, dans une seconde, nous parlerons du son et de ses spécificités.

Anatomie de la guitare à résonateur

Alors que le son de la guitare acoustique est amplifié à l’aide de la table d’harmonie et de la caisse de résonance, et que celui de la guitare électrique est amplifié grâce aux micros électromagnétiques, le son de la guitare à résonateur est amplifié grâce à un ou plusieurs cône(s) métallique(s).

dobro hound dog round neck
Une guitare à résonateur épiphone Dobro Hound Dog round neck.

 

Niveau fonctionnement, la vibration des cordes est transmise à ces cônes au travers du bois. Ces derniers vont ensuite amplifier les vibrations pour les transformer en son. De ce fait, l’amplification du son est totalement mécanique et ne nécessite aucun pré-ampli ou micros. Dans de rares cas toutefois, les constructeurs peuvent ajouter un appareil de captation (piezzo, micro amovible) à leur guitare.

Il existe 3 types de guitares à résonateur, changeant selon le système de résonance :

    • Le tricône : Le système de résonance est constitué de trois cônes métalliques relié par une pièce en forme de ” T “. Le chevalet de la guitare en est au sommet.
    • Le biscuit : les cordes reposent sur une pièce en bois fixée sur un cône métallique convexe unique et bien plus large que sur le modèle tricône. L’amplification est moins marqué mais le son produit est plus doux et chaleureux.
    • Le spider : A nouveau un cône unique mais de forme concave au bord et convexe au milieu. Il est associé à une pièce circulaire en forme de toile d’araignée (d’où le nom ” spider “) qui supporte le chevalet. Les 8 pattes transmettent les vibrations sur le bord du cône et les deux parties sont liés ensemble par une vis de réglage. Le son est plus métallique que le modèle biscuit et gagne en sustain. Ce système est associé à la guitare Dobro, inventée par les frères slovaques John et Rudy Dopeyra.
resonateur guitare résophonic
Les différents type de système de résonance d’une guitare à résonateur.

Les genres familier de la guitare à résonateur, et son influence sur le son

Le son produit par la guitare à résonateur, du fait de ses cônes métallique est plus puissant qu’une folk acoustique. Et bien sûr, plus métallique, ce qui le rend particulièrement adapté à un répertoire blues ou country. Comme nous l’avons vu précédemment, selon le modèle du système de résonance, le grain sera plus ou moins chaleureux.

Il existe des variantes au niveau du manche qui peuvent influer grandement sur le son. Ainsi, la guitare à résonateur peut avoir un roundneck (manche rond), ou un squareneck (manche carré). Le premier est le modèle classique que l’on retrouve sur la plupart des guitares. Le second est rectangulaire, plus solide et peut résister à une grande tension de corde. Ce type de manche est issu d’un processus de fabrication simplifié spécialisé pour le jeu en slide, avec notamment, un bottleneck.

Chaque guitare à résonateur produit un son propre, et la plupart des guitares à résonateur sont accordés en open de Ré ou de Sol selon la couleur blues ou bluegrass. Même si l’histoire de la résophonic date des frères Dopeyra, ces derniers ont vendu la marque à Gibson depuis 1993. Ces derniers vendent alors sous ce nom des guitares à résonateur spider et fabriquent aussi les guitares Biscuit de la marque Epiphone.

La guitare tricone :

Comme présenté par le chasseur de relique Mark Agnesi de chez Norman’s Rare Guitare, on vous fait découvrir le son d’une guitare tricone de renom. La National Style 4, datant de 1929.

La guitare biscuit resonator

Petite démonstration phonique de la Gretsch G9240 “Alligator”, une roundneck classique parmi les modèle de guitare à résonateur à amplification biscuit.

La guitare spider resonator

Si ma préférence devait pencher vers une guitare du domaine des Résonateurs, alors ce sera bien une Spider. Ecoutez moi ces sonorités aussi tranchées que grièvement bluesy. La démo dans cette vidéo d’une Höfner Spider Resonator.

Comment expliquer l’amour du guitariste pour la guitare vintage ?

Chargée de nostalgie, la guitare vintage est, pour de nombreux guitaristes, considéré comme bien plus qu’un instrument. C’est un symbole, un témoignage d’un passé pas si éloigné, mais cruellement différent. A l’heure où les technologies en musique font que la modélisation numérique arrive presque à simuler la chaleur de l’analogique. La question de la rétrospective est en droit de se poser. Les premières guitares électriques sonnaient-elles vraiment mieux que les guitares d’aujourd’hui ?

Le culte de la guitare vintage : explication des différences

Depuis 1952, les luthiers ont fait beaucoup de chemin dans la conception d’instruments amplifiés. Le confort de jeu des instruments et leurs capacités acoustiques ont été optimisés. Malgré tout, certaines guitares produites dans les années 60 et 70, dit l’âge d’or de la guitare électrique, sont bien plus sonnantes.

Il existe de nombreux facteurs jouant sur la sonorité d’une guitare vintage. Avant de sombrer dans les mythes et le symbolisme qui ajoute de la superbe à ces guitares oubliées, il faut tout d’abord considérer un facteur essentiel. Les méthodes d’enregistrements de l’époque. Un microphone des années 70 et les amplificateurs analogiques jouaient grandement sur l’impression de sonorité. Pour illustrer, si l’on enregistrait une Fender Stratocaster American Deluxe de 2006 avec du matériel d’enregistrement des seventies, dans certains cas, la différence avec une guitare vintage peut être négligé.

guitare vintage
Une Airline ” J B Hutto ” Resoglas. Vintage comme on en voit plus !

 

Outre la captation, nous allons maintenant nous pencher sur les caractéristiques de l’instrument.

La différence entre une guitare vintage et une guitare d’aujourd’hui peut paraitre évidente : le temps. En plus de 30 ans, le vieillissement naturel et travail du bois va affecter la qualité acoustique de l’instrument. Aussi, la guitare va être affectée par la disparition partielle du vernis. Dans un autre ordre d’idée, les procédés de fabrication de l’époque aussi jouent un rôle. L’utilisation de certaines essences de bois rare, ou devenue aujourd’hui interdite participent à la rareté de ces instruments. Le caractère inédit est alors ancré dans le cœur même de l’instrument. Enfin, il existe aussi une ” sélection naturelle ” : les mauvaises guitares ont disparues et seulement les bonnes sont restés sur le marché grâce aux collectionneurs.

Tant de critères donnant cet aspect unique à la guitare vintage. On a l’impression de posséder quelque chose de plus grand que soit, qui a déjà vécu plusieurs vies musicales.

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que des guitares à la qualité exceptionnelle naissent tous les jours. En petite quantité, et peut-être même à la suite d’un défaut de fabrication, mais elles existent. Après tout, Jimi Hendrix ne savait pas que la guitare qu’il venait d’acheter deviendrait une pièce unique 40 ans plus tard !

Pour la peine, il en a même détruit plus d’une !

La guitare lap steel, une curiosité qui réinvente le jeu du guitariste !

guitare lap steel

La guitare Lap Steel est un instrument bien curieux.  Pour un objet physique, imaginez une guitare 3/4 croisé avec une cigare box, sur laquelle vous jouerez… à l’horizontale ! Venant de l’anglais ” Lap “, traduit littéralement par ” sur les genoux ” et ” Steel “, l’acier. La guitare Lap Steel est un instrument pouvant être joué en se posant sur genoux du musicien lorsque ce dernier est en position assise. Quelles sont les différences avec une guitare standard ? Qu’en est-il du confort de jeu ? C’est ce que nous allons voir ici sans plus attendre.

Qu’est-ce qui différence la guitare Lap Steel de sa variante standard ?

Avant d’entrer dans les détails, il est bon de faire la distinction entre le Lap Steel en tant que mode de jeu et l’instrument qui lui en est dérivé. La manière de jouer peut-être employé avec n’importe quel type de guitare folk, acoustique ou à résonateur. Elle est principalement constituée de picking au médiator et de tapping simultané à la main gauche sur un manche horizontale.

guitariste lap steel
Un guitariste jouant sur une guitare lap steel.

La guitare Lap Steel quant à elle, a été développé pour être la plus confortable possible dans cet usage particulier. Elle existe en deux déclinaisons : la première est une version miniaturisée de la guitare et la seconde une véritable table de travail à cordes.

Au niveau de la forme, la caisse de résonance a été rétrécie et peut avoir une forme plus rectangulaire qu’arrondie. Elle est souvent métallique et rappelle les guitares à résonateur. Le manche quant à lui est plus large que sur une guitare standard afin de suivre la continuité de la caisse et se poser sur les genoux plus facilement.

Sa version montée sur châssis est équipée en plus de pédales de contrôle de hauteur des notes. On appelle cette variante : la Pedal Steel Guitar.

Comment jouer de la guitare Lap Steel ?

Oubliez tout ce que vous savez sur la guitare… ou presque. En réalité, le manche, l’accordage et les intervalles de notes de la guitare Lap Steel sont pour la plus grande partie identique à ceux d’une guitare standard. Le jeu va être agrémenté le plus souvent d’accessoires comme le Bottleneck ou le Tournevis pour réaliser un third bridge. La main qui passe les cordes quant à elle va être équipé d’onglets sur plusieurs doigts ou d’un plectre replié vers l’intérieur de la main.

Sans plus attendre, un exemple visuel avec cette interprétation de Giving Up Your Ghost par Ben Harper :