Accueil » Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)
0
(0)

Les accords quinte ou de puissance sont couramment utilisés dans la musique rock, et sont aussi connus sous le nom de power chords. On les nomme accords de quintes parce qu’ils sont faits à partir de la note de base et de la quinte. Ils sont puissants, souvent croustillants et sont très faciles à jouer, car il ne faut que trois notes pour faire ce type d’accords de guitare. Nous suivrons étape par étape les formes de bases de ce type d’accords. Aussi, nous verrons comment les jouer plus facilement sur votre guitare.

Un peu de théorie musicale : Les accords quinte

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)
Accords quinte – Jeu de corde d’une guitare

Les accords de quintes tirent leur nom des accords de puissance ou power chords, car ils sont des accords énergétiques produisant des sons forts. En général, un accord de quinte est un accord composé de trois notes : la basse fondamentale, la quinte et l’octave. Sachez que l’octave est la troisième note dans ces types d’accords. Elle est juste en dessous de la note de quinte. En effet, la troisième note ( l’octave) est semblable à la fondamentale ; la seule différence, c’est qu’elle est plus aiguë. Pour un débutant, la formation d’un accord de quinte sur le manche reste parfois difficile du fait de la disposition peu pratique des doigts sur le manche de la guitare. Par conséquent, les accords de quinte seront composés de deux ou trois hauteurs si la fondamentale est doublée.

Par ailleurs, les accords quinte sont qualifiés d’accords parfaits du fait de leurs sonorités stables et pleines en dépit qu’ils soient majeurs ou mineurs. Ils sont souvent utilisés pour les introductions, les conclusions et les temps forts. Cependant, ils font partie des accords les plus pauvres du point de vue harmonique, car ils ne contiennent pas de tierce ni de septième. Ce défaut les rend encore plus neutres par rapport aux accords dits suspendus.

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)

Construction des accords quinte

La construction d’un accord de puissance demande un peu de théorie musicale. Sur le manche d’une guitare, on peut utiliser la gamme majeure pour retrouver la suite logique entre ces différentes notes. En harmonie, on définit les intervalles entre les notes de la manière suivante :

  • Fondamentale (I) ;
  • Seconde (II) ;
  • Tierce (III) ;
  • Quarte (IV) ;
  • Quinte (V) ;
  • Sixte (VI) ;
  • Septième (VII) ;
  • Octave (VIII).

A l’aide de la gamme majeure, on obtient les écarts suivants : I – 1 ton – II – 1 ton – III – 1 ton – IV – 1/2 ton – V – 1 ton – VI – 1/2 ton – VII – 1 ton – VIII.

Petit schéma pour les accords quinte

Comme les octaves, le jeu des accords de puissance nécessite la compréhension de petits schémas très simples afin de les composer sur le manche.

Pour ce faire, il vous suffit de placer la note principale de votre accord sur l’une des trois cordes graves. Vous pouvez par exemple opter pour la sixième, la cinquième ou la quatrième si vous le désirez. Cependant, au-delà de cette configuration, il est vrai que la construction des power chords serait possible, mais vous aurez des accords trop aigus.

Ensuite, vous allez placer la deuxième note pile en dessous de celle où se situe la première avec un espacement de deux cases vers l’avant. Cependant, dans une autre configuration dans laquelle vous aurez par exemple un surplus d’octaves, il vous suffit d’utiliser une variante consistant à ajouter aux deux notes de l’accord, l’octave de la première. Ainsi, on remarquera trois notes de jeu, mais deux notes différentes du fait que la principale et l’octave sont identiques.

Le choix de l’accord quinte ou puissance

Les accords de puissance sont des accords composés de deux notes différentes contrairement aux autres qui peuvent contenir jusqu’à trois, quatre, voire plus. C’est apparemment ce qui confirme le fait qu’ils soient des accords pauvres. Cependant, c’est cette distinction qui fond d’eux ce qu’ils sont. Par exemple, avec des accords riches possédant au moins trois notes différentes, le guitariste sera confronté à un effet de distorsion du son. Ainsi, au niveau du son saturé, le guitariste aura tendance à entendre un rendu brouillon. Par conséquent, il ne sera pas capable de distinguer correctement les notes.

Par contre, avec les accords de puissance cette porte lui sera grandement ouverte. Il aura accès à toute l’énergie escomptée en contrepartie des richesses de notes. C’est la raison de la présence accrue de ces accords dans le rock, le métal et le blues.

L’accord de puissance ou Power Chord

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)
Accords quinte – Le jeu du power chords

Les Power Chords font partie des accords les plus simples à produire, car ils se composent de deux ou trois notes : la fondamentale, la quinte et parfois l’octave. Le plus souvent, le power chord est construit à partir de deux notes jouées. Cela est dû au fait que l’octave représentant la troisième note est identique à la première note qui est la fondamentale. Cela revient à dire qu’une même note est jouée deux fois ! Voilà la raison pour laquelle vous verrez le plus souvent qu’on dira qu’un accord de puissance est de base un accord de deux notes.

Par ailleurs, les musicologues vous diront que l’accord de puissance n’est pas vraiment un accord dans le sens propre du terme. Pour eux, le terme spécifique associé à cet accord est : intervalle à fonction diatonique d’un mineur ou majeur, puisqu’en règle générale, un accord est au moins une composition de trois notes. Or, apparemment cela n’est pas le cas de l’accord de puissance.

En outre, le Power Chords n’est pas un accord convaincant en termes de sonorité claire. Malgré cela, il est très utilisé dans le jeu avec la distorsion. Sa simplicité harmonique laissant plus de place à l’effet lui permet de délivrer toute sa puissance.

Le petit conseil de cet article, c’est de vous entraîner à jouer des morceaux nécessitant des accords barrés (comme Hotel California de The Eagles) et des accords de puissance. Peu à peu, essayez d’y ajouter votre majeur, et barrez la case entière avec l’index. Avec le temps, vos barrés seront efficaces et remplaceront vos accords de puissance en son clair.

Particularité des accords quinte ou accords de puissance

Nous allons énumérer quelques particularités des accords de puissance ou de quinte.

Les accords de puissance : Les accords quintes à trois notes

Les accords de quinte sont généralement les accords de trois notes. Par illustration, pour jouer un accord de puissance en Fa, les guitaristes ont tendance à utiliser une note de base sur la corde de Mi grave et celle de La.

Pour l’accord de puissance en Fa, il sera nécessaire d’utiliser la corde de Mi grave. A cet effet, vous maintiendrez la note de base avec votre premier doigt. Puis faites-le suivre avec vos 3ème et 4ème doigts pour maintenir les deux autres notes. Il s’agit d’un accord de puissance en Fa, car la note fondamentale se trouve sur la première case de la corde de Mi grave.

Les accords quinte : Des accords mobiles

Avec les premières formes des accords quinte (power chords) que vous aurez en face de vous, si vous vous déplacez vers des cases supérieures, vous obtiendrez un autre accord de quinte. Par notre exemple, si vous déplacez un accord de puissance de Fa vers la cinquième case de la corde de Mi, il deviendra un accord de puissance de La. En effet, la cinquième case de la corde de Mi est une note de La.

Les accords de puissance fonctionnent aussi sur la 5e corde !

Une forme identique d’accord de puissance à 3 notes peut être utilisée sur la 5e corde également. Par ailleurs, si vous êtes en accord standard, elle sera alors sur la corde de La. Il s’agit des mêmes règles appliquées précédemment.

Cependant, la frette que vous aurez sur votre premier doigt sera la note de base, elle déterminera l’accord que vous jouez.

Les formes de bases des accords quinte ou de puissances

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)
Accords quinte – Les différentes notes de musique

Dans ce cours, je vais vous apprendre trois figures de base pour les accords de puissance. Nous allons nous concentrer sur la maîtrise de ces formes. Une fois les accords de puissance maîtrisés, vous pourrez les utiliser dans n’importe quel genre de musique y compris le jazz, le rock, le reggae, la country et bien plus encore.

La première forme d’accords quinte ou de puissance

Débutons par la toute première forme d’accord de puissance. Posez votre index sur la troisième case de la corde de Mi grave. Quand vous jouez des accords de puissance, la note jouée avec votre index sera toujours la note fondamentale de l’accord. De principe, la fondamentale permet d’obtenir le nom d’un accord de puissance précis.

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)

Par ailleurs, si votre index joue la note Do, alors il s’agit d’un accord de puissance en Do.

Accord quinte (chords power) en Sol G

Il est désormais assez facile de suivre le modèle pour terminer cette forme d’accord de puissance où que vous soyez. Il faut simplement monter de deux frettes sur une corde en plaçant le troisième doigt sur la corde qui est ici la cinquième frette de la corde de La. Cela achève la forme de votre accord de puissance, et vous pouvez le jouer en ne jouant que la cinquième et la sixième corde.

La particularité des accords en puissance est la possibilité qu’ils offrent dans le déplacement des doigts autour du manche. Cependant, vous devez vous familiariser et apprendre davantage d’accords de ce genre. Entraînez-vous à déplacer votre doigt autour du manche sur la sixième corde.

Deuxième forme d’accord de quinte : La création d’un accord en puissance en partant de la première

Maintenant, nous créerons notre prochaine forme d’accord de puissance en partant de la première et en y ajoutant une note supplémentaire. Il s’agit toujours d’un accord à deux notes, mais nous allons doubler la note de base.

Commencez par un accord quinte en Sol, ensuite introduisez une octave supérieure à la note sol fondamentale en mettant votre petit doigt sur la cinquième case de la corde de Ré. Si vous choisissez chaque corde, vous n’entendrez qu’une note de Sol et une note de Ré. Cependant, la troisième corde ajoute maintenant la note de Sol supplémentaire dans l’octave supérieure.

Si vous arrivez à jouer chacun des accords de puissance construits jusqu’à présent, vous remarquerez que cette version à trois cordes a un son plus plein que la version à deux cordes. Cela vous fournira un autre cocktail de saveur que vous pouvez utiliser pour vos accords en quinte.

Habituez-vous à travailler à faire descendre cette forme pour que vos doigts puissent y aller directement. Cela ne concerne que vos doigts situés derrière les frettes. En principe, vous serez à mesure de déplacer l’accord n’importe où le long du manche.

La troisième forme d’accord quinte (power chords)

Celle-ci est identique à la précédente. Cependant, au lieu de jouer les deux notes aiguës avec deux doigts, nous allons enlever notre petit doigt de la corde. Ainsi, nous allons adapter notre troisième doigt pour qu’il joue réellement ces deux notes.

C’est une étape qui peut paraître ennuyeuse au début, surtout si vous n’avez jamais fait de mesure avec votre troisième doigt auparavant. Avec le temps, vous allez acquérir toute la force et la dextérité nécessaires pour le faire confortablement. Utilisez votre doigt pour faire un barré afin que les accords de quintes deviennent plus rapides et plus faciles.

Cependant, avec les différentes configurations qui se présenteront à vous, vous serez obligé d’utiliser de nouvelles formes d’accords de puissance. Cette technique est très importante, et vous devez l’avoir comme instrument dans votre boîte à outils.

Ou utiliser les accords quinte ou de puissances  ?

Le plus souvent, le power chord est utilisé en rythmique. Cependant, plusieurs styles de musique comme le rock, le punk, la pop, le métal et parfois le blues en font grandement l’usage. Certains guitaristes comme Blink 182, Black Sabbah l’ont utilisé pour faire des riffs. Le power chord fait partie des accords qui s’adaptent bien aux sons saturés et à la distorsion : voilà pourquoi il est très sollicité.

Entraînez-vous avec des chansons

Comme vous le savez, il existe une multitude de chansons que vous pouvez jouer à l’aide des accords de puissance. De plus, pour affiner une nouvelle technique de guitare, il est essentiel de la pratiquer à l’aide d’une chanson. Heureusement que MyMusicTeacher vous propose de bonnes chansons d’apprentissage vous permettant d’aiguiser votre dextérité. D’ailleurs, vous pouvez par exemple opter pour la chanson « Can’t Explain » du groupe The Who. Il constitue l’un des riffs les plus symboliques du rock. Il en existe plein d’autres de ce genre et vous pouvez faire votre choix en choisissant les meilleurs.

Résumé

Les accords de puissance peuvent être très bons si vous les jouez correctement. Lorsque vous jouez ce type d’accords, il est important de couper le son des autres cordes pour éviter qu’elles ne résonnent, car si elles résonnent, votre progression d’accords finira par sonner trop fort.

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Les accords de quintes et les accords de puissances (power chords)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *