Accueil » De quoi est constituée ou composée une guitare ?

De quoi est constituée ou composée une guitare ?

De quoi est constituée ou composée une guitare ?
0
(0)

La guitare est un instrument de musique qui jouit d’une grande popularité. Professionnels ou amateurs, de nombreux artistes s’en servent pour jouer de la musique. Cependant, cet instrument existe sous plusieurs variétés. Par exemple, on distingue la guitare acoustique de la guitare électrique ou la guitare folk de la guitare basse, etc. Même si le champ de possibilités qui s’offre est vaste, il est facile d’opérer un choix. Il suffit de tenir compte des caractéristiques de l’accessoire. Bien les connaître implique de distinguer les différentes parties de l’accessoire. Dans cet article, nous vous proposons d’en apprendre plus sur la composition de la guitare. Découvrez ses pièces constitutives et leurs rôles.

Comment fabriquer une guitare ?

La fabrication d’une guitare pour débutant ou pour professionnel relève du domaine de l’art. Pour concevoir cet instrument, il faut du savoir-faire. En général, voilà pourquoi seuls les grands luthiers connaissent les secrets de fabrication de l’instrument. Sa conception se déroule en trois grandes étapes. La première consiste à préparer les différents éléments.

À la première étape, le luthier rassemble les différentes matières qu’il lui faut. Il s’agit surtout du bois. En fonction du design qu’il projette de donner à sa guitare, il utilise l’acajou, le cèdre, le palissandre, le chêne ou l’érable. Il a plusieurs possibilités. Puis une fois tous les éléments rassemblés, il les façonne pour leur imprimer la forme qu’il recherche.

De quoi est constituée ou composée une guitare ?

Après l’élaboration des différentes pièces, le professionnel les assemble. L’étape de l’assemblage consiste simplement à joindre les pièces les unes aux autres. Pour cela, les luthiers utilisent des méthodes de soudure. Cette approche empêche que les différentes pièces se détachent de la structure centrale. Enfin, à la dernière phase, il faut vernir le bois.

La qualité de la finition définit le prix de la guitare. Une guitare classique bien vernie coûte plus cher qu’une guitare basse sans esthétique. C’est pourquoi les fabricants veillent à concevoir des accessoires présentant un design optimal. Chacune des parties composantes reçoit un traitement. Ce sont la partie supérieure, la partie centrale et la partie inférieure.

Les composantes de la partie supérieure d’une guitare

La partie supérieure correspond à la tête de l’accessoire. On la désigne aussi par l’appellation de partie haute. Certes, les modèles de guitare varient. Néanmoins, la partie haute se compose presque toujours de deux éléments : le sillet et les mécaniques.

Le sillet de tête

Sur une guitare, le sillet de tête comporte des encoches. Le nombre d’encoches équivaut au nombre de cordes. Généralement, on dénombre 6 cordes sur les guitares. Par conséquent, la majorité des modèles disponibles dans le commerce compte également 6 encoches au niveau du sillet. La taille de ce dernier varie entre 4,2 cm et 4,4 cm.

Malgré ses petites dimensions, le sillet de tête joue un rôle important sur une guitare. En fait, il remplit plusieurs missions :

  • supporter la tension des cordes pour éviter la déformation de l’accessoire ;
  • faciliter la stabilité de l’accordage, que ce soit sur une guitare sèche ou non ;
  • garder les cordes à la bonne position pour éviter un déséquilibre dans leur espacement ;
  • déterminer le son d’une corde lorsqu’on la joue à vide ;
  • mesurer la hauteur des cordes pour offrir un confort optimal et une liberté de jeu au musicien.

Les mécaniques de la guitare

Situées au niveau de la partie supérieure de la guitare, les mécaniques permettent de composer de belles mélodies. On les appelle aussi clés d’accordement ou boutons. En effet, elles servent à accorder l’instrument. Elles définissent la qualité du son produit, puisque c’est autour d’elles que l’on enroule les cordes. Par ailleurs, les mécaniques sont utiles pour fixer les cordes à la partie haute. L’autre extrémité est ensuite rattachée au niveau du chevalet.

On distingue trois types de mécaniques :

  • les mécaniques classiques : on les retrouve essentiellement sur la guitare classique ;
  • les mécaniques à bain d’huile : elles constituent un excellent compromis entre qualité et prix. Bien qu’elles n’offrent pas un accordage exceptionnel, celui-ci est de meilleure qualité qu’avec les mécaniques classiques ;
  • les mécaniques autobloquantes : les fabricants de guitares bloquent la corde dans l’orifice de ces mécaniques. On peut donc facilement changer de corde lorsque l’une d’elles s’abîme.

Une guitare pour débutant ou professionnel ne se compose pas que de la partie supérieure. On y retrouve également la partie centrale, et elle regroupe plusieurs pièces.

Les composantes de la partie centrale d’une guitare

La partie centrale de l’accessoire de musique porte aussi le nom de manche. Située entre la tête et la caisse, elle permet de jouer des accords. C’est ici que le musicien appuie sur les cordes de la guitare afin de produire des sons. La partie centrale réunit des composantes.

La touche

Sur le manche de la guitare, on trouve un bois. Ce bois est désigné par le nom de touche. Il présente quelques millimètres d’épaisseur, et les fabricants le collent sur le manche. Sa nature et ses finitions varient. Sur une guitare classique ou une guitare acoustique, le bois utilisé peut être en palissandre. Mais, sur d’autres variantes, on peut utiliser un bois en ébène. D’autres essences peuvent aussi servir. Dans tous les cas, on veille à recourir à un bois précieux.

Les cases pour jouer

Toutes les guitares y compris la guitare facile pour jouer des accords se composent de cases. Celles-ci s’étendent le long du manche. Leur nombre varie. Les luthiers prennent en compte quelques éléments pour définir le nombre de cases. Ils considèrent entre autres le type d’accessoire. En effet, une guitare classique ne compte pas le même nombre de cases qu’une guitare électrique. En général, ces dernières en affichent plus. Les fabricants considèrent aussi le nombre de frettes sur l’instrument de musique.

Les frettes

Les frettes constituent des barrettes en métal. Elles séparent les cases sur la guitare. Entre deux cases, loge une barrette. Le plus souvent, on compte 20 barrettes sur l’équipement à six cordes. Toutefois, certains modèles vont jusqu’à 22 ou 24 frettes. Lorsque le musicien joue, il pose ses doigts à proximité des frettes pour mieux pincer les cordes. C’est aussi une astuce pratique pour éviter les vibrations produites à leur contact.

Les repères

Jouer de la guitare n’est pas toujours facile, surtout pour un débutant. Pour simplifier la tâche, de nombreuses marques intègrent des repères sur leurs accessoires. Ainsi, dans les boutiques physiques et en ligne, vous pouvez acheter une guitare manouche avec des points de repère. 

À quoi servent les repères ? Ils indiquent les numéros de cases, ce qui permet de lire plus facilement une tablature. Le repère donne le numéro exact de la case à jouer. Généralement, les repères apparaissent sur le côté du manche dans la case 5 et la case 7.

Les cordes

Sans doute, les cordes constituent la partie la plus connue sur une guitare. Quelles que soient la forme et la nature de l’accessoire, on y trouve des cordes. Celles-ci peuvent être conçues avec des matières différentes. Par exemple, la guitare acoustique se compose de trois cordes en nylon et trois autres en acier. Quant à la guitare folk, les cordes sont souvent en acier. Il en est de même pour certaines guitares électriques, comme la guitare Gibson.

Jouées ensemble, les cordes produisent des sons agréables quand on sait bien les manipuler. Cependant, elles remplissent des rôles différents, notamment la corde supérieure et la dernière. La première corde mentionnée représente la plus grave de la guitare. Quant à la seconde, elle est la corde la plus aiguë.

Les cordes exercent une pression sur le manche. Grâce à cette tension, ce dernier peut tenir bien droit. Voilà pourquoi il faut vérifier régulièrement vos cordes. En effet, une corde cassée risque de déformer l’accessoire ; la pression exercée n’étant plus équilibrée.

La partie supérieure et la partie centrale constituent des parties clés d’une guitare. Sans elles, il est impossible de jouer de la musique. Toutefois, elles ne suffisent pas pour former la guitare. Une dernière partie regroupant de nombreux éléments revêt une importance particulière. C’est la partie inférieure.

Guitare : Les composantes de la partie inférieure

À la partie inférieure de la guitare, on retrouve la caisse de résonance. Elle occupe la majeure partie du bas de l’accessoire. Les fabricants y rattachent entre autres le manche et le chevalet. La mission principale de la caisse de résonance est d’amplifier les vibrations.

En ce qui concerne son apparence, celle-ci diffère en fonction des marques. C’est d’ailleurs grâce à cette partie de l’accessoire que l’on peut différencier une guitare Fender d’une guitare Ibanez ou une guitare Flamenco d’une guitare Flamenca. Chaque fabricant personnalise son outil. Néanmoins, on retrouve presque les mêmes éléments au niveau de la partie inférieure d’une guitare.

La table d’harmonie

La table d’harmonie occupe la partie supérieure de la caisse de résonance. Lorsque vous grattez les cordes du manche, la table d’harmonie amplifie et enrichit le son produit. Pour remplir ce rôle, elle se fait aider par le barrage. Ce dernier oriente les ondes sonores et assure leur propagation sur l’ensemble de la table. De cette façon, le son s’entend correctement.

Si vous envisagez d’acheter une guitare, nous vous recommandons de considérer la table d’harmonie. Elle détermine la personnalité sonore de vos accords. Le rendu que vous aurez dépendra de la qualité de la table, sa résistance, sa finition et le talent du fabricant. Préférez les modèles dont la marque est reconnue et dont la finition semble irréprochable.

La rosace

La rosace est une pièce maîtresse de la structure des guitares. Ces derniers en sont tous constitués. La rosace se situe en dessous des cordes sur la table d’harmonie. Il s’agit de la cavité généralement circulaire et ornementée. Elle joue un rôle fondamental quand vous jouez de la guitare. C’est grâce à elle que le son se propage à l’extérieur de l’équipement. Sans elle, il resterait coincé et serait inaudible. La rosace assure la projection du son amplifié.

Avant d’acheter un modèle de guitare, vous devriez vérifier le diamètre de sa rosace. Pour cause, comme la table d’harmonie, sa dimension influence la qualité sonore. Si la rosace est étroite, comme avec la guitare manouche, le son reste aigu et médium. Par contre, si les dimensions sont généreuses, vous obtiendrez un son qui intègre des fréquences basses.

La plaque de protection

Cette pièce n’est pas visible sur toutes les guitares. Pour autant, elle s’avère utile. En effet, son rôle est de protéger la table d’harmonie pour éviter que celle-ci s’abîme, ce qui aurait des conséquences (minimes) sur la qualité du son émis par l’accessoire. Sur la plupart des modèles de guitares, la plaque de protection est simplement collée à la table d’harmonie. Mais, elle affiche des motifs ou des desseins qui renforcent l’esthétique de l’ensemble.

Le chevalet

Le chevalet se trouve sur la partie inférieure de la caisse de résonance. Il est conçu en bois ou en métal. À l’instar de la rosace, il joue un rôle de premier ordre dans le maniement de la guitare. En effet, il fixe les cordes et les maintient à la bonne hauteur pour que le joueur bénéficie d’une liberté dans ses mouvements.

Le mode de fixation change en fonction des modèles des fabricants. Par exemple, sur une guitare folk, on se sert de goupilles en plastique que l’on insère afin de bloquer les cordes. Sur une guitare électrique, le système change. À l’une de leurs extrémités, les cordes disposent d’une petite boule grâce à laquelle on peut les bloquer. Enfin, sur une guitare classique, on insère les cordes dans un trou puis on forme un nœud.

Les boutons de courroie

Les boutons de courroie, généralement au nombre de deux et misent de part et d’autre de l’accessoire, sont vissés dans la caisse. Leur présence simplifie le port de l’équipement lorsque le musicien souhaite jouer debout par exemple. Mais, il faut noter que contrairement à d’autres pièces de la guitare, les boutons de courroie n’apparaissent jamais sur la gamme classique. On ne les retrouve que sur la guitare acoustique et la guitare électrique.

Par mesure de sécurité, préférez les guitares dont les boutons de courroie présentent un système de vis. Cela garantit la solidité de l’ensemble lorsque vous portez l’équipement pour jouer. Celui-ci ne risque pas de voler et s’écraser au sol.

La guitare se compose de plusieurs pièces réparties en trois parties : la partie supérieure (la tête), la partie centrale (le manche) et la partie inférieure (la caisse). Sur la partie supérieure, on trouve le sillet et les mécaniques. La partie centrale regroupe la touche, les cases, les frettes, les cordes et les repères. Enfin, la partie inférieure comprend la table d’harmonie, la rosace, le chevalet, les boutons de courroie et éventuellement une plaque de protection.

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *