fbpx
Les astuces pour gagner en vitesse à la guitare

Les astuces pour gagner en vitesse à la guitare

Comment gagner de la vitesse ?

Au cours de son évolution en guitare, le problème courant et récurrent du guitariste est de se sentir frustré de ne pas jouer aussi vite qu’il le voudrait. La vitesse est un sujet important, lié à l’augmentation de tempo et à une bonne méthode d’apprentissage de la guitare.

Le développement de sa vitesse n’est qu’un seul des nombreux aspects de son jeu sur lesquels travailler en vue de devenir un musicien vraiment accompli et créatif, cependant, c’est une compétence très recherchée; compétence que la plupart des guitaristes n’ont pas. Ceux qui désirent augmenter leur vitesse souhaitent avant tout améliorer leur capacité de s’exprimer librement sur l’instrument, et nul besoin d’être un virtuose de la guitare pour y parvenir.

Mais lorsqu’un guitariste se sent bloqué par sa vitesse de jeu, le risque qu’il ne progresse plus comme avant ou qu’il se démotive complètement devient alors beaucoup plus grand.

Cette phase de « découragement » est tout à fait normale. Dans un processus d’apprentissage, il y a au début une période de croissance accélérée (vous progressez vite et votre vitesse se développe bien), puis une « phase de plateau » plus ou moins longue. Durant cette dernière, il est essentiel de connaître les bonnes habitudes guitaristiques et d’appliquer les techniques adéquates pour retrouver son envie de progresser.

L’intérêt principal de travailler à accroître sa vitesse de jeu n’est pas juste d’épater ses amis. Une fois que votre vitesse de jeu augmentera, vous aurez l’impression que vos doigts sont plus décontractés et flexibles; aussi, vous gagnerez en liberté dans vos déplacements sur le manche.

Bien sûr, pour y arriver, vous rencontrerez des obstacles, des hauts et des bas; beaucoup de patience et de travail acharné sont nécessaires. Également, s’exercer à son instrument pendant de longues heures ne permet pas nécessairement d’augmenter sa vitesse d’exécution, si on ne travaille pas correctement. Donc, la « façon » de vous entraîner à jouer de la guitare plus vite est tout aussi importante que le temps que vous y mettez…

Dans ce sens, je vais partager avec vous quelques conseils pour augmenter la vélocité de votre main gauche comme celle de la droite. Mais avant, je vous présente les trois facteurs dominants que vous devez prendre en considération dans votre cheminement : les tensions, la mémoire musculaire et le développement de la vitesse.

Un guitariste qui gagne de la vitesse et évite la stagnation
Gagner de la vitesse à la guitare avec les doigts ou le médiator

Les tensions à soigner

Lorsque vous êtes « bloqués » à la guitare, cela peut être pour trois raisons, vous :

  1. Ne savez pas comment exécuter ce que vous voulez faire.
  2. Ne vous êtes pas suffisamment exercés à votre instrument.
  3. Êtes « bloqués » par des tensions plus ou moins importantes.

Il existe un mal très répandu chez les guitaristes (les autres musiciens aussi en sont touchés, mais ici je me concentre sur les guitaristes  ) : les tensions. Les tensions nous empêchent de jouer avec fluidité et précision. Elles ralentissent littéralement les mouvements et ont des effets négatifs sur notre jeu. Elles sont aussi responsables de nos maux (dos, bras, épaules, mains, etc.), de nos engourdissements et de nos blessures (tendinites…). Le plus embêtant, c’est que la plupart du temps, nous n’en avons pas conscience.

Effectuez ce petit test :

Prenez votre guitare. Mettez-vous en position de jeu et grattez uniquement la corde de sol en allers-retours, avec un médiator, ou simplement avec vos doigts. Commencez très lentement, puis accélérez, accélérez encore, allez de plus en plus vite, encore… Puis, essayez de jouer à votre vitesse maximale, dépassez-la, encore… STOP! Arrêtez tout. Quelles sensations ressentez-vous? Avez-vous des douleurs particulières? Dans votre bras…? Vos doigts…? Votre main…? Votre poignet…? Vos épaules…? Le dos…? Le visage…?

Étonnant, n’est-ce pas? Pourtant, vous faisiez quelque chose de très simple, c’est-à-dire simplement gratter une corde de plus en plus vite.

Pour augmenter sa vitesse, les premiers pas à faire sont les suivants : prendre conscience des tensions qui nous empêchent de progresser, apprendre à les faire disparaître en adoptant les bonnes habitudes de jeu et travailler l’endurance de ses mains.

La mémoire musculaire du guitariste

Saviez-vous que vos doigts sont comme de formidables petits soldats vaillants? Tous ces mouvements que vous leur faites faire, ils s’en souviennent et les reproduisent.

Si vous apprenez à vos doigts à jouer de manière très détendue, avec une bonne régularité, avec fluidité et précision, c’est « ce dont ils se souviendront ». Ils seront fiables et votre jeu sera presque sans faute…

A contrario, si vous leur faites faire des mouvements chaque fois différents, avec plus ou moins de tension, plus ou moins soignés…, c’est aussi ce qu’ils feront à l’avenir. Sauf que cette fois, vous ne pourrez pas compter sur eux, ils feront des erreurs – non, pas parce qu’ils sont mauvais ou que vous n’êtes pas bon à la guitare, mais simplement parce qu’ils auront mal assimilé les mouvements.

Comment fonctionne la mémoire musculaire ? En effet, les muscles ont une mémoire redoutable qu’on appelle la « mémoire musculaire ». Cette dernière est indépendante de votre mémoire consciente. Cela signifie que lorsque celle-ci est en action, vous n’avez pas besoin de diriger le mouvement de vos muscles avec une partie consciente de votre esprit.

Par exemple, une fois que vous savez marcher, vous n’avez plus à dire aux muscles de vos jambes « contractez-vous, détendez-vous, voilà, levez mon pied, puis mon genou… ». Vous le faites instinctivement.

À la guitare, vous voulez obtenir le même résultat. Cependant, pour jouer juste et vite, il faut d’abord passer par une phase d’apprentissage qui va nécessiter toute votre attention. Cette phase d’apprentissage aboutira à la rééducation de vos doigts pour jouer de manière détendue, sans effort et avec exactitude.

Jouer lentement pour arriver à jouer plus vite

L’erreur typique de la plupart des débutants comme des plus expérimentés, c’est de vouloir apprendre tout le plus vite possible. Pourtant, rien ne presse vraiment. Vous avez tout le temps nécessaire pour progresser.

Lorsque vient le temps d’assimiler de nouvelles gammes ou le nouveau solo incroyable de votre guitariste préféré, commencez par vous y exercer très lentement, avec une posture adéquate et le bon doigté, puis intensifiez peu à peu la cadence en vous aidant d’un métronome.

Au premier abord, ça paraît vraiment ennuyeux (inutile de se le cacher), mais comme toute chose, vous devez « apprendre à marcher avant de courir »; voilà la véritable clé de la réussite!

De cette manière, vous serez en contrôle de vos mouvements (ceux de la main gauche et ceux de la droite), vous maîtriserez le niveau de tension, la mémoire musculaire sera à l’œuvre et vous pourrez graduellement muscler vos doigts et les amener à se délier de plus en plus vite sur les cordes.

Pour lutter contre cette tendance naturelle que nous avons à vouloir jouer trop vite dès le début, l’utilisation d’un métronome est indispensable – pour nous forcer à jouer doucement et pour mesurer notre progression. En effet, si nous voulons maîtriser nos tensions et faire les bons mouvements, il n’y a pas 101 façons d’y parvenir : on doit commencer par jouer lentement, avec un métronome, et augmenter progressivement le tempo. Ainsi, nos doigts assimileront bien les nouveaux mouvements, et on pourra beaucoup plus facilement comparer son jeu actuel par rapport à, par exemple, son jeu de la semaine précédente, lorsqu’on jouait le même plan ou la même gamme à 80 bpm au lieu de 110 bpm… Voici un petit exemple avec le vol du bourdon en chromatique.

Comment développer sa vitesse à la guitare avec un métronome?

Pour apprendre à jouer de façon précise et développer votre vitesse, comme dit précédemment, vous devez apprendre à jouer avec un métronome.

Vous pouvez obtenir un métronome dans la plupart des boutiques de musique, télécharger une application gratuite dans votre iPhone ou votre iPad, ou encore en trouver un en ligne.

Je vous explique comment vous exercer à votre instrument avec un métronome :

  1. Commencez par faire le solo, la gamme ou le riff le plus lentement possible, sans métronome! Portez une attention particulière aux tensions qui pourraient survenir chez vous et exécutez le déplacement sur le manche. Faites-le extrêmement doucement plusieurs fois et de façon à ce que chaque note sonne très clairement et sans « accrochages ».
  2. Ensuite, réglez votre métronome à un rythme très lent, comme 30 battements par minutes, et jouez une première fois en parfait synchronisme avec celui-ci.
  3. Une fois que vous serez en mesure de jouer correctement et confortablement, vous pourrez essayer de jouer un peu plus vite. Ainsi, lorsque vous vous sentez à l’aise avec la vélocité en cours et surtout, lorsque vous ne ressentez aucune tension en jouant (sinon cela signifie que vous n’êtes pas encore prêt à élever la vitesse d’un cran), augmentez graduellement le rythme du métronome.

Certes, suivre ce processus vous paraîtra laborieux, au début. Je ne vous le cacherai pas. Cependant, pensez à long terme. Tout ce temps que vous investirez dans votre jeu, vous ne le perdrez pas plus tard à essayer de rattraper vos erreurs. Vous jouerez mieux et apprendrez plus vite! Au final, si votre objectif est de bien jouer, je peux vous garantir qu’avec cette méthode, vous gagnerez du temps. Mieux encore, vous percevrez vos progrès, vous resterez motivés et vous améliorerez votre jeu un peu plus chaque jour.

Maitrisez les différentes techniques de la main gauche et celles de la main droite

Les grands guitaristes qui parviennent à jouer très vite ont tous une chose en commun, ils maîtrisent la plupart des techniques connues, comme le sweeping, le tapping, l’aller-retour, etc.

Quotidiennement, vous devez passer un peu de temps sur chacune de celles-ci, de manière individuelle. Par exemple, vous pourriez vous exercer au légato pendant une vingtaine de minutes, ensuite passer un autre 20 minutes sur les hammer-ons et les pull-offs, etc.

Cette approche vous aidera à améliorer grandement votre jeu dans son ensemble et à aborder sans hésitation toutes ces techniques dans les solos et les improvisations. Négliger leur apprentissage approfondi rendra votre jeu beaucoup plus « robotique », moins naturel. Et surtout, vous aurez plus de difficulté à bien jouer des morceaux ou des solos qui nécessitent l’utilisation d’une variété de techniques.

Commencez par « pratiquer » les techniques de la main gauche les plus simples, comme celle de l’aller-retour, qui consiste à jouer chaque note à l’aide d’un médiator, par un mouvement rapide de la main droite, en alternant descendant et remontant. Donc, la première note que vous jouez est descendante, la seconde est montante, la troisième vers le bas, la quatrième vers le haut, et ainsi de suite.

C’est la méthode la plus efficace pour arriver à jouer de plus en plus rapidement.

Il existe aussi d’autres techniques de jeu plus spécifiques, comme le sweeping, qui consiste à « balayer » promptement les cordes, note par note, de manière fluide et en parfaite synchronisation du mouvement des deux mains. Elle est couramment employée par les shredders, notamment Yngwie Malmstreen et John Petrucci. D’autres effets et techniques de guitare sont à découvrir pour gagner de la vitesse !

Exercez-vous à la guitare régulièrement!

Augmenter considérablement sa vitesse de jeu n’est pas quelque chose qui s’accomplit du jour au lendemain. Parvenir à jouer vraiment vite à la guitare peut nécessiter des mois, voire des années d’entraînement. Mais si vous travaillez de façon intelligente et appliquez concrètement les astuces ci-dessus, vous atteindrez vos objectifs en guitare plus rapidement que bien d’autres débutants. Mieux encore, acquérir de la rapidité vous permettra de jouer de manière plus souple et sans effort, ce qui se reflétera sur l’ensemble de votre jeu… et sur votre son!

Tous les jours, travaillez uniquement votre vitesse pendant au moins 15 à 30 minutes.

Encore une fois, le plus important n’est pas « combien de temps vous jouez », mais plutôt « votre méthode de vous exercer ». Gardez cela à l’esprit. Mais de toute façon, l’entraînement régulier est un must. Pour obtenir des résultats rapidement, il est préférable de s’exercer un peu chaque jour, non pas plusieurs heures en une seule journée…

Aussi, les techniques d’entraînement que vous utilisez au cours de chaque étape de votre cheminement doivent évoluer avec votre jeu pour être efficaces.

En route pour de nouveaux progrès!

Pour analyser et juger vous-même de votre jeu lancez-vous sur MyMusicTeacher et testez le pack de mission spécialisé pour gagner en vitesse au médiator !

Est-ce que vous avez aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne / 5. Nombre de votes

Laisser un commentaire