fbpx

Apprendre à utiliser un compresseur pour guitare basse

dunlop mxr m bass compressor

Nous allons parler de l’un des effets les plus utilisés chez les bassistes. Un effet d’une importance capitale qu’il est bon de ne pas sous-estimé : le compresseur ! Vous vous souvenez peut-être de notre article sur les différents effets guitares ; nous y parlions du rôle pilier de l’equalizer pour le réglage du son de la guitare… Le compresseur en est tout aussi important pour la basse. Nous allons vous en expliquer le fonctionnement puis vous donnerons par la suite des conseils pour le régler au mieux !

bass_compressor

L’effet compresseur, kézako ?

Derrière la batterie, il y a la basse. C’est le deuxième instrument le plus dynamique présent dans une formation musicale moderne. Selon la technique utilisée, le type de frappe, l’intensité du jeu ou encore la lutherie de l’instrument, le niveau sonore va grandement varier au cours d’un morceau. Le compresseur va alors avoir pour effet à ” centrer ” le volume de votre instrument pour harmoniser son intensité. Le compresseur va automatiquement augmenter les notes faibles et diminuer les notes fortes. Le son sera en, somme, ajustée et constant. Les compresseurs standards peuvent aussi être utilisés en tant que ” limiteur “, bridant alors le son lorsque le jeu se fait trop agressif (très utile pour ne pas faire d’accoups en slap par exemple).

Le compresseur est un effet qui doit être appliqué en amont pour un meilleur résultat. C’est-à-dire qu’il faut le placer entre la guitare et la pré-amplification. En plus de ” lisser ” les crêtes de votre son, le compresseur va protéger en quelque sorte vos baffles des attaques trop puissantes. L’avantage est de pouvoir ensuite augmenter sans crainte le gain du pré-ampli pour bénéficier d’un volume sonore plus élevé !

Apprendre à régler son compresseur : les paramètres

Avant de passer à l’action, petit tour d’horizon sur les paramètres et boutons disponnible sur un compresseur et leur fonction :

  • Le Gain : commun à de nombreuses pédales, amplis ou logiciels, le gain est un réglage incontournable dans la mécanique acoustique. Il s’agit du niveau d’entrée de l’instrument. Lorsqu’il est à 0, l’instrument n’est pas amplifié.
  • Le Treshold : il s’agit du ” seuil ” de déclenchement. Plus ce dernier est bas, plus aisément l’effet se déclenchera, dépendamment du niveau de la basse.
  • L’attaque : ce réglage correspond au délai de déclenchement. S’il est reglé à 0, l’effet se déclenchera instantanément.
  • Release : le relâchement correspond au temps de maintien de la compression, l’intervalle temporel précédent le retour au son d’origine sans compression.
  • Le Volume : Comme son nom l’indique, il s’agit du réglage du volume de sortie.

Apprendre à régler son compresseur : mise en pratique

  • Le mode ” limitateur ” : Tout d’abord, il faut régler le gain d’entrée à 0, le treshold et le ratio à fond puis l’attack et le release au minimum. Le volume doit être à la moité. Une fois cette configuration de base mise en place, il faut jouer fort en slappant et régler le gain d’entrée du pré-ampli pour ne pas avoir de pic sonore néfastes. Petit à petit et toujours en jouant fort, il faut alors réduire le treshold jusqu’à ce que la led signalant la compression s’allume.. pour obtenir un juste réglage, il faut que la led ne s’allume que lorsque l’on joue fort.
  • Pour ce qui est du réglage de l’effet compression, il n’y a pas réellement de pré-conception. Tout va dépendre de votre sensibilité personnelle. Pour initier le réglage : il suffit de réaliser les mêmes premières étapes que pour l’effet ” limitateur “. Une fois en place, il suffit de diminuer le treshold et augmenter simultanément le gain jusqu’au degré d’effet désiré.