fbpx

Quel ordre pour ses effets guitare : réaliser la chaîne parfaite !

pedal board

Vous avez fait l’acquisition d’une nouvelle pédale d’effet guitare et en posséder maintenant une très honorable collection de deux ? Félicitation ! Pardon ? Vous vous demandez s’il faut mettre la disto entre l’ampli et le chorus ou inversement ? Vous avez du mal à saisir ce que votre copain Steve Vai vous raconte lorsqu’il parle de chaîne d’effet en rack 22 B12 ? Par chance, chez MyMusicTeacher, on a tenté de résoudre le problème pour vous !

Le chaînage des effets guitare : un casse-tête qui n’est pas si effrayant !

Lorsque l’ont réfléchi à la position de ses pédales d’effets, on pense en réalité au chaînage de ces derniers par rapport à l’ampli. Naturellement, les effets se placent entre la guitare et l’entrée frontale de l’amplificateur. Le signal de la guitare est alors modulé étape par étape au fil des passages entre les différentes pédales. Par exemple, si vous possédez une pédale de reverbe et une pédale de volume les effets peuvent être très différent selon le placement des pédales.

Test n*1 : guitare – Pédale reverbe – pédale volume – amplificateur : dans cette configuration, le signal de la guitare est transformé par la reverbe PUIS modulé par la pédale de volume et amplifié par l’ampli. En coupant le son avec la pédale de volume, c’est le signal déjà traité par la reverbe que vous coupez : le son s’arrête net !

Test n*2 : guitare – pédale volume – pédale réverbe – amplificateur : cette fois, le signal passe par la pédale de volume, puis est transformé par la réverbe, qui rajoute un écho à l’amplification. En jouant une note et en coupant le son avec la pédale de volume, on garde cette fois l’écho de la pédale de réverbe : relents du signal précédent. Bien que la guitare soit coupée, l’écho est toujours présent : ce qui donne un effet d’ambiance.

Grâce à ces simple tests, nous découvrons tout l’enjeu caché derrière le chaînage des effets guitares !

Le schéma d'un pédalboard.
Le schéma d’un pédalboard.

Deux entrées, de nombreuses possibilités !

Outre le chaînage en série des pédales entre la guitare et l’entrée frontale de l’ampli, certains modèles possèdent les entrées/sorties ” Send / Return ” à l’arrière de l’amplificateur. C’est ce que l’on appelle ” la boucle d’effet “. Elle permet d’insérer les effets entre le pré-ampli et l’amplificateur de puissance ! Synthétiquement, cela veut dire que les effets placés dans la boucle sont joué parallèlement et reçoivent le signal clean de la guitare, pré-amplifié. Cela permet un meilleur contrôle sur les réglages d’entrée et une sécurité supplémentaire au niveau du jeu. Si soudainement votre pédale n’a plus de piles, votre amplificateur continuera malgré tout de faire le travail. En revanche, si l’effet n’est pas placé dans la boucle, alors c’est le signal même de votre guitare qui en sera affecté. Bugera6260_03connections

Chaînage standard

Si vous possédez une boucle d’effet, l’idéal est d’y insérer les pédales à modulation comme le chorus, phaser, flanger, etc.. Le contrôle du gain et du volume de l’ampli vont permettre d’affiner le son avant de le saturer. Les effets plus dynamiques comme l’overdrive ou la distorsion ne font pas forcément bon ménage en parallèle des étages d’amplification, c’est pourquoi il est plus intéressant de les placer à extérieur de la boucle, entre la guitare et l’entrée direct.

Enfin, les pédales du type Wah Wah, whammy ou de volume ont tendance à briller en étant placés directement après la guitare, avant même les surcouches d’overdrive ou de distorsion. Les effets plus dynamiques comme l’overdrive ou la distorsion ne font pas forcément bon ménage en parallèle des étages d’amplification, c’est pourquoi il est plus intéressant de les placer à extérieur de la boucle, entre la guitare et l’entrée direct. Malgré tout, de nombreuses expérimentations peuvent être faite en combinant un fuzz juste avant une wah par exemple.

Elles profitent d’un signal clair et sans altération s’alliant mieux avec le reste de la chaîne d’effet.