Accueil » Le jargon de l’amplificateur pour guitare !

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !
0
(0)

De l’épaisseur du haut-parleur à la comparaison solid-state contre tube, dans cet article, nous vous détaillons tout le vocabulaire de l’expert en amplification ! Nous allons commencer par parler de la structure avec les diverses solutions existantes pour amplifier une guitare électrique, puis nous détaillons les multiples technologies de pré-amplification. Enfin, nous aborderons très rapidement la mécanique acoustique pour mieux comprendre le fonctionnement d’un amplificateur pour guitare.

La petite histoire de l’amplificateur pour guitare

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !
Amplificateur pour guitare – Un ampli à lampes, le préféré des pros

Les premiers amplificateurs n’arrivaient pas à toujours sonoriser de manière correcte les groupes qui jouaient sur scène avec leurs publics qui devenaient de plus en plus larges. Alors, pour compenser ce manque de sonorisation, les musiciens devraient augmenter le volume de l’amplificateur jusqu’au maximum. C’est ainsi qu’ils faisaient saturer cette section de puissance. Voilà donc comment la saturation a effectué son apparition.

A l’époque, il était uniquement question du son clair plus ou moins saturé (sonorités crunch), et de la distorsion que produit l’amplificateur de puissance (overdrive). Ce n’est que dans les années 60 qu’il y a eu la possibilité d’obtention de plus de gain sans avoir à trop augmenter le volume des amplis, et ce, grâce à l’apparition des pédales de saturation.

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !

Les premiers amplificateurs possédant de distorsions effectuaient leur apparition vers les années 70/80. Ces amplis étaient alors pourvus du potentiomètre « gain » ou « volume » de pré-ampli qui servait à ajuster le degré de distorsion. De plus, ils étaient pourvus d’un volume de puissance « master » qui permettait d’avoir le contrôle du niveau de sortie générale. Dans les années 90, les amplis contenaient directement plusieurs canaux. L’un de ces canaux était spécialement dédié à la saturation.

Quelle est alors la structure d’un amplificateur pour guitare ?

La structure d’un amplificateur pour guitare

Sous le terme ” d’ampli guitare ” se cachent en réalité beaucoup de choses ! Tout d’abord, un amplificateur pour guitare est toujours composé d’au moins deux éléments : un pré-amplificateur et un amplificateur de puissance. Le pré-ampli a pour rôle d’élever le niveau du signal électrique dispensé par la guitare pour que ce dernier puisse ensuite entrer dans l’amplificateur de puissance. Le niveau du pré-ampli peut être modulé en utilisant le potentiomètre ” Gain “. L’ampli de puissance correspond au deuxième étage d’amplification. Il s’agit cette fois d’élever le signal pré-transformé par le pré-ampli pour que celui-ci ait une amplitude suffisante pour faire vibrer les parois d’un haut-parleur.

Le haut-parleur correspond au troisième élément caractéristique de l’amplificateur guitare. Il s’agit de la membrane vibrante qui va délivrer le son.

Dans la réflexion collective, un ampli guitare correspond à un bloc tout-en-un. En réalité, il s’agit là d’un ampli que l’on qualifie de COMBO. Dans un meuble en bois, il réunit le pré-ampli, l’ampli de puissance et le haut-parleur. Au contraire, lorsque le boîtier contient uniquement le pré-ampli et l’ampli de puissance, on parle d’une tête d’ampli. Il doit être alors associé à un ou plusieurs baffles (un meuble contenant un ou plusieurs haut-parleurs) : on parle alors d’un stack.

Technologie et pré-amplification

Maintenant que vous savez tout de la structure des amplis, parlons des technologies qui y sont au cœur. Nous allons surtout nous intéresser aux deux premiers étages d’amplification (pré-ampli et puissance).

  • La technologie ” Solid-state ” utilise des transistors pour amplifier le signal de la guitare. Petits, solides, et efficaces, ils peuplent la grande majorité des amplificateurs bas à milieu de gamme. Ils sont peu coûteux et en général très rentables. Certains accusent les amplis à transistor de dispenser un son trop froid et dénué d’âmes. Une croyance qui perd ses fondements tant les amplificateurs s’améliorent.
  • Les amplificateurs à lampes sont encore aujourd’hui pour la plupart des guitaristes une référence en matière de sonorités. Ils sont la quintessence du son vintage, caractérisant les sons par de chaudes distorsions aux harmoniques fluettes et organiques. Ils utilisent des bulbes de verre sous vide pour amplifier le signal : les lampes, ou tubes. Ces dernières sont malheureusement très fragiles.
  • La modélisation correspond à la dernière grande catégorie d’amplification disponible sur le marché. Le signal analogique de la guitare est converti au format numérique, et des simulations électroniques déforment le signal pour lui donner le même aspect que celui dispensé par de célèbres amplis ou effets. Les amplis à modélisations sont très versatiles, et l’évolution du numérique fracture de plus en plus la barrière entre le son vintage et le son moderne.

Toutefois, le choix d’un amplificateur ne s’effectue pas au hasard, mais selon certains critères, dont la puissance.

Amplificateur pour guitare : La puissance

Quand il faut payer son amplificateur, certains guitaristes débutants négligent le critère de la puissance qui est pourtant d’une importance capitale.

Cette puissance se mesure en Watt RMS, et elle possède une fonction assez importante dans la qualité de la sonorité. En gros, plus l’amplificateur est puissant, et plus satisfaisant est le son qu’il produit. Mais la puissance a également un prix.

Toutefois, il est aussi nécessaire de savoir que la puissance d’un amplificateur pour guitare dépend de la technologie de ce dernier. Par exemple, un ampli à transistors de 100watts équivaut environ à un ampli à lampes de 30watts. Voyez-vous déjà la différence ? Cependant, la certitude de disposer d’une bonne puissance nécessite un test  de votre instrument sur l’amplificateur en question.  Ce n’est que de cette manière que vous jugerez la puissance.

Amplificateur pour guitare : L’utilisation compte

Le choix d’un amplificateur pour guitare va de pair avec l’utilisation dont il fera l’objet. Si c’est pour vous en servir chez vous, vous pouvez simplement choisir un ampli à lampes dont la puissance varie entre 10 et 20watts ou un ampli à transistors ayant une puissance comprise entre 5 et 30watts.

Pour une utilisation en groupe, choisissez un amplificateur à lampes dont la puissance varie entre 30 et 50 W ou un amplificateur à transistors ayant une puissance comprise entre 50 et 100 W.

Pour une utilisation sur scène, vous pouvez opter pour un ampli à lampes dont la puissance varie de 50 à 100 W. En ce qui concerne les amplificateurs à transistors, vous pouvez opter pour une puissance qui varie entre 100 et 300 W.

Amplificateur pour guitare : Quelle puissance pour quelle guitare ?

La puissance de votre amplificateur ne dépend pas uniquement de l’usage que vous voulez en faire. Elle dépend également de la guitare que vous possédez.

Par exemple, si vous avez une guitare électroacoustique, vous pouvez acheter un amplificateur à transistors ayant une puissance de 10 ou 20 W si vous vous en servez uniquement à votre appartement. En revanche, vous pouvez aller jusqu’à 80 W pour un usage de scène.

En ce qui concerne la  guitare électrique, vous pouvez choisir un amplificateur à lampes de 05 à 20W pour une utilisation purement personnelle, et 30 à 40W pour un usage collectif.

Par ailleurs, il est important de savoir comment choisir véritablement un amplificateur pour sa guitare électrique, et aussi les réglages que cela nécessite.

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !

Amplificateur pour guitare électrique : Les réglages

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !
Amplificateur pour guitare – Fender est l’une des meilleures marques d’amplis pour guitare

Après avoir acheté un amplificateur pour votre guitare électrique, vous serez maintenant confronté aux différents réglages nécessaires. Vous avez forcément besoin de passer par à cette étape afin de pouvoir modeler le son de votre ampli. Pour ce faire, vous aurez à répondre à quelques questions qui vous permettront de mener à bien votre réglage.

  • Quel son voulez-vous obtenir ?
  • La sonorité est-elle trop criarde ou trop ronde ?
  • Quels sont les différents réglages de votre amplificateur qui vous dérangent ?
  • Le son qui en ressort convient-il à votre style de jeu ?

Afin de bien régler votre amplificateur pour guitare électrique, nous vous aidons en vous offrant quelques conseils.

Quelques conseils pour bien régler votre ampli pour guitare électrique

  • En premier lieu, vous devez faire l’égalisation. En effet, il est question d’équilibrer les trois plages principales de fréquences. La majeure partie du temps, elles se disposent comme suit : Bass (les graves), Mid (les médiums), et Trebble (les aigus). Il faudra aussi procéder au test des potentiomètres afin de s’assurer de leur fonctionnement. Ensuite, vous aurez à vous servir de votre oreille pour dénicher le parfait équilibre entre ces trois fréquences. Il faut noter que chacune des fréquences apportera une couleur spécifique au son. On a par exemple de la rondeur au niveau des graves.
  • Il faudra ensuite passer au réglage du gain de manière à ce qu’il corresponde au niveau d’entrée de votre guitare dans l’amplificateur. Lorsque le gain se trouve dans une position minimale, la sonorité est très propre. En revanche, quand il est dans une position maximale, la sonorité devient plutôt saturée.  
  • Vous aurez aussi à régler les réverbérations et le delay afin d’offrir assez de profondeur au son pour capter des échos.
  • Les amplificateurs peuvent également avoir d’autres types d’effets. Il s’agit notamment de chorus, flanger… qui peuvent être réglés en fonction des préférences de son utilisateur afin d’enrichir ou de modifier le son.

3 meilleurs amplificateurs pour guitare électrique

  • La Boss Katana 100

Il s’agit ici d’un amplificateur pour guitare de 100W qui pèse environ 15kg (pas très lourd pour une puissance pareille). Il possède un haut-parleur (HP) 12’’ custom, mais aussi 5 types d’amplis dont : lead, clean, acoustic, crunch et brown. Cet ampli est non seulement complet, mais aussi polyvalent. Il s’adapte parfaitement à de nombreux styles de musique tels que le funk, le country ou le blues. Il est doté de 4 canaux et de deux lignes d’enregistrement (une entrée et une sortie). Par ailleurs, cet amplificateur peut se connecter à un Footswitch, car il incorpore une sortie casque.

  • Fender Mustang I V.2

Cet amplificateur pour guitare électrique est parmi les meilleurs modèles qui disposent d’une puissance de 20W. Il pèse environ 7,7Kg avec un HP 8’’ et un canal de 24 presets.

L’un des principaux avantages de la Fender Mustang I V.2 réside dans la quantité de modulations d’effets et de contrôles qu’il possède. Il dispose des fameux contrôles basiques tels que : volume, master, gain, bass ; les utilisateurs de cet ampli disposent  d’une sélection delay/réverbération. Au niveau de ses modulations d’effets, on retrouve le trémolo, le flanger ou le chorus. A tout cela s’ajoutent des effets qui sont nouveaux et insolites (Green Screamer ou Big Fuzz) avec environ une douzaine d’effets delay/reverb.

  • Marshall MG30GFX

C’est un amplificateur de 30watts qui est assez solide. Il dispose d’un HP 10’’ et 4 canaux. Cet ampli vous offre des réverbérations et des effets numériques. Il possède aussi : une entrée MP3/ligne, sortie casque, stimulation de haut-parleur et une possibilité de se connecter à un Footswitch.

L’un de ses points forts est sa polyvalence. Il dispose d’une facilité d’adaptation à de nombreux styles de musique tels que : le funk, le métal, le blues, etc. Sa fabrication est d’une qualité irréprochable. 

Amplificateur pour guitare : 2 meilleurs amplis pour guitare acoustique

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !
Amplificateur pour guitare – Il est important de bien régler son ampli guitare

Harley Benton HBAC-20

Cet ampli pour guitare acoustique dispose d’une puissance de 20 W et un haut-parleur 8’’ avec un tweeter. L’amplificateur est doté de 2 canaux, d’une seule sortie ligne et de nombreuses entrées (cinch, instrument, micro).  Il vous offre également une réverbération et 1 effet chorus ; ils sont tous deux commutables et réglables. Par contre, l’ampli ne dispose pas d’une boucle d’effets externe ni d’une connexion Footswitch. Il ne fonctionne pas non plus sur piles.

C’est un ampli assez surprenant qui s’adaptera parfaitement aux attentes d’un guitariste débutant. Il ne sera peut-être pas au goût du professionnel à cause de ses limites. La réverbération de cet ampli donne un rendu satisfaisant, mais le chorus nécessite quelques améliorations.

Roland Mobile Cube

Il s’agit ici d’un amplificateur pour guitare acoustique qui possède une puissance de 5W. Cet ampli a 2 HP 4’’. Il contient différentes entrées/sorties : deux entrées, micro jack, sorti mini-jack, deux jack instruments. C’est un amplificateur assez particulier, car il est petit et léger, ce qui le rend ultra-portable.

Par ailleurs, cet ampli permet d’effectuer un branchement simultané de 2 instruments et d’un micro. On parle donc d’un véritable système multifonctionnel même s’il est petit. Il fonctionne également sur piles, et a besoin de six piles AA afin de fonctionner sur une durée de 15 heures. C’est simplement un petit bijou d’ampli pour votre guitare acoustique.

Technique et mécanique acoustique

On définit souvent un ampli par sa puissance. ” J’ai acheté un ampli 50 W “. En réalité, on parle ici de Watts RMS : la puissance électrique affichée ne correspond pas au volume produit. Nous verrons dans un autre article, le lien réel entre la puissance, le volume sonore et la sensibilité des haut-parleurs.

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

Le jargon de l’amplificateur pour guitare !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *