fbpx

Focus sur les types de micros pour la guitare éléctrique

jag lipstick

Le son d’une guitare électrique est le fruit de l’amplification de la vibration des cordes captées par les micros électromagnétiques qui lui sont attachées. La vibration, affecté par la lutherie de la guitare et des matériaux utilisés va alors être transformer en signal prêt à être utilisé. Le rôle du micro est donc majeur dans la retransmission du son. Selon les matériaux qui le compose et sa conception les sonorités vont drastiquement varier. Nous allons essayer de vous présenter différents types de micros électromagnétiques et ce qui fait leur particularité !

Les matériaux utilisés dans les micros pour la guitare

En règle général, un micro électromagnétique est composé d’un aimant permanent, enroulé dans un fil de cuivre que l’on nomme le bobinage. L’aimant est en général décrit comme céramique et font état d’une conception à base de fer magnétique et de matériaux rares du type barym et strontium; ou alors issu d’un aliage du type Alnico (aluminium, niquel et cobalt). Ces derniers sont souvent juxtaposé d’un indice numérique indiquant la teneur en cobalt de l’alliage. Par exemple, un alnico 5 aura plus de cobalt qu’un alnico 2. Les micros à aiment céramique génère un son froid et puissant, tandis que l’alnico produit des sonorités plutôt chaudes.

Les micros simples et doubles

Ce sont les micros les plus répandues. Le simple bobinage est le micro standard utilisé dans les guitares de type stratocaster. Ils produisent un son clair et cristallins mais sont très sensibles aux parasites liés aux champs magnétiques environnants.

single_coil

Les micros doubles bobinages, ou ” humbucker ” sont apparus dans les années 50 sous l’impulsion de Gibson, ils sont caractérisé par un son chaud et un niveau de sortie plus élevé, adéquate pour des effets comme la distorsion.

Le micro double bobinage, ou " humbucker "
Le micro double bobinage, ou ” humbucker “

Les micros passif/actifs

En règle générale, tous les micros sont passif. Un micro est définit comme actif lorsqu’il dispose d’un étage de pré-amplification, généralement requérant une alimentation éléctrique. Les guitares équipées de micros actifs vont avoir la présence d’une pile interchangeable logée en leurs dos. Le son de ces micros est extrêmement précis, net, et froid et la pré-amplification permet la diminution de la sensibilité aux bruits. L’idéal pour le métal et le jeu en schred.

active pickup

Les rails

Les micros du type rails proviennent de la volonté de bénéficier des avantages d’un micro double bobinage tout en se logeant dans un emplacement de guitare simple bobinage. Ce format plus compact ne va cependant pas permettre un niveau de sortie aussi élevé que les humbuckers les plus puissants.

GOLDRAIL

Le P90

Le P90 est un micro d’anthologie. Sorti avant le premier humbucker de Gibson, le P90 propose les caractéristiques d’un micro simple bobinage en prenant la place d’un micro double bobinage. A l’inverse donc des micros à rails. Le P90 va permettre de booster les médiums au possible, véritable apanage des guitaristes de rock progressifs.

P90_soapbar

Les micros Piezo

Les micros Piezo sont des micro de contact. Prenant la forme d’une pastille, on les loges en général sur la table d’harmonie sous le chevalet. Ils sont amovibles et sont principalement utilisés pour amplifier les guitares acoustiques; sur une guitare électrique le signal de sortie acquiert une certaine chaleur.

piezo

Les micros LipStick

Le dernier type de micro que nous allons vous présenter prend la forme d’un tube de rouge à lèvre… en métal. Mis en avant par Danelectro, ces micros étaient présent sur la majorité des modèles de la marque est permet un son caractéristique trouvable nul part ailleurs. Un son très typé Beach Boys et rockabilly des années 50. Ils valent l’écoute !

jag-lipstick Le sujet vous intéresse ? Venez donc en parler avec nous, sur MyMusicTeacher !