fbpx
Comment expliquer l’amour du guitariste pour la guitare vintage ?

Comment expliquer l’amour du guitariste pour la guitare vintage ?

Chargée de nostalgie, la guitare vintage est, pour de nombreux guitaristes, considéré comme bien plus qu’un instrument. C’est un symbole, un témoignage d’un passé pas si éloigné, mais cruellement différent. A l’heure où les technologies en musique font que la modélisation numérique arrive presque à simuler la chaleur de l’analogique. La question de la rétrospective est en droit de se poser. Les premières guitares électriques sonnaient-elles vraiment mieux que les guitares d’aujourd’hui ?

Le culte de la guitare vintage : explication des différences

Depuis 1952, les luthiers ont fait beaucoup de chemin dans la conception d’instruments amplifiés. Le confort de jeu des instruments et leurs capacités acoustiques ont été optimisés. Malgré tout, certaines guitares produites dans les années 60 et 70, dit l’âge d’or de la guitare électrique, sont bien plus sonnantes.

Il existe de nombreux facteurs jouant sur la sonorité d’une guitare vintage. Avant de sombrer dans les mythes et le symbolisme qui ajoute de la superbe à ces guitares oubliées, il faut tout d’abord considérer un facteur essentiel. Les méthodes d’enregistrements de l’époque. Un microphone des années 70 et les amplificateurs analogiques jouaient grandement sur l’impression de sonorité. Pour illustrer, si l’on enregistrait une Fender Stratocaster American Deluxe de 2006 avec du matériel d’enregistrement des seventies, dans certains cas, la différence avec une guitare vintage peut être négligé.

guitare vintage
Une Airline ” J B Hutto ” Resoglas. Vintage comme on en voit plus !

 

Outre la captation, nous allons maintenant nous pencher sur les caractéristiques de l’instrument.

La différence entre une guitare vintage et une guitare d’aujourd’hui peut paraitre évidente : le temps. En plus de 30 ans, le vieillissement naturel et travail du bois va affecter la qualité acoustique de l’instrument. Aussi, la guitare va être affectée par la disparition partielle du vernis. Dans un autre ordre d’idée, les procédés de fabrication de l’époque aussi jouent un rôle. L’utilisation de certaines essences de bois rare, ou devenue aujourd’hui interdite participent à la rareté de ces instruments. Le caractère inédit est alors ancré dans le cœur même de l’instrument. Enfin, il existe aussi une ” sélection naturelle ” : les mauvaises guitares ont disparues et seulement les bonnes sont restés sur le marché grâce aux collectionneurs.

Tant de critères donnant cet aspect unique à la guitare vintage. On a l’impression de posséder quelque chose de plus grand que soit, qui a déjà vécu plusieurs vies musicales.

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que des guitares à la qualité exceptionnelle naissent tous les jours. En petite quantité, et peut-être même à la suite d’un défaut de fabrication, mais elles existent. Après tout, Jimi Hendrix ne savait pas que la guitare qu’il venait d’acheter deviendrait une pièce unique 40 ans plus tard !

Pour la peine, il en a même détruit plus d’une !

Est-ce que vous avez aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne / 5. Nombre de votes

Laisser un commentaire