fbpx
Quel médiator choisir pour débuter la guitare ?

Quel médiator choisir pour débuter la guitare ?

Qu’est ce que le médiator ?

Par définition, le médiator qui aussi appelé sous les synonymes de plectre ou plectrum, est un petit bout de plastique, metal, bois ou même os de forme triangulaire permettant de gratter ou d’attaquer les cordes d’un instrument à cordes comme la guitare. Il est très utilisé à la guitare électrique mais aussi à la guitare acoustique. Son prix peut varier de 20 centimes à plusieurs centaines d’euros.

Quelle est l’utilité d’un médiator ?

En attaquant les cordes de votre guitare, vous avez le choix entre l’attaque aux doigts ou au médiator. Les doigts permettent d’apporter plus de douceur au jeu tandis que le plectre apporte une attaque plus présente avec un jeu plus “brillant”. Comme il est utilisé dans les instruments à cordes, vous pouvez jouer les cordes d’une guitare mais aussi d’un banjo ou d’un mandoline, apportant ainsi une plus grande vibration des cordes et l’apparition de certaines techniques comme les harmoniques artificielles.

Bien entendu, vous pouvez jouer de la guitare sans médiator. Pourtant, vous rencontrerez un jour un morceau qui vous donne envie et qui doit se jouer avec un plectre. Je vous conseille donc de jouer au doigt et de travailler aussi le jeu au médiator. Nous vous expliquons comment le tenir et attaquer les cordes dans nos cours.

Quelle épaisseur et matière pour un plectre ?

L’épaisseur d’un médiator est comprise entre 0,2 mm à 2 cm. Sa dureté va définir aussi sa souplesse et son impacte sur le son. Ainsi, un médiator fin sera bien plus souple qu’un médiator épais. La matière principalement utilisée est le plastique. Néanmoins, d’excellents artisans réalisent des médiators de qualité dans d’autres matières comme la corne, l’os, les écaille ou le métal.

  • Plastique : le médiator de base, avec du plastique de type Delrin, ou celluloïd. Ce sont les plus abordables et polyvalent. Plutôt fragiles, ils ont tendance à glisser entre les doigts avec la transpiration. Ils sont achetables à l’unité ou par boîte.
  • Bois : le bois permet une attaque plus ronde des cordes. Délivrant des sonorités chaudes et veloutées idéales pour le Jazz et les mélodies proches. De par la diversité des bois utilisables, les sons produits par ces médiators peuvent grandement varier.
  • Métal : très résistants, ils provoquent des sonorités très claires et brillantes. On peut en trouver en inox, laiton, bronze, argent, et même en or. Idéal pour le heavy métal, ils usent cependant plus facilement les cordes de votre guitare.
  • Corne : offrant des sonorités moelleuses et un bon compromis entre rigidité et résistance, les médiators en corne sont idéals pour le jeu rapide funk et bluesy. Ils permettent une attaque dynamique et un grand confort d’utilisation.
  • Os : résistant, rigide et générant de belles tonalités, les médiators en corne sont la meilleure alternative à ce jour aux plectres en écaille de tortue. Ces médiators sont parfaits pour jouer du Rock et ses variantes plus ou moins hard.
  • Ecaille de Tortue : leur fabrication a été interdite vers le milieu des années 70. Les médiators en écaille de tortue de mer étaient connus pour leur très grande rigidité, leur durabilité (on pouvait le garder des années!) et leur tonalité très riche et complexe.

Les pointes peuvent elles aussi êtres différentes comme avec du diamant. Ils peuvent aussi être recouvert d’un antidérapant, d’un anti glisse ou même êtres personnalisés avec des médiators à graver ou à personnaliser à l’unité.

Quel médiator pour quelle guitare ?

Voici quelques indications en fonction de votre utilisation et de votre guitare. Que ce soit pour des solos ou de la rythmique, certains médiators sont plus intéressants ! Le feeling reste néanmoins le meilleur critère qui vous permettra de choisir le bon médiator. Le fait de le tenir en sentant un maintient confortable, sa réaction aux cordes et le rendu sonore vous permettra de faire le bon choix. Il n’est pas rare d’en tester une bonne trentaine avant de trouver le bon.

Quel médiator pour guitare électrique ?

Personnellement, j’utilise des médiators Jazz III. Ce sont d’excellents plectres de 1 mm. Je les utilises pour avoir un son tranchant et faire ressortir mes solos. Puis, quand l’occasion se présente, j’utilise ceux de mon ami Riki le plectrier qui fait un travail formidable. D’ordre général, on utilisera un médiator épais pour faire un solo et un médiator souple pour jouer des rythmiques pop-rock par exemple.

Un guitariste tenant un médiator de guitare qu'il vient de choisir pour jouer avec sa guitare acoustique.
Choisir le bon médiator vous permettra d’améliorer votre qualité de jeu et votre attaque des cordes.

Le meilleurs médiator pour une guitare acoustique ?

Il est rare de faire un solo de guitare sur une acoustique folk. Par contre, en guitare manouche qui s’apparente en partie à la guitare classique, le médiator est très utilisé. Sur une guitare folk, préférez un plectre fin et donc souple. Si vous jouez des solos sur une classique, utilisez un médiator plus épais.

Si vous cherchez à acheter un beau médiator personnalisé ou originale, je ne peux que vous conseiller de visiter cette très belle boutique. Vous obtiendrez un son bien plus particulier ! N’oubliez pas d’acheter un porte médiator si vous vous déplacez souvent, cela vous évitera de les perdre sur la route ou dans votre guitare et de passer des heures à essayer de le ressortir.

Nos conseils pour tester et faire son choix sur le bon médiator

Tout comme une guitare, l’esthétique est un point important. En effet, avoir un beau médiator vous donnera sûrement l’envie de jouer plus souvent, surtout si ce dernier est confortable et facile à utiliser. Pour tester ce petit bout triangulaire de plastique (ou d’une autre matière). Si vous débutez totalement, prenez un lot de 10 médiators avec des souplesses différentes pour tester selon le conseil du vendeur dans le magasin de musique.

  1. Prenez le médiator que vous voulez acheter, ainsi que votre ancien, un plus dur et un plus souple.
  2. Jouez de la rythmique puis du solo.
  3. En fonction de votre test, choisissez plus dur ou plus souple.
  4. Posez vous aussi les questions suivantes : “Est-il trop petit ? Trop grand ? Ne glisse t-il pas ?”

Prenez le temps aussi d’écouter les modifications que cela crée sur le son. Pour tenir votre médiator, soyez toujours détendu et ne vous crispez pas ! Après cela vous pouvez venir tester nos exercices pour gagner de la vitesse au médiator.

 

Est-ce que vous avez aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne / 5. Nombre de votes

Laisser un commentaire