fbpx
Degrés musique guitare : harmonisation, improvisations et intervalles

Degrés musique guitare : harmonisation, improvisations et intervalles

4.7
(2295)

Lorsque l’on pense théorie musicale en guitare, on en revient toujours à l’hypothèse solfège vs tablature. La théorie est pourtant bien plus profonde, complexe et utile pour le guitariste. Elle ne se résume pas à la simple lecture, c’est une véritable science pour comprendre le son et la mélodie. Que sont les degrés musique guitare ? L’harmonie, les intervalles et l’improvisation ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

L’harmonisation, premier pas vers la compréhension des degrés

Harmoniser une gamme, c’est construire des accords avec ses notes. Pour illustrer, partons sur la gamme heptatonique de Do majeur. La gamme que même les non-musiciens connaissent : Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do. Pour construire un accord en partant de cette gamme, nous allons procéder comme historiquement : en empilant des tierces.

Si vous n’êtes pas familier avec les termes tierces, sixtes, quintes, etc. Rassurez-vous, cela fait partie de la leçon !

Le premier accord que l’on va créer part de la première note de la gamme : Do. Une tierce au dessus, Mi, et une tierce au-dessus, Sol. Cet accord comporte donc une tierce majeure (Do->Mi) puis une tierce mineure (Mi->Sol). C’est donc un accord majeur, un Do majeur pour être précis. Si on fait de même pour les 6 autres notes de la gamme, on obtient 6 autres accords dans cet ordre. Du second au septième degré : Ré mineur, Mi mineur, Fa, Sol, La mineur et Si diminué. Tous ces accords faisant partie de la gamme de Do majeur.

Le résultat ? Si l’on veut jouer un morceau en Do majeur, alors tous les accords précédemment trouvés y auront leur place et constitueront… Une harmonie !

Les intervalles, espaçons les degrés

Tout d’abord, il existe deux types d’intervalles. Les intervalles mélodiques : la distance entre 2 notes d’une mélodie jouées l’une après l’autre. Et les intervalles harmoniques : la distance entre 2 notes d’un accord qui sont jouées en même temps.

Les intervalles sont nommées selon le nombre de notes qui les composes de tel façon :

  • L’unisson : une note
  • La seconde : deux notes
  • La tierce : trois notes
  • La quarte : quatre notes
  • La quinte : cinq notes
  • La sixte : six notes
  • La septième : sept notes

Par exemple, l’intervalle DO – SOL est composé des noms de notes suivants: do ré mi fa et sol, c’est-à-dire 5 noms de notes, c’est donc une quinte.

Un peu confus ?

Degrés musique guitare : la garantie de séquences mélodiques réussies

Dans une séquence d’accords d’un morceau, il y a toujours une fondamentale. Dans notre première partie sur l’harmonisation, nous avons découvert la suite suivante pour un morceau en Do majeur : C, Dm, Em, F, G, Lm, Bdim. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un accord dans un morceau n’a pas seulement une couleur, mais aussi un rôle. C’est ce rôle que nous appelons Degré.

degres gamme do
Les degrés de la gamme de Do majeur.

Le degré s’exprime en chiffre romain de I, à VII. La tonalité d’un morceau représente un cadre harmonique bien défini. Tous les accords au sein de ce cadre harmonique ont un rôle pouvant être codifié par les degrés.

Pour résumer :

  • Le premier degré (I) d’une gamme, c’est l’accord qui a pour fondamentale la première note de cette gamme.
  • Le dégré II d’une gamme, c’est l’accord qui a pour fondamentale la deuxième note de cette gamme.
  • Le dégré III d’une gamme, c’est l’accord qui a pour fondamentale la troisième note de cette gamme.

L’intérêt des degrés réside dans leur capacité à aider la transposition d’accord. Il existe 12 tonalités dans lequel un morceau peut être transposé. Une grille qui contient un chiffrage en degré peut être joué dans n’importe quelle tonalité. Imaginons un morceau composé des accords Re (D), Si mineur (Bm), Sol (G) et La (A).

En degré, cela se traduit comme tel : I, VI, IV, V.

Conclusion : la relation entre l’harmonie et les degrés

Si vous désirez chanter ce morceau mais ne le pouvez car votre tessiture ne convient pas à la tonalité du morceau, il vous faut le transposer. En gardant les degrés similaire mais en jouant un Do, plutôt qu’un Re en degré I, vous obtiendrez la série d’accord suivante : Do (C), La mineur (Am), Fa (F) et Sol (G).

La difficulté réside donc dans la connaissance du rôle et qualité des accords en fonctions des degrés. Par exemple, savoir que le degrés VI est mineur. Rien de bien compliqué finalement non ?

Est-ce que vous avez aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes 2295

Laisser un commentaire