fbpx
Les différents types de guitares basses !

Les différents types de guitares basses !

3
(2)

L’histoire de la guitare basse a commencé à peu près à la même époque que celle des premières guitares électriques. L’instrument, pensé cette fois dès l’origine pour être amplifié, était censé pallier aux contraintes qu’une contrebasse pouvaient engendrer. Même si de nombreux prototypes ont été proposés dès les années 30 par l’inventeur Paul Turmac, il a fallu attendre 1951 que Léo Fender sorte le premier modèle à susciter un vif intérêt : la Precision bass. Dans cet article, nous allons nous pencher sur les différents modèles de guitares basses existants à l’heure actuelle en décrivant leurs spécificités.

La ” Précision Bass ” ou ” P-Bass “

C’est le modèle de basse le plus répandu au monde. L’icône emblématique de l’instrument. Le premier modèle jamais est sortie des usines Fender en 1951. L’instrument est appelé ” précision bass “car, contrairement aux contrebasses, le manche est ici fretté. On y compte une vingtaine de frettes au total sur les modèles standard. Autre originalité, un micro dit ” split coil pickup “. Il s’agit d’un micro double à simple bobinage qui a été séparé en deux parties. Une couvrant les cordes de Mi grave et de La, et l’autre couvrant le Ré et le Sol (sur un accordage standard EADG). Placés à proximité du chevalet sur le ” sweet spot “, l’endroit idéal, ils délivrent un son lourd, puissant et polyvalent.

dirnt_bass

La ” Jazz Bass “

Léo Fender ne s’arrêta pas au succès grandissant de la P-Bass. Son idée était de convertir les musiciens de Jazz à son concept et pour se faire, il a élaboré un cahier des charges très précis qui donna naissance en 1960 à la Jazz Bass ! Le Split Coil Pickup a été remplacé par deux micros simples bobinages uniforme et le manche a été affiné, ce qui permet un espacement plus rapproché des cordes et permet des lignes de basse plus rapides avec un plus grand confort de jeu. Ses micros lui permettent une versatilité sonore avec un boost des médiums et un son très précis et dur au niveau du chevalet, et un son bien lourd en se rapprochant du manche. La Jazz Bass s’est épanouie sous le joug de virtuoses tel que Jaco Pastorius, Tina Weymouth ou encore Marcus Miller.

jazz_bass

Les basses Fretless

L’absence de frettes peut être vue par les puristes comme un retour aux sources et aux origines en rapprochant l’instrument de sa grande sœur : la Contrebasse. Plus difficile à jouer qu’une précision basse, elle en garde pourtant les caractéristiques de base. Le contact direct des cordes sur le bois du manche permet un son beaucoup plus continu et chaleureux qu’une basse fretté. Les slides (ou glissendo), par exemple, sont libérés des imperfections sonores provoqués par les frettes. Le plus important pourtant se situe dans l’infini des possibilités tonales de l’instrument. Il est possible de réaliser bien plus de notes et variations.

fretless_bass

Les basses à tessiture étendue, ou ” ERB “

Les ERB ou ” Extended-Range Basses ” en anglais sont de loin les guitares basses les plus impressionnantes. Elles sont dîtes ” à tessiture étendue ” car elles comportent plus de 4 cordes, ce qui augmente le nombre de notes jouable à la portée de l’instrument. Les ERB les plus répandues ont 5 à 6 cordes mais il existe des modèles défiant l’entendement avec une douzaine de cordes et un manche très large !

erb_james_groodall

Et vous, connaissez-vous d’autres types de guitares basses ?

Est-ce que vous avez aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 3 / 5. Nombre de votes 2

Laisser un commentaire