Accueil » L’Equalizer, la pédale d’effet sous estimée par les guitaristes

L’Equalizer, la pédale d’effet sous estimée par les guitaristes

0
(0)

De toutes les pédales d’effets guitare, l’EQ (ou Equalizer) est certainement la plus dépréciee et sous-estimée. ” A quoi bon avoir un equalizer de plus, les potards BASS, MID et TREBLE de mon ampli font très bien l’affaire. “. Un bon EQ peut pourtant vous sauver la mise dans votre quête du son ultime. Un élément indispensable pour ajouter ce qu’il manque, enlever ce qu’il y a en trop, ou encore réparer le bouilli de sa chaîne d’effet.

Les pédales d’effet de guitare

Jouer à la guitare procure déjà des effets. Toutefois, pour ressentir un bon effet, celle-ci doit être accompagnée de pédale d’effet guitare. En général des effets de guitare vous permettent d’obtenir un son qui vous démarque des autres. Les pédales d’effets guitares sont donc importantes.

Comment trouve-t-on les effets guitares ?

On peut trouver certains effets sur les amplis de guitare. Les effets les plus populaires sont l’overdrive, la reverb et la tonalité. On peut trouver tous ces effets avec des pédales. Les pédales d’effet guitare examinent le signal de la guitare de façon analogue dans la majorité des cas. Il existe aussi des multi-effets. C’est un assemblage d’effets les plus utilisés par les guitaristes. C’est très astucieux car tous ces effets sont utilisés à travers le même instrument.

L’Equalizer, la pédale d’effet sous estimée par les guitaristes

Les différentes catégories de pédales d’effets

On classe les effets de guitare en plusieurs catégories en fonction de leurs domaines et leurs caractéristiques. Nous en avons cinq types : les effets de saturations, les effets de filtres, les effets temporels, les effets de modulation et les effets dynamiques.

Les effets de saturations

Il en existe trois au total. Nous les avons classés du moins prononcés.

  • L’effet Overdrive

On rencontre ces effets sur un grand nombre d’amplis de guitare. Son but est de faire aboutir le signal à une saturation légère. Il accompagne les rythmes tels que le grunge ou le blues. Cet effet allie le son clair et la distorsion. Lorsqu’il a été créé vers la fin des années 60, c’était pour reprendre le son saturé que faisaient les guitaristes de rock et de blues qui mettant le volume de leur ampli au dernier. C’était la seule méthode à cette période pour avoir cette catégorie de son.

  • L’effet distorsion

On peut qualifier cet effet de super overdrive. Il permet d’avoir un son un peu « sale » et beaucoup de gains que l’overdrive, son petit frère.

  • L’effet fuzz

Faites attention à cet effet car son objectif est de procurer des sons plains de bruits, de bourdonnements. Vous devez régler cet effet avec une très grande précision, sinon vous risquez d’entendre moins.

Jimmy Hendrix est l’un des grands guitaristes à maitriser cet effet FUZZ. Toutefois faites aussi attention, si vous voulez avoir un son comme le maestro, je recommande d’allier l’effet fuzz et l’effet overdrive. L’overdrive pourra adoucir le fort son de l’effet fuzz. Pour ce faire, il faudra brancher le fuzz dans l’overdrive et non le contraire.

Les effets de filtres

Que ça soit pour les effets ou en amour, le filtre a généralement tendance de faire ressortir ou laisser en retrait des fréquences du signal de votre guitare. C’est à choisir. Pour cet effet de filtre, il en existe trois :

  • La pédale wah-wah : Elle a pour but de décaler le filtre sur un ensemble de fréquences. Elle y arrive non pas par un bouton on/off comme sur les autres pédales d’effet guitare en général, mais grâce à sa crémaillère intégrée. Cet effet est très utilisé par les guitaristes de tous les styles. On dit de cet effet qu’il est progressif car plus on lâche la pédale, plus on diminue les aigus. Aussi, plus on presse la pédale, plus on diminue les graves.

De nombreux guitaristes connus ont recours à cet effet. Des guitaristes comme Kirk Hammett ou Jimmy Hendrix ont toujours fait des prouesses en utilisant cette pédale.

  • La pédale d’auto-wah :  Elle est pareille que la pédale évoquée précédemment pour ce qui de l’effet qu’on obtient. Par contre, son avantage est qu’elle est programmée ou automatisée.
  • L’équaliseur : cet effet fait partie des plus sous-estimés et méconnus par les guitaristes. En général, cet effet est très négligé. Pourtant avec toutes ses fonctionnalités et ses réglages, il peut permettre d’ajuster le signal afin d’avoir le son tant recherché. C’est un accessoire qui accompagne les réglages de bass, treble et mid d’un amplificateur. C’est un allié essentiel car il est très précis. Les guitaristes ne doivent donc pas le négliger et le dénigrer.

Voici un petit conseil pour régler un équaliseur. Alors pour le régler, mettez d’abord tous les boutons à 0. Ensuite augmentez ou baissez chaque paramètre pour aboutir au résultat recherché. Pour être plus performante, cet effet doit être placé à la fin de la chaine.

Les effets temporels

L’utilisation de ces effets temporels ne se fait pas sur la fréquence du son de la guitare mais plutôt sur le temps. En effet l’action sur ces effets crée des retards sur le signal. Il en existe deux types d’effets temporels.

  • La pédale de Delay : cette pédale a été créée en fonction du fonctionnement de la chambre d’écho. En effet, elle permet de faire répéter le son créé par l’amplificateur. Le son se tourne en boucle comme un écho. Il est possible de paramétrer en même temps et le nombre des répétitions et la fréquence que vous désirez.  Aujourd’hui, il fait partie des éléments essentiels des instruments et accessoires des guitaristes.
  • La pédale de reverb : Elle est souvent utilisée sur l’amplificateur des guitaristes par défaut. En revanche, elle n’est pas toujours utilisée. Pour régler donc ce problème ou pour accompagner une reverb qui existe déjà, la reverb a été créée en mode pédale.  Cet effet a une influence sur l’impact de son obtenu. Cela vous donne la sensation que vous jouez dans un grand espace.

Les effets de modulation

Dans les groupes de des effets de guitare, il y a certains qu’on peut qualifier de calme. Pourtant les effets de modulation sont plutôt éveillés. Ils peuvent modifier le son au point qu’on ne reconnaisse  plus la guitare. O, peut qualifier cette famille d’effet de famille nombreuse. Alors, nous avons Les plus connus à savoir la pédale de Chorus, la pédale de Flanger, la pédale d’harmoniser, les pédales d’octaver…  Il en existe d’autres comme le tremolo ou la Whammy.

Les effets dynamique

Cette catégorie est la plus complexe de toutes les familles de pédales d’effet guitare. C’est aussi une famille nombreuse. On trouve alors dans cette famille : la pédale compression, la pédale Noise Gate, la pédale du limiteur, la pédale d’Enhancer…

Qu’est-ce qu’une pédale d’égaliseur

Une pédale d’équaliseur de guitare est un instrument qui permet de bien régler l’équaliseur. En effet, il permet de régler les fréquences du son c’est-à-dire augmenter et diminuer toutes les fréquences à savoir les médiums, les médiums, les basses, les basses, les hauts et bien d’autres encore…

La pédale d’égaliseur de guitare est une pédale importante et polyvalente. Elle très souvent négligée et oubliée. Toutefois c’est elle qui permet de bien contrôler les sons en l’ajustant de façon très précise. C’est une pédale d’effet guitare indispensable à ne pas négliger.

De quelle manière peut-on utiliser une pédale d’équaliseur de guitare ?

On peut utiliser cet appareil de diverses manières. Il a plusieurs rôles.

  • Premièrement, il vous permet de contrôler les fréquences et ainsi d’ajuster le son  
  • Deuxièmement, il peut servir d’amplificateur de volume en tant que overdrive ou volume booster. Vous pouvez donc l’utiliser  pour avoir plusieurs audio avec une même guitare.
  • Troisièmement il permet de corriger l’acoustique de l’espace quand vous jouez dans des lieux inhabituels. Ainsi son rôle est d’éliminer tout ce qui est indésirable.  

Les meilleures pédales d’équaliseur

On parle de meilleures pédales d’équaliseur lorsque celles-ci qui procurent beaucoup de bandes d’équalisation de fréquence (EQ) et gardent en même temps un niveau et un gain. Les meilleures pédales d’effet guitare procurent de nombreuses fonctionnalité et une meilleure polyvalence.  Les meilleures pédales d’effet guitare en termes de performance, de fonctionnalité sont :

  • La pédale d’égalisation graphique MXR T en band Eq : elles osnt dix bandes de fréquences, de gain et de volume
  • La pédale d’égalisation paramétrique pour guitare électrique Empress ParaEq. Avec Boost.

Tout compte fait, il est toujours recommandé d’essayer les instruments que vous achetez. Qu’il s’agisse d’une pédale d’égalisation ou d’une guitare électrique. Ainsi, vous pourrez avoir votre propre idée car toute chose est relative.  Alors peu importe la pédale d’effet guitare qu’on vous recommande, il faut toujours savoir vos besoins et ce que vous cherchez pour choisir quelle guitare vous correspond réellement à vos besoins.

Les pédales d’équaliseur moins chères

Il existe un certain nombre de pédales d’égalisation moins chères. On peut donc citer la pédale d’égalisation graphique Behringer Eq700, la Mooer Graphic G et la Joyo JF-11.  En ce qui concerne la Berhinger Eq700, c’est une copie du modèle Boss GE-7. Celle-ci a sept bandes d’égalistion et un haut niveau de volume (Level). Par contre le modèle Mooer ET le modèle Joyo ont cinq bandes d’égalisation. On trouve ces différentes pédales d’égalisation dans tous les magasins et aussi en ligne et à des prix défiant la concurrence.

L’Equalizer, la pédale d’effet sous estimée par les guitaristes

Si vous avez la possibilité d’augmenter votre budget pour acheter une pédale d’effet guitare, nous vous conseillons de choisir la pédale d’effet guitare Boss (Graphique Boss GE-7 Equalizer Eq). Ce modèle est très solide.

Type de pédales d’égalisation  

En ce qui concerne les pédales d’égalisation, nous en avons deux types : l’égaliseur graphique et l’égaliseur paramétrique.

Avec l’égaliseur paramétrique, vous pouvez choisir l’amplitude, la fréquence et le niveau. Par contre avec l’égaliseur graphique, chacune des bandes de fréquence a un niveau de paramètre différent.

Il existe également d’autres avantages qui peuvent vous aider à classer les pédales d’égalisation. En effet, il existe des pédales d’égalisation qui disposent de cinq bandes de fréquences et peuvent aller jusqu’à 10 bandes. Certains équaliseurs ont uniquement des bandes de fréquences tandis que d’autres disposent d’autres fonctionnalités comme le gain, le volume et surtout le booster.

Si vous souhaitez contrôler le son et la polyvalence des audio, la pédale d’égalisation est un accessoire pour guitare indispensable.

L’Equalizer, une question de position

Avant tout, où placer l’EQ dans sa chaîne d’effet ? Un sage dirait qu’il faudrait un EQ après chaque pédales pour ” réajuster ” les écarts de son. Ne soyons pas si drastique, mettre un Equalizer en fin de chaîne, juste avant les effets combinés (se référer à notre article sur les effets), suffira à affiner la plupart des fréquences de votre son final.

Apprendre à régler le son avec un EQ

Pour commencer, tous les potards doivent être à 0. Travailler avec un Equalizer, c’est vouloir isoler dans le son déjà établi ce que l’on souhaite améliorer ou diminuer. Les premières fréquences à régler, ce sont les basses. C’est la fondation du signal sonore, et ce qui caractérisera l’ampleur final de votre son. Servez-vous en pour creuser les parties de votre son, mais utilisez en suffisamment pour ne pas sonner comme une boite de conserve vide. Les Trebles viennent en second, ils constituent la partie ” croustillante ” du son. Ce grain un peu crunchy et aiguë va pour autant être le plus difficile à régler car va beaucoup jouer sur l’attaque de votre son. Pour finir, les Mids, que nous allons séparer en low-mids et high-mids, vont être la pierre angulaire de vos réglages d’égalisation. Donnant tout son relief aux basses déjà installées, ils vont aussi servir à affiner au maximum la clarté du son de votre guitare. Les low-mids permettent de régler la chaleur de votre son, les high-mids, la précision.

Les pédales d’EQ proposent souvent jusqu’à 8 potentiomètres différents pour régler les fréquences de votre son. Les deux derniers boutons, disponibles sur certaines pédales, vont servir de noisegate et de réglage volume supplémentaire.

N’hésitez pas à essayer divers réglages jusqu’à trouver le son qui vous convient le mieux. L’EQ en tout cas, est un effet puissant, qui peut grandement affecter le résultat final d’un enregistrement ou d’une prestation musicale.

En outre, il n’y a pas que l’EQ qui joue beaucoup sur le son perçu. On oublie trop souvent un facteur majeur : la position de l’amplificateur. Par chance, nous en parlons dans cet article !

Avez-vous aimé ?

Avez-vous aimé ?

Cliquez ici pour noter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Votez pour la première fois

L’Equalizer, la pédale d’effet sous estimée par les guitaristes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *