fbpx

Comment ne pas jouer de la basse comme un guitariste

rika mmm

Comme démontré dans notre dernier article, les guitaristes s’essayant à la pratique de la basse ont du mal à se détacher de ce qui fait leur corps de métier. La pratique de la basse requiert, plus que des techniques, un état d’esprit différent ! Cette fois, nous allons voir ensemble comment ne pas jouer de la basse comme un guitariste !

bassiste_panorama

Un instrument, une approche

L’ancien bassiste du groupe de Heavy Metal Megadeth était catégorique, pour lui, penser la basse comme une version plus longue et dense que la guitare est d’ores et déjà une mauvaise approche. La façon de penser la musique est fondamentalement différente pour le guitariste ou le bassiste. Le premier commence l’apprentissage de son instrument par le jeu de riffs sur la corde de mi aigue par exemple, tandis que le bassiste lui, commence par le mi grave. Les bassistes s’aventurent rarement sur la partie du manche proche de la table, tandis que les guitaristes, solistes notamment, y prennent de longues vacances.

Le groove, le maître mot du bassiste

Pour Doug Pinnick des King’s X, si un bassiste qui n’arrive pas à trouver le groove d’un morceau, c’est qu’il pense comme un guitariste. Les guitaristes bassistes ont la fâcheuse tendance de ” trop jouer ” ou faire du remplissage sans laisser les pauses ou les mises en relief nécessaire à l’aération d’un morceau non-linéaire. Ils ont tendance à devancer le battement du batteur, là où les vrais bassistes restent fixés sur le temps.

Le bassiste, un pilier difficile à imiter

Le guitariste, par essence est un professionnel de la balade. Il se promène sur son manche, variant la vitesse, les arpèges et les accords. Il se repose sur la ligne fondamentale posée par le bassiste et le batteur. Le bassiste lui, fait partie de cette ligne, il ne peut donc pas en déroger ou s’en éloigner comme le fait un guitariste.

Il est à nuancer toutefois que de très bons guitaristes sont ensuite devenu d’excellents bassistes en pensant leur instrument de ” la mauvaise façon ” .. Au final, ce qui peut faire oublier aux vrais bassistes que vous êtes un guitariste caché, c’est de les éblouir avec votre propre groove.

Pourquoi est-il important de prendre soin de son bassiste ?

role du bassiste

Aujourd’hui, nous consacrons un article à nos cousins éloignés, les bassistes.

Jaco Pastorius

Loin des clichés, et près du cœur !

Le bassiste, quoi qu’on en dise, c’est le meilleur ami du guitariste. Il apporte ce petit quelque chose de subtil qui nous aide à rester dans le rythme et dans la bonne tonalité. En effet, même si le rôle du batteur n’est plus à démontrer tant il assoit le temps tel un métronome surexcité ; le bassiste, lui, il produit la ligne directrice mélodique nécessaire à toute construction ! Souvent laissé à l’abandon (notamment dans les groupes avec au moins deux guitaristes), il a pourtant un rôle clé. Faites l’erreur d’éteindre son ampli en plein concert et vous comprendrez.

Le bassiste, un rôle à l’étroit

Le problème des formations de rock standard, c’est la place proéminente des guitares par rapport à la basse. Celle ci est relégué au simple rang d’accompagnatrice. Pourtant, la musique n’est pas une affaire de sortie scolaire, et le bassiste est tout aussi bien équipé niveau techniques de jeu qu’un guitariste pour ajouter sa couleur à l’espace sonore ! Il peut jouer au doigt ou au médiator pour plus de piquer, mais aussi faire du slap. Cette technique très utilisé en funk qui consiste à frapper les cordes du pouce. On vous laisse en exemple du potentiel illimité du bassiste la vidéo du YouTuber Miki Santamaria :

En conclusion, prenez donc soin de vos bassistes, un potentiel bien exploité peut transcender votre son à tout jamais !

Si vous voulez allez plus loin dans la découverte des postes, n’hésitez pas à faire un tour du côté de cet article pour tout savoir des guitaristes rythmiques !